David Trezeguet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis David Trézéguet)
Aller à : navigation, rechercher
David Trezeguet
David Trezeguet (cropped).jpg
Situation actuelle
Équipe Drapeau : Inde FC Pune City
Numéro 17
Biographie
Nom David Trezeguet
Nationalité Drapeau : France Français
Drapeau : Argentine Argentin
Nat. sportive Drapeau : France Français
Naissance 15 octobre 1977 (37 ans)
Lieu Rouen (Seine-Maritime)
Taille 1,9 m (6 3)
Poste Avant-centre
Parcours junior
Saisons Club
19911993 Drapeau : Argentine CA Platense
Parcours professionnel 1
Saisons Club M. (B.)
1993-1995 Drapeau : Argentine CA Platense 005 00(0)
1995-2000 Drapeau : France AS Monaco 125 0(62)
2000-2010 Drapeau : Italie Juventus Turin 320 (171)
2010-2011 Drapeau : Espagne Hercules Alicante 031 0(12)
2011-2012 Drapeau : Émirats arabes unis Bani Yas SC 004 00(0)
2012-2014 Drapeau : Argentine River Plate 038 0(17)
2013-2014 Drapeau : Argentine Newell's Old Boys 030 0(10)
2014- Drapeau : Inde FC Pune City 001 00(0)
1993- Total 553 (272)
Sélections en équipe nationale 2
Années Équipe M. (B.)
1995-1996 Drapeau : France France - 18 ans 012 0(15) [1]
1996-1997 Drapeau : France France - 20 ans 014 0(12) [2]
1997-1998 Drapeau : France France Espoirs 005 00(5) [3]
1998-2008 Drapeau : France France 071 0(34)
1 Compétitions officielles nationales et internationales.
2 Matchs officiels.
Dernière mise à jour : 2 juillet 2014

David Trezeguet est un footballeur franco-argentin[4] né le 15 octobre 1977 à Rouen. Il évolue au poste d'attaquant et joue actuellement pour le club indien de Pune FC.

Il remporte plusieurs titres nationaux avec l'AS Monaco et la Juventus Turin, où il a évolué pendant 10 saisons. Avec l'équipe de France, Trezeguet remporte la Coupe du monde 1998 et le championnat d'Europe 2000, où il s'illustre en marquant le but en or, en finale, face à l'Italie.

Il marque à ce jour 306 buts en tant que joueur professionnel.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière en club[modifier | modifier le code]

Ses débuts au CA Platense[modifier | modifier le code]

David Trezeguet commence le football en club à l'âge de 8 ans au Club Atlético Platense, un club du quartier de Saavedra dans la banlieue de Buenos Aires, aujourd'hui descendu en troisième division du Championnat d'Argentine.

Il joue son premier match professionnel avec les "Calamars" (le surnom du club) le 12 juin 1994, à seulement 16 ans et 8 mois, face au club de Gimnasia, lors du tournoi de clôture du championnat d'Argentine. Il disputera au total trois matches lors de ce tournoi de clôture, puis deux autres lors du tournoi d'ouverture de la saison 1994-1995, sans marquer aucun but.

Mais comme tout jeune footballeur argentin, il rêve de jouer en Europe et choisit de continuer sa carrière en France, une décision favorisée par sa double nationalité franco-argentine. Grâce à l'impresario Rafael Santos, il arrive à Paris et loge chez l'ancien joueur argentin Omar da Fonseca. Juillet 1995, Trezeguet effectue alors un essai d'un mois au Paris SG de Luis Fernandez lors du stage d'avant-saison, aux côtés de Rai, Bravo... Mais à quelques jours de la fin du marché des transferts, la direction du Paris SG lui indique qu'il ne sera pas conservé. C'est ainsi que David Trezeguet arrive à l'AS Monaco.

AS Monaco[modifier | modifier le code]

Rapidement conquis par le jeune franco-argentin lors d'une opposition à cinq contre cinq, Jean Tigana, alors entraîneur de l'AS Monaco, fait signer Trezeguet comme stagiaire (pour 15 000 francs par mois). Il sera bientôt rejoint par sa famille qui s'installe également dans la Principauté[5].

