David de Dinant

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher


David de Dinant était un philosophe et théologien qui vécut à la cour du pape Innocent III et enseigna vraisemblablement à l'université de Paris. Son œuvre "Quaternuli" considérée comme hérétique fut brûlée après une condamnation d'un concile provincial dirigé par l'évêque de Sens en 1210. Elle est partiellement connue par un texte attribué à Albert le Grand ("Compilatio de Novo Spiritu", bibliothèque de Munich[1]).

Il considérait qu'il n'y a qu'une substance, commune à tous les esprits et à tous les corps, cette substance unique étant Dieu.

Source[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (MS. lat. 311, fol. 92 b)