Dawoodi Bohras

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Dawoodi (Dâ’ûd) Bohras (Arabe: داؤدی بوہرہ, Hindi: दवूदि बोह्रस) forment une branche des Chiites Ismaéliens bohras (ou Tayyibi) issue de la scission en 1592 avec les Sulaymani Bohra, concentrés au Yémen. Les Daudi ou Dawoodi Bohras en forment la branche la plus importante basée en Inde. Ce mouvement a été nommé d'après leur 27e Da'i, Syedna Daud ibn Qutubshah.


Histoire[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Bohras.

L'histoire des Bohras est marquée par de nombreuses scissions, essentiellement en raison de différents sur la succession des Dâ`î al-mutlâq :

  • Après la mort du 26e dâ`î al-mutlâq Dâ’ûd ibn ‘Ajab en 1591, la succession est contestée. La communauté se divise : les Dâ’ûdites suivent Dâ’ûd ibn Qutb Shâh alors que les Sulaymânîtes se rangent du côté de Sulaymân ibn Hasan. Le dâ`î al-mutlâq des Dâ’ûdites devait continuer à résider en Inde.
  • En 1637, à la suite de la mort du 28e Da'i, les Alavi Bohra (à ne pas confondre avec les Alevis) prennent pour Da'i Ali bin Ibrahim. Il vivent surtout au Pakistan et en Inde.
  • En 1754, à la mort du 39e Da'i Syedna Ibrahim Wajihuddin, se forme la branche des Hebtiahs bohras.
  • En 1840, le 46e dâ`î al-mutlâq des Bohras dâ’ûdites, Da'i Syedna Muhammad Badruddin est nommé a 26 ans et meurt 4 ans plus tard[1] : cet évènement allait déclencher une nouvelle série de dissidences, il se forme la Atba-i Malak jama'at.

Critiques[modifier | modifier le code]

Par la suite, le 49e dâ`î Muhammad Burhân al-dîn octroya une Constitution (dastûr al-`amâl) en 1899. Puis c'est Syadna Taher Seiffudine,et ensuite c'est son fils, Muhammad Burhân al-dîn, dâ`î qui le succèdent. Dans la Constitution de 1967, il faisait pour la première fois explicitement référence à la Charia (la loi religieuse) comme source normative pour les Bohras. La communauté, forte d’environ cinq cent mille membres, reconnaît devoir une obéissance au dâ`î. Le dâ`î actuel, Muhammad Burhân al-dîn réside toujours à Bombay.


Les Dâ`î al-Mutlâq[modifier | modifier le code]

Le 52e guide spirituel et temporel de la communauté, le Dr Syedna Mohammed Burhanuddin , est décédé le 17/01/2014[2]à Bombay, à l'âge de 102 ans. Sa succession au poste de 53e Dai est contestée par son fils Mufaddal Saifuddin et son demi-frère et mazoon (second dans la hiérarchie des Bohras) Kuzaima Qutbuddin[3],[4].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. http://archive.mumineen.org/awliya/duat/mf_dai46.html
  2. http://timesofindia.indiatimes.com/india/Dawoodi-Bohra-community-spiritual-leader-Syedna-passes-away/articleshow/28959032.cms
  3. http://www.dnaindia.com/mumbai/report-succession-war-breaks-out-in-syedna-mohammed-burhanuddin-s-family-1954417
  4. http://indianexpress.com/article/cities/mumbai/who-is-new-syedna-trouble-brews-as-half-brother-stakes-claim/

Source[modifier | modifier le code]

  • Jonah Blank, Mullahs on the Mainframe: Islam and Modernity Among the Daudi Bohras, publié par Chicago University Press, 2002 (ISBN 0226056775)
  • Dawoodi Bohras-An Anthropological Perspective de Shibani Roy (ISBN 0865903247)
  • Shibani Roy, The Dawoodi Bohras

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]