Daylam

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Daylam arabe : daylām, ديلام est un terme de la géographie arabe qui désigne les régions du sud et de l’ouest de la Mer Caspienne : Mazandéran, Guilan, mais aussi parfois plus à l’est : Jurjan (Gorgan) et Qûmis[1]

Mahomet a dit : « Même s'il ne restait qu'un jour de cette vie terrestre, Allah l'allongera jusqu'à ce qu'un membre de ma famille possède la montagne du Daylam ». (hadith rapporté par Ibn Majah et El-Bokhari).

Les Daylamites sont les habitants d'origine aryenne (précisemment scythe) peuplant le Daylam et venus du nord de la Caspienne au Ve siècle. Généralement blonds, ils étaient appelés les « rouquins de Ray[2] » dans la littérature arabe[3], leur principale ville, totalement détruite au XIIIe siècle. Ils s'opposèrent à l'invasion islamique des Sarrazins en 642, puis furent fortement imprégnés de libre pensée. La dynastie Bouyide est originaire du Daylam (9451055).

Les Zazas vivant dans l'est de la Turquie sont d'origine Daylem et leurs langue est la plus proche des langues parlées au Daylam.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dictionnaire historique de l’islam, Janine et Dominique Sourdel, Éd. PUF, (ISBN 978-2-13-54536-1[à vérifier : isbn invalide])
  2. Le philosophe et médecin Rhazès, rationaliste du Xe siècle, était originaire de Ray
  3. Aly Mazahéri, La Vie quotidienne des musulmans au Moyen-Âge, Paris, Hachette, 1951, p. 102

Annexes[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]