Après un premier match officiel le 30 janvier 1996 sur le continent européen face à l'Olympique lyonnais en quarts de finale de la Coupe de la Ligue (défaite 1-0), David Trezeguet dispute son premier match dans le championnat de France le 7 février 1996, justement face au Paris SG. Faisant partie de l'effectif Champion de France en 1996-1997, il ne devient titulaire qu'en 1997-1998 après le départ de Sonny Anderson à Lyon. Il inscrit son premier but chez les professionnels le 5 septembre 1997, face à l'AS Cannes, à l'âge de 19 ans et 10 mois.

Surnommé "Bati" par ses coéquipiers, en référence au goleador argentin Gabriel Batistuta, il devient rapidement « Trezegol[6] » pour ses aptitudes sans équivalent devant le but. Son adresse et son intelligence dans les 16 mètres en font un joueur unique. Dès sa première saison en tant que titulaire, il inscrit 18 buts en 27 matches de championnat et se place second au classement des buteurs, derrière l'Auxerrois Stéphane Guivarc'h. Il se fait remarquer en Europe lors de la campagne en Ligue des champions, marquant 4 buts, dont un magnifique à Old Trafford face au grand Manchester United permettant à Monaco de se qualifier en demi-finale. Ce but établit alors un record en termes de vitesse de balle (154,4 km/h) pour un but dans un match de Ligue des champions.

Suite à cette belle année, le Franco-Argentin et son coéquipier Thierry Henry seront sélectionnés par Aimé Jacquet, sélectionneur de l'équipe de France pour la Coupe du monde 1998. Il marque 12 buts l'année suivante, avant de réaliser sa plus belle année sur le sol français. Il est en effet une pièce essentielle dans la conquête du titre national en 1999-2000[7],[8],[9], inscrivant 22 buts, finissant à une longueur du meilleur buteur.

Juventus Turin[modifier | modifier le code]

Trezeguet rejoint la Juventus en 2000, après cinq saisons passées en principauté pour 150 MF (soit 23 M€). Au sein d'une des meilleures équipes d'Europe, il doit faire face à la concurrence de Filippo Inzaghi, Darko Kovačević et l'idole Alessandro Del Piero. Malgré cela, il finit meilleur buteur du club en Championnat d'Italie avec 14 buts.

En 2001-2002, malgré le départ de Zinédine Zidane, la Vieille Dame reconquiert le titre national qui la fuyait depuis trois saisons. Filippo Inzaghi ayant quitté le club, Trezeguet devient titulaire à part entière au club et finit co-meilleur buteur de la Serie A avec 24 buts (ex-aequo avec Dario Hubner). Il marque également 8 buts en Ligue des champions 2001-2002, finissant deuxième meilleur buteur derrière Ruud van Nistelrooy. À 24 ans, cette saison marque l'apogée de sa carrière.

Lors de la saison 2002-2003, il est souvent blessé, ne jouant que 17 rencontres (9 buts). Il obtient tout de même un nouveau titre de champion et atteint la finale de Ligue des champions face à l'AC Milan, (0-0, 2-3 aux tirs au but), au cours de laquelle son tir au but est stoppé par Dida.

David Trezeguet est resté dix saisons à la Juventus

Les deux saisons suivantes seront marquées par de nombreuses blessures, mais lorsqu'il est sur le terrain, Trezegol garde une moyenne supérieure à un but tous les deux matches (33 buts en 53 matches). Il en profite pour battre le nombre de buts de Michel Platini sous le maillot bianconero lors d'un match de Ligue des champions contre le Bayern Munich.

Au cours de la saison 2005-2006, il est enfin débarrassé de ses pépins physiques, ce qui lui permet de marquer 23 buts, terminant deuxième meilleur buteur de la Serie A derrière Luca Toni. Il ajoute par la même occasion un nouveau titre de champion à son palmarès. Mais suite à l'affaire des matches truqués du Calcio la Juventus sera déchue de ce titre et surtout reléguée en Serie B. Contrairement à certaines autres stars de l'effectif (Fabio Cannavaro, Zlatan Ibrahimović, Lilian Thuram, Patrick Vieira ou Emerson), il décide de rester au club malgré plusieurs offres, à l'instar de Gianluigi Buffon, Alessandro Del Piero ou Pavel Nedved. Cette décision renforcera encore un peu plus son lien avec les supporters. La Juventus remporte le championnat de Serie B et retrouve donc l'élite italienne dès 2007.

David Trezeguet soigne son retour en Serie A en marquant un triplé lors du premier match de la saison 2007-2008 (victoire 5-1 de la Juventus contre Livourne). En vrai buteur, le « Roi David »[6] marque un but du pied droit, un but du pied gauche et un de la tête. Il inscrira son 100e but en Serie A durant un match opposant la Juve à l'AS Rome[10] en septembre 2007. Cette même saison, il termine à nouveau deuxième meilleur buteur du championnat avec 20 buts, battu sur le fil, au cours de la dernière journée par son coéquipier Alessandro Del Piero.

Les années se suivent mais ne se ressemblent pas. La saison 2008-2009 est la pire de sa carrière : blessé de novembre à mars, il ne joue que 8 matchs de championnat. Annoncé dans plusieurs clubs européens, il décide de poursuivre l'aventure avec le club de son cœur.
Avec les arrivées de Vincenzo Iaquinta et Amauri, et ses blessures récurrentes, il joue peu de matchs en 2009-2010 (19 matches, 7 buts). Il est néanmoins parfois nommé capitaine au cours de cette saison.

Après une ultime entrée en jeu, le 5 août 2010, lors du troisième tour préliminaire d'Europa League face au club irlandais des Shamrock Rovers, il est libéré de sa fin de contrat le 28 août 2010 par la Juventus Turin, après 10 saisons passées au club. À cette occasion, Alessandro Del Piero lui rend un vibrant hommage dans une lettre publiée sur son site web en rappelant qu'ils ont formé:« le duo d'attaque qui en a le plus inscrit dans l'histoire de la Juventus, plus que Charles et Sivori - deux immenses champions - et c'est une grande fierté pour nous deux, tu le sais »[11],[12].

David Trezeguet est le meilleur buteur étranger de l'histoire du club (171 buts), dépassant le précédent record de buts d'Omar Sivori.

Hércules Alicante[modifier | modifier le code]

Trezeguet lors de son arrivée à Hércules

En août 2010, il signe chez le promu espagnol d'Hércules Alicante, un choix dicté par le vœu de sa femme de retourner dans son pays d'origine. Il démarre bien sa saison, en 16 matchs de Liga, il a déjà inscrit 9 buts (tous marqués à domicile), notamment face à de grands clubs tels que Valence, Séville, Villareal et le Real Madrid. En tout il aura inscrit 12 buts durant cette saison, ce qui lui permet de finir meilleur buteur du club. Mais cela ne suffira pas et le club est relégué en deuxième division en mai 2011. David Trezeguet est libéré de sa dernière année de contrat.

Bani Yas SC[modifier | modifier le code]

Après des contacts avec Naples, Swansea, des clubs de MLS et du championnat de France (St-Étienne, Nice, Marseille), David Trezeguet s'engage officiellement le 30 août 2011 en faveur de l'équipe de Bani Yas SC[13], club émirati d'Abu Dhabi qui a terminé deuxième du dernier championnat. Il y perçoit un salaire d'1,7 million d'euros par an[13].

Néanmoins, en raison de blessures et d'une motivation en perte de vitesse, le Français n'inscrit pas le moindre but en quatre apparitions. Avant l'arrivée du mercato d'hiver, Trezeguet fait part aux dirigeants du club de son souhait de quitter l'équipe. Après quelques semaines de réflexion la direction de Bani Yas décide de le laisser partir et résilie son contrat[14].

River Plate[modifier | modifier le code]

Le 20 décembre 2011, David Trezeguet signe officiellement un contrat de deux ans et demi avec River Plate, le légendaire club argentin[15], où il jouera avec le numéro 7. Après sa relégation lors du Tournoi de clôture 2011, River Plate joue en D2 argentine et compte sur sa nouvelle recrue pour retrouver la première division. Une situation que David Trezeguet a déjà connue à la Juventus Turin, cinq ans plus tôt.

Le 19 janvier 2012, Trezeguet dispute son premier match sous ses nouvelles couleurs à l'occasion d'une rencontre amicale contre le Racing, à Mar del Plata. Entré en triomphe à la 68e minute (en remplacement de Cavenaghi), Trezeguet marque tout de suite son premier but. Mais le 29 janvier 2012, à la 10e minute d'un match amical contre Boca Juniors, David Trezeguet se blesse à la cuisse droite et est contraint de sortir du terrain[16]. Cette blessure l'empêche de disputer le match de reprise du championnat contre l'Almirante Brown.

Ce n'est que partie remise : le 18 février, il marque son premier but en championnat lors d'une victoire 3-0 contre l'Independiente. Entré à la 33e minute de la seconde mi-temps, David Trezeguet ne met que dix minutes à marquer de la tête[17]. Il confirme ses débuts prometteurs en marquant son second but le 26 février, contre le club de Desamparados. Entré comme remplaçant à la 71e minute, il marque en toute fin de match d'une frappe du pied droit[18]. Le 10 mars 2012, David Trezeguet marque son premier doublé avec River Plate contre le club de Defensa y Justicia (score final 3-3). Entré au début de la seconde mi-temps, il marque un but de la tête après trois minutes de jeu seulement, avant de marquer une seconde fois du pied droit[19]. Dans la foulée de ces bonnes performances, il est titulaire en championnat pour la première fois de la saison le 17 mars, à l'occasion d'une rencontre contre le Deportivo Merlo. Pari gagnant : Trezeguet ouvre le score pour River, de la tête, à la 40e minute de jeu (score final 3-0)[20]. Le samedi 31 mars, David Trezeguet s'offre un nouveau doublé contre le club de Ferro (victoire finale 3-0), dont une reprise de volée à l'entrée de la surface de réparation. Ses débuts impressionnent en Argentine et lui valent le surnom de « David le terrible » par le journal sportif argentin Ole[21]. Le milieu de terrain Juan Roman Riquelme déclare même que « Trezeguet est merveilleux, un joueur fantastique. Il fait tout ce que doit faire un attaquant »[22]. L'attaquant répète ces performances en Coupe d'Argentine: le 11 avril, il ouvre le score d'un plat-du-pied contre Quilmes en huitième de finale (victoire 2-1). River se qualifie ainsi pour les quarts de finale[23]. Le 21 avril, lors du duel au sommet de la Nacional B contre l'Instituto, Trezeguet marque le seul but du match, d'une aile de pigeon à la 55e minute. Avec cette victoire, River Plate revient à un point de l'Instituto[24]. Le 5 mai, Trezeguet offre encore une fois la victoire à River Plate, lors du duel contre le club de Gimnasia, en marquant de la tête en seconde mi-temps (score final 1-0)[25]. C'est son 10e but en compétition pour River Plate. Le 12 mai 2012, Trezeguet offre un nouveau doublé à River Plate lors de la victoire 4-2 contre l'Atlético de Tucuman. Il marque le but du 2-1 sur penalty, avant de mettre le but du 3-1 d'une pichenette lobée sur le gardien[26].

À la fin de la saison 2013, le club lui annonce qu'il ne fait plus partie des plans de l'entraîneur de River, Ramon Diaz. Il se retrouve alors sans club[27].

Newell's Old Boys[modifier | modifier le code]

Malgré quelques contacts avec des clubs français, David Trezeguet est prêté pour un an en juillet 2013 par River Plate aux Newell's Old Boys (un club de la ville de Rosario), champion d'Argentine en titre et qui disputera donc la Copa Libertadores en 2014. Il marque notamment son 300e but professionnel contre Colón lors de la 14e journée de Primera División[28]. Alors que Newell's Old Boys fait la course en tête lors du championnat d'ouverture et lutte pour le titre jusqu'à la dernière journée, il finit finalement à la 4e place, le titre revenant à l'équipe de San Lorenzo. David Trezeguet inscrit au total 5 buts en 15 rencontres lors de ce championnat d'ouverture.

Le 13 février 2014, trois ans et demi après son dernier match d'Europa League avec la Juventus Turin (lors du troisième tour préliminaire, face au club irlandais des Shamrock Rovers), il participe en tant que titulaire à son premier match de Copa Libertadores (la C1 d'Amérique du Sud), mais Newell's Old Boys est malheureusement défait (1-0) face à l'Atlético Nacional de Medellin, en Colombie. Il devient à cette occasion le premier international français à disputer la Copa Libertadores.

Le 16 mars 2014, tout juste entré en jeu, il inscrit son premier but de l'année 2014 et du championnat de clôture d'une frappe lointaine face au Racing Club de Avellaneda (2-0).

Puis le 26 mars 2014, à Montevideo (Uruguay), dans le mythique Stade Centenario inauguré pour la Coupe du Monde de 1930, David Trezeguet entre en jeu en seconde période et inscrit tout de même un doublé (ses premiers buts en Copa Libertadores), offrant ainsi la victoire (4-2) face au Nacional. Malheureusement, lors de la dernière journée de la phase de poules, Newell's Old Boys est éliminé suite à sa défaite 3-1 à domicile face à l'Atlético Nacional de Medellin.

Seulement prêté à Newell's Old Boys, David Trezeguet doit retrouver River Plate pour la saison 2014-2015, mais l'entraîneur, Marcelo Gallardo (pourtant ancien coéquipier de Trezeguet à l'AS Monaco à la fin des années 1990), lui annonce qu'il ne compte pas sur lui pour la saison à venir.

Pune FC[modifier | modifier le code]

Le 30 juillet 2014, le franco-argentin signe pour un an avec le club indien du FC Pune City. Il a accepté de rejoindre la franchise indienne qui vient de créer son nouveau championnat l'Indian Super League, comme de nombreux anciens joueurs (Fredrik Ljungberg, Robert Pirès, Luis Garcia,...) qui ont décidé de sortir de leurs retraites pour venir promouvoir le football en Inde.

Il dispute son premier match sous ses nouvelles couleurs (avec le brassard de capitaine) le 14 octobre 2014 face aux Delhi Dynamos, au Jawaharlal Nehru Stadium (60 000 places) de New Delhi (score final: 0-0), face à Alessandro Del Piero, son ancien coéquipier pendant 10 saisons à la Juventus Turin.

Avec ce match disputé la veille de ses 37 ans, sa carrière professionnelle s'étire désormais sur plus de 20 ans depuis ses débuts avec le CA Platense (Argentine), le 12 juin 1994.

Carrière en équipe de France[modifier | modifier le code]

Avec l'équipe de France des moins de 20 ans, David Trezeguet participe à la Coupe du monde U-20 en 1997. L'équipe compte dans ses rangs de futurs internationaux, tels William Gallas, Thierry Henry et Willy Sagnol. Les Français sont éliminés en quarts de finale à l'issue de la séance de tirs au but, après avoir fait match nul avec l'Uruguay. Trezeguet termine 2e au classement des buteurs avec cinq réalisations[5],[29].

David Trezeguet honore sa première sélection en équipe de France en janvier 1998, à l'occasion d'un match amical face à l'équipe d'Espagne. C'est d'ailleurs le match d'inauguration du Stade de France[30]. Il marque son premier but lors de sa cinquième sélection, au cours d'un match amical en Finlande. S'étant montré à son aise lors de sa saison en club et lors de ses premières sélections, il est retenu par le sélectionneur Aimé Jacquet pour disputer la Coupe du monde 1998, organisée en France. Remplaçant durant le tournoi, il inscrit un but face à l'Arabie saoudite lors du premier tour. Lors du troisième match de poule contre le Danemark (victoire 2-1 de la France), il provoque un pénalty que transforme Youri Djorkaeff. En 8e de finale, face au Paraguay, il délivre une passe décisive pour Laurent Blanc, qui inscrit le but de la victoire. Il entre en cours de jeu lors du quart de finale face à l'Italie, et inscrit un penalty durant la séance de tirs au but[31]. Il ne participe pas à la finale[32].

Lors des éliminatoires de l'Euro 2000, Trezeguet inscrit face à l'Islande le but permettant aux Bleus de se qualifier. Il fait partie des joueurs sélectionnés par Roger Lemerre en vue du tournoi. Remplaçant au cours du tournoi, il inscrit un but face aux Pays-Bas lors du troisième match de poule. Entré en cours de jeu lors de la finale, face à l'Italie, il inscrit, au cours de la prolongation, le fameux but en or, d'une superbe volée sur un centre en retrait de Robert Pirès[30].

En tant que tenante du titre mondial, l’équipe de France ne dispute que des matches amicaux lors des deux années suivantes. Au cours de cette période, David Trezeguet devient titulaire indiscutable et enchaîne les buts en sélection (sélection FIFA, Turquie, Japon, Espagne, Chili, Australie, Écosse, Corée du Sud). Il est titulaire lors des trois matches disputés par la France durant le premier tour de la Coupe du monde 2002[31]. Il y touche la barre, et marque un but valable pourtant refusé par l'arbitre face à l'Uruguay.

Après la débâcle de 2002, la France semble se redresser en enchaînant les bons résultats, dont notamment une victoire très nette en Allemagne, où la France s'impose 3-0, Trezeguet réussissant un doublé. Ce match sera sans doute le plus beau au niveau de son association avec Thierry Henry. Il est sélectionné par Jacques Santini pour le championnat d'Europe 2004. Au premier tour, il permet à la France d'égaliser face à la Croatie.

Le nouveau sélectionneur se nomme Raymond Domenech. Malgré leurs bonnes relations en espoirs, David Trezeguet devient petit à petit remplaçant en sélection, barré par des blessures et le replacement de Thierry Henry en seul attaquant de pointe. Il est sélectionné malgré tout pour disputer la Coupe du Monde 2006. Il est titularisé face au Togo. La France et l'Italie se retrouvent en finale. L'attaquant entre en jeu en première partie de prolongation à la place de Franck Ribéry, et manque son penalty durant la séance de tirs au but, provoquant alors la victoire des italiens. Après deux années au cours desquelles le nouveau sélectionneur ne l'a que très peu utilisé, cet épisode va pratiquement marquer la fin de sa carrière en équipe de France.

Il ne jouera plus que cinq matches sous le maillot bleu. Malgré sa belle deuxième place au classement des buteurs en Serie A, il n'est pas retenu pour le championnat d'Europe 2008, qui se terminera en fiasco. En juillet, invoquant le maintien de Raymond Domenech à la tête de l'équipe de France et sa non-convocation à l'Euro 2008, il annonce sa retraite internationale.

Au cours d'un match de France 98 contre une sélection mondiale auquel il participe, l'ovation que lui font les supporters le conduit à évoquer un retour possible chez les Bleus en cas de changement de sélectionneur[33]. En décembre 2008, soit plus de 6 mois après l'annonce de sa retraite internationale, David Trezeguet, alors en contact avec Alain Boghossian, membre du staff de l'équipe de France, revient sur sa décision de jouer avec les Bleus. Il émet le souhait de vouloir remettre le maillot et se met à la disposition du sélectionneur en vue notamment d'intégrer le groupe pour les qualifications au Mondial 2010[34]. Il n'y parviendra pas et ne participera pas au nouveau fiasco de la Coupe du monde 2010. Le 8 août 2010, il participe à un match de gala afin de venir en aide aux sinistrés de la tempête Xynthia, entre France 98 et la sélection européenne (sélection de légendes européennes). France 98 s'impose 4-2 et Trezeguet marque 2 buts.

Sous Domenech, il n'aura marqué que 5 buts en 16 sélections (0,31 b/m), alors que ses statistiques précédentes étaient de 29 buts en 55 sélections (0,53 b/m).

Domenech est, en juillet 2010, démis de ses fonctions de sélectionneur (annoncé quelques mois avant), et le nouvel entraîneur est Laurent Blanc, ex-coéquipier de David Trezeguet, avec lequel il a gagné la Coupe du monde 1998 et l'Euro 2000.

Il déclare alors dans plusieurs interviews qu'il souhaite revenir en Équipe de France, mais n'est malheureusement pas rappelé.

Profil du joueur[modifier | modifier le code]

Formé en Argentine, Trezeguet a le profil d'un « renard des surfaces » ; bien que touchant très peu le ballon lors d'un match et participant rarement au jeu, il se révèle souvent décisif en marquant des buts importants[33]. Trezeguet a un style de jeu très personnel et peut parfois paraître désarticulé sur un terrain, ce que Del Piero a décrit dans une interview en novembre 2011: « Trezeguet était un très grand. Quand je le regardais, j'avais l'impression qu'il manquait de coordination. Mais en réalité, il avait une manière incroyable de toucher le ballon »[35].

Toutes compétitions confondues, David Trezeguet a inscrit 306 buts en 624 matches, soit un ratio d'environ 0,49 but par match. Il fait ainsi partie des rares joueurs ayant un ratio équivalent à un but tous les deux matchs sur l'ensemble de leur carrière professionnelle.

Vie personnelle[modifier | modifier le code]

David Trezeguet est né d'un père argentin d'ascendance française, Jorge Trezeguet, joueur professionnel au FC Rouen[5]. En 1979, celui-ci retourne en Argentine avec sa famille. David Trezeguet passe ainsi sa jeunesse dans la banlieue de Buenos Aires[8],[9].

Marié en février 2000 à Béatrice, il a deux fils, Aaron, né en 2000, et Noraan, né en 2008[36]. Le couple divorce en septembre 2012[37].

Statistiques[modifier | modifier le code]

Stats en club[modifier | modifier le code]

Saison Club Pays Championnat Coupes nationales Coupes continentales Équipe de France
Matchs Buts Matchs Buts Type Matchs Buts Matchs Buts
1993 - 1994 CA Platense Drapeau : Argentine Primera division 3 0 0 0
1994 - 1995 CA Platense Drapeau : Argentine Primera division 2 0 0 0
1993 - 1995 Total 5 0 0 0
1995 - 1996 AS Monaco Drapeau : France Division 1 4 0 1 0 - 0 0
1996 - 1997 AS Monaco Drapeau : France Division 1 5 0 0 0 - 0 0
1997 - 1998 AS Monaco Drapeau : France Division 1 27 18 5 2 C1 9 4 11 2
1998 - 1999 AS Monaco Drapeau : France Division 1 27 12 3 0 C3 5 2 2 0
1999 - 2000 AS Monaco Drapeau : France Division 1 30 22 2 0 C3 7 2 7 5
1995 - 2000 Total 93 52 11 2 21 8
2000 - 2001 Juventus FC Drapeau : Italie Serie A 25 14 2 0 C1 5 1 9 8
2001 - 2002 Juventus FC Drapeau : Italie Serie A 34 24 2 0 C1 10 8 11 5
2002 - 2003 Juventus FC Drapeau : Italie Serie A 17 9 1 0 C1 10 4 3 2
2003 - 2004 Juventus FC Drapeau : Italie Serie A 25 16 4 2 C1 5 4 12 7
2004 - 2005 Juventus FC Drapeau : Italie Serie A 18 9 1 1 C1 5 4 3 2
2005 - 2006 Juventus FC Drapeau : Italie Serie A 32 23 1 0 C1 9 6 8 1
2006 - 2007 Juventus FC Drapeau : Italie Serie B 31 15 1 0 - - - 3 2
2007 - 2008 Juventus FC Drapeau : Italie Serie A 36 20 3 0 - - - 2 0
2008 - 2009 Juventus FC Drapeau : Italie Serie A 8 1 3 0 C1 4 0
2009 - 2010 Juventus FC Drapeau : Italie Serie A 19 7 0 0 C1+C3 4+4 1+2
2010 (août) Juventus FC Drapeau : Italie Serie A 0 0 0 0 C3 1 0
2000 - 2010 Total 245 138 18 3 57 30
2010 - 2011 Hércules Alicante Drapeau : Espagne Liga 31 12 0 0
2010 - 2011 Total 31 12 0 0
2011 Bani Yas SC Drapeau : Émirats arabes unis UAE Pro League 3 0 1 0
2011 - 2011 Total 3 0 1 0
2012 River Plate Drapeau : Argentine Primera B Nacional 19 13 2 1
2012 - 2013 River Plate Drapeau : Argentine Primera division 17 3 0 0
2011 - 2013 Total 36 16 2 1
2013 - 2014 Newell's Old Boys Drapeau : Argentine Primera division 24 8 - - CL 6 2
2013 - 2014 Total 24 8 - - 6 2
1993 - 2014 Total carrière 437 226 32 6 84 40 71 34

Dernière mise à jour le 2 juillet 2014

Liste de ses buts en équipe de France[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

En sélection[modifier | modifier le code]

En club[modifier | modifier le code]

AS Monaco[modifier | modifier le code]

Juventus Turin[modifier | modifier le code]

River Plate[modifier | modifier le code]

Récompenses personnelles[modifier | modifier le code]

  • 7e meilleur buteur français de tous les temps (toutes compétitions officielles confondues) avec 306 buts
  • 3e meilleur buteur de l'histoire de l'Équipe de France (34 buts)
  • 5e meilleur buteur (et meilleur buteur étranger) de l'histoire de la Juventus Turin (171 buts)
  • Nommé au FIFA 100 en 2004

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Trezeguet avec les moins de 18 ans
  2. Trezeguet avec les moins de 20 ans
  3. Trezeguet avec les espoirs
  4. Trezeguet est franco-argentin
  5. a, b et c « Trézeguet est arrivé à Monaco les mains dans les poches », L'Humanité, 11 décembre 1997
  6. a et b (it) I SOPRANNOMI DEI GIOCATORI — Juworld.net
  7. , David Trezeguet sur le site du journal L'Équipe
  8. a et b (es) « David Trezeguet: Made in Platense », Clarín, 16 février 1998
  9. a et b « David Trezeguet, un buteur indélébile », France 24, 9 juillet 2008
  10. « L'AS Roma stoppée par la Juventus », L'Équipe, 23 septembre 2007
  11. « Alessandro Del Piero et toute la Juve rendent hommage à David Trezeguet. », sur 20minutes.fr,‎ août 2010 (consulté le 30 août 2010)
  12. Alessandro Del Piero, « CIAO DAVID », sur alessandrodelpiero.com,‎ août 2010 (consulté le 30 août 2010) : « Di sicuro, siamo la coppia che ne ha segnati di più nella storia della Juventus, più di Charles e Sivori – due immensi campioni - e questo lo sai bene è un grande orgoglio per entrambi. ».
  13. a et b Trezeguet à Abu Dhabi (Off.) lequipe.fr, le 30 août 2011.
  14. Trezeguet quitte officiellement Bani Yas
  15. Trezeguet signe à River Plate (Off.) lequipe.fr, le 20 décembre 2011.
  16. Blessure pour Trezeguet
  17. But contre l'Independiente, 18 février 2012
  18. Desamparados 1 - 4 River Plate, 26 février 2012
  19. Def. y Justicia 3 - 3 River Plate, 10 mars 2012.
  20. River 3-0 Deportivo Merlo ole.com.ar, le 17 mars 2012.
  21. River 3-0 Ferro ole.com.ar, le 31 mars 2012.
  22. Riquelme: "Con Trezeguet River tiene ventaja, juega con trece y seguro que asciende"
  23. River en Quarts de la Coupe d'Argentine chronofoot.com, le 12 avril 2012.
  24. River 1-0 Instituto ole.com.ar, le 21 avril 2012.
  25. River 1 - 0 Gimnasia ole.com.ar, le 5 mai 2012.
  26. Atlético de Tucuman 2-4 River Plate ole.com.ar, le 12 mai 2012.
  27. River Plate: Trezeguet officiellement aux Newell's Old Boys - Football.fr.
  28. [1] sur football.fr, le 2 novembre 2013.
  29. Championnat du Monde Juniors de la FIFA, Malaisie 1997 sur le site de la FIFA.
  30. a et b David Trezeguet sur le site de la FFF
  31. a et b David Trezeguet sur le site de la FIFA
  32. À noter aussi que son maillot porté sur le banc de touche et lors du soulevé de la coupe du monde fut détruit par la douane. Il avait échangé ce maillot avec Junior Baiano et ensuite ce maillot a été vendu courant 2010 à Olivier Demolis mais détruit par la douane car il pensait que ce maillot était une contrefaçon alors que le maillot fut authentifié comme authentique par Adidas-juridique sur les photos du vendeur. Source : http://www.trezeguet-david.com/article-rencontre-entre-david-trezeguet-et-olivier-demolis-74045039.html http://www.trezeguet-david.com/article-le-maillot-de-trezeguet-de-98-detruit-par-la-douane-66949760.html
  33. a et b « David Trezeguet, 10 ans d'incompréhension », France Football, 9 juillet 2008.
  34. « La volte-face de Trezeguet », Football365.fr, 3 décembre 2008.
  35. Interview de Del Piero pour El Pais
  36. David Trezeguet : un deuxième enfant pour juin !
  37. http://www.ole.com.ar/river-plate/futbol/titulo_0_781121926.html
  38. Finlande-France, 5 juin 1998

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :