De Tomaso Pantera

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
De Tomaso Pantera
De Tomaso Pantera

Marque Drapeau : Italie De Tomaso
Années de production 1971-1996
Production 7 200 exemplaires
Classe Voiture de sport
Moteur et transmission
Énergie Essence
Moteur(s) V8 à 90°, 5,7 L, 16 S
Position du moteur Longitudinale centrale arrière
Cylindrée 5 763 cm3
Puissance maximale À 5 400 tr/min : 310 ch (soit 228 kW)
Couple maximal À 3 500 tr/min : 430 Nm
Transmission Propulsion
Boîte de vitesses Manuelle à 5 rapports
Poids et performances
Poids à vide 1 330 kg
Vitesse maximale 241 km/h
Châssis - Carrosserie
Carrosserie(s) Coupé 2-portes
Châssis Monocoque en acier
Suspensions Triangles superposés
Ressorts hélicoïdaux
Amortisseurs hydrauliques
Direction À crémaillère
Freins Disques ventilés
Dimensions
Longueur 4 270 mm
Largeur 1 700 mm
Hauteur 1 100 mm
Empattement 2 510 mm
Volume du coffre 0 dm3
Chronologie des modèles
Précédent De Tomaso Mangusta De Tomaso Guarà Suivant

La De Tomaso Pantera est une supercar du constructeur automobile italien De Tomaso. Présentée en 1970 lors du Salon de New York, elle est produite ensuite de 1971 à 1992[1]. La Pantera, qui succède à la Mangusta, a été conçue par Tom Tjaarda. Contrairement au modèle précédent, qui était monté sur un châssis-poutre en acier, la Pantera possède pour la première fois dans l'histoire de De Tomaso, un châssis monocoque, lui aussi en acier.

Historique[modifier | modifier le code]

La première Pantera était équipée d'un moteur V8 de 5,8 litres Ford Cleveland, d'une puissance de 330 ch, ainsi que d'une transmission ZF déjà utilisée par la Mangusta, la Maserati Bora et la Ford GT40. Elle pouvait passer de 0 à 96 km/h en 5,5 secondes[2].

Cette même année Ford importa des Pantera pour le marché américain, en passant par la marque Lincoln Mercury. Un total de 1 007 modèles européens de Pantera, furent envoyées aux États-Unis, mais une mauvaise qualité de fabrication et de finition posa problème lors des essais menés par Ford. À cette époque, les concepts de sécurité lors de crashes et la protection anti-rouille n'étaient pas ou mal connus. Plusieurs modifications furent donc apportées aux modèles suivants de l'année 1972, le moteur fut aussi remplacé.

La Pantera L, mieux équipée, fut commercialisée en 1972. Elle était dotée d'un moteur Cleveland Ford de 248 ch, et, pour le marché américain, de larges pare-chocs noirs. Ford stoppa l'importation de la voiture vers les États-Unis en 1975, après en avoir écoulé 5 500 exemplaires. De Tomaso continua de construire d'autres modèles, améliorant les performances et l'équipement. Certains de ces modèles furent exportés vers les États-Unis dans les années 1980. Au total, environ 7 200 Pantera furent construites.

Propriétaires célèbres[modifier | modifier le code]

Une De Tomaso Pantera ayant appartenu à Elvis Presley
  • Elvis Presley.
  • Le joueur de hockey Tim Hortons, propriétaire de la chaîne de restauration rapide du même nom, se tua en 1974 en perdant le contrôle de sa Pantera.
  • En décembre 1984, le chanteur de Mötley Crüe, Vince Neil, eut un accident alors qu'il conduisait une Pantera ; Nicholas Dingley (alias « Razzle »), le batteur de Hanoi Rocks fut tué, deux autres personnes furent blessées.
  • Giacomo Agostini, 15 fois champion du monde de vitesse moto.

Apparitions dans des films[modifier | modifier le code]

Un prototype de Pantera fait par Ghia[3]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Histoire de la marque », sur Site officiel De Tomaso
  2. (en) « De Tomaso Pantera », Car and Driver,‎ août 1971
  3. (en) « Long forgotten Pantera prototype resurfaces at Villa d'Este », italiaspeed.com/2008 (consulté le 18 juillet 2008)

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :