David Tanner

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
David Tanner
Image illustrative de l'article David Tanner
Tanner lors du Tour d'Espagne 2013.
Informations
Nom David Tanner
Date de naissance (30 ans)
Pays Drapeau de l'Australie Australie
Équipe actuelle IAM
Spécialité Puncheur, sprinteur
Équipes amateurs
2004
2005
2006
2007
UVCA Troyes
VC Roubaix Lille Métropole
Super Sport 35-ACNC
VC La Pomme Marseille
Équipes professionnelles
08.2008-12.2008
2009
2010
2011
01.2012-06.2012[n 1]
06.2012-12.2012[n 2]
01.2013-06.2013[n 3]
06.2013-12.2014[n 4]
2015-
Barloworld (stagiaire)
Rock Racing
Fly V Australia
Saxo Bank-Sungard
Saxo Bank
Saxo Bank-Tinkoff Bank
Blanco
Belkin
IAM

David Tanner, (né le à Melbourne, est un coureur cycliste australien, membre depuis 2015 de l'équipe IAM.

Biographie[modifier | modifier le code]

David Tanner commence le cyclisme à l'âge de neuf ans, poussé par sa mère afin qu'il se défoule. Il gagne la deuxième course à laquelle il participe[1].

En 2003, à 18 ans, David Tanner arrive en France, à l'UC Châteauroux. Il commence alors une période de six ans passée dans des équipes amateur françaises[2]. Après trois mois à Châteauroux, il doit rentrer en Australie car le club fait face à des difficultés financières. Il s'installe alors à Sydney et court avec l'Institut du sport de Nouvelle-Galles du Sud, où il est entraîné par Rodney McGee[1]. En 2004, il est membre de l'UVCA Troyes pendant trois mois puis effectue une bonne fin de saison en Australie[1]. David Tanner arrive dans les rangs du VC Roubaix Lille Métropole en 2005, sur les conseils de l'équipe professionnelle La Française des Jeux[2]. Celle-ci le pousse à passer ensuite au Super Sport 35-ACNC[2]. En 2007, Tanner rejoint le VC La Pomme Marseille. Ce n'est qu'une fois arrivé dans cette équipe qu'il dit avoir commencé à prendre du plaisir[2]. Il remporte une étape sur le Tour du Gévaudan et finit deuxième du classement général, avant de prendre des places d'honneur sur des classiques françaises. Il continue ses belles performances l'année suivante sur des courses françaises ce qui lui vaut un stage de fin d'année dans l'équipe Barloworld. Durant cette période, une chute au Tour du Gévaudan lui cause des blessures au dos et aux jambes. Il peine alors à trouver une équipe susceptible de l'engager l'année suivante[3],[4].

En 2009, il est recruté par Rock Racing, une équipe continentale américaine. Il prend des places d'honneur sur l'Herald Sun Tour et achève cette course à étapes à la dixième place. Rock Racing est en difficulté : ses coureurs courent peu et ne reçoivent pas leur salaire[4]. En fin d'année, l'équipe annonce qu'elle disparaît l'année suivante. David Tanner rejoint alors l'équipe australienne Fly V Australia en 2010. Ses victoires sur le Tour de Beauce, la Cascade Classic et le Tour de l'Utah lui valent d'être recruté par l'équipe ProTour Saxo Bank-Sungard pour 2011[5].

Au sein de cette équipe, il est surtout chargé d'emmener les sprinters Baden Cooke, Juan José Haedo et Jonathan Cantwell[6]. En avril 2011, il est dixième du Hel van het Mergelland. Ce début d'année est surtout marqué par des blessures : il se casse plusieurs côtes lors de Milan-San Remo, puis se fracture un coude lors du Tour de Castille-et-León[3],[7]. En juin, il prend la cinquième place du Ster ZLM Toer[8]. En 2012, il doit renoncer à faire ses débuts en grand tour au Tour d'Italie, faute d'avoir suffisamment récupéré d'une blessure aux côtes quelques semaines plus tôt, au Circuit de la Sarthe[9]. Il obtient de bons résultats lors de classiques. Il est ainsi douzième de la Vattenfall Cyclassics et dix-neuvième du Grand cycliste de Québec[6]. En fin de saison, après avoir pris part au premier championnat du monde par équipes de marques, il est pour la première fois sélectionné en équipe nationale pour le championnat du monde sur route[6], qu'il termine à la 42e place.

À l'issue de la saison 2012, il quitte Saxo Bank pour l'équipe néerlandaise Belkin, au sein de laquelle il est appelé à être un équipier des sprinters Mark Renshaw et Theo Bos[6]. En août 2013, il participe au Tour d'Espagne, son premier grand tour, en tant qu'équipier de Bauke Mollema. Il aide ce dernier à s'imposer lors de la 17e étape[2]. Il est ensuite à nouveau sélectionné en équipe nationale pour le championnat du monde sur route. En janvier 2014, il se fracture une clavicule en tombant lors du Tour Down Under[10]. Il dispute le Tour d'Italie au printemps. À l'issue de cette saison, il n'est pas conservé par Belkin[11].

Palmarès et classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

1 participation

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

1 participation

Classements mondiaux[modifier | modifier le code]

Année 2005 2006 2007 2008 2009 2010 2011 2012 2013 2014
UCI World Tour nc 214e[12] nc
UCI America Tour 248e[13]
UCI Asia Tour 50e[14]
UCI Europe Tour 382e[15] 262e[16] 393e[17]
UCI Oceania Tour 56e[18] 33e[19]
Légende : nc = non classé

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Du 1er janvier 2012 au 29 juin 2012
  2. Du 30 juin 2012 au 31 décembre 2012
  3. Du 1er janvier 2013 au 28 juin 2013
  4. Du 29 juin 2013 au 31 décembre 2014

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c « David Tanner : « Je me sens libéré » », sur veloclublapomme.com (consulté le 29 octobre 2014)
  2. a, b, c, d et e (en) « Dave Tanner: Where will he go next? », sur cyclingtips.com.au,‎ (consulté le 29 octobre 2014)
  3. a et b (en) « Tanner on Grand Tour mission in 2012 », sur sbs.com.au,‎ (consulté le 29 octobre 2014)
  4. a et b (en) « Tanner primed for new beginning at Blanco Pro Cycling », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 29 octobre 2014)
  5. « David Tanner chez Saxo Bank - SunGard », sur vélo-club.net,‎
  6. a, b, c et d (en) « Tanner and Wagner make the move to Rabobank », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 29 octobre 2014)
  7. (en) « Tanner fractures elbow in first stage of Castilla y Leon », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 29 octobre 2014)
  8. (en) « Tanner's long but fruitful season set to end with Japan Cup », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 29 octobre 2014)
  9. (en) « Saxo Bank name Giro d'Italia line-up », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 29 octobre 2014)
  10. (en) « Tanner fractures collarbone in late Tour Down Under crash », sur cyclingnews.com,‎ (consulté le 29 octobre 2014)
  11. (nl) « Dennis van Winden moet op zoek naar een nieuwe ploeg », sur wielerland.nl,‎ 1er octobre 2014 (consulté le 29 octobre 2014)
  12. (en) « UCI WorldTour Ranking - 2013 - Individual », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 1 novembre 2014)
  13. (en) « America Tour Points Detail », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 12 janvier 2015)
  14. (en) « Asia Tour Points Detail », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 12 janvier 2015)
  15. « Classements Route UCI 2005 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  16. « Classements Route UCI 2006-2007 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  17. « Classements Route UCI 2007 - 2008 - 10/17/2008 - Classements finaux des Circuits Continentaux UCI - Classement Individuel - Hommes Elite et Moins de 23 ans - Europe Tour », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 17 février 2015)
  18. « Classements Route UCI 2006-2007 », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 27 février 2015)
  19. (en) « Oceania Tour Points Detail », sur uci.html.infostradasports.com, UCI (consulté le 12 janvier 2015)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :