David Salle

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

David Salle

Naissance 28 septembre 1952
Norman (Oklahoma)
Nationalité Drapeau des États-Unis États-Unis
Activités Artiste-peintre
Formation California Institute of the Arts
Maîtres John Baldessari
Récompenses Prix de Rome américain

David Salle est un peintre américain né à Norman (Oklahoma) le 28 septembre 1952.

C'est un représentant du postmodernisme en peinture. Son œuvre a été classé parmi le néoexpressionnisme, le simulationnisme, le Bad Painting ou la New Image Painting. En 1982, il est une des figures-clés de la « Transavantgarde » mouvement inventé par le critique italien Achille Bonito Oliva, avec Basquiat, Julian Schnabel, Baselitz, Penck, Kieffer, Markus Lüpertz, entre autres figures…

Biographie[modifier | modifier le code]

Après des études au California Institute of the Arts, où il fut l’élève de John Baldessari, il utilise les techniques de montage et d’écrans divisés du cinéma qu’il applique à la peinture. À New York il obtient un succès public et critique immédiat par l’utilisation d’images érotiques traitées de manière impudique et réaliste. Après avoir réalisé des installations et des performances, il réalise des peintures à base d’images superposées, mélangeant et juxtaposant techniques et styles. Salle utilise indistinctement l’image, la vidéo, le cinéma, le design et la mode mais aussi l’art classique – Velázquez, Bernin – romantique Géricault, impressionniste Cézanne, expressionniste Solana, moderne Magritte, Giacometti, ou Jasper Johns, Robert Rauschenberg, Sigmar Polke, etc.

La caractéristique principale du style de Salle est la juxtaposition d’images incohérentes, en une superposition désorganisée qui évoque l’Histoire de l’Art (la « haute culture »), la bande dessinée et les catalogues en tout genre (la culture basse et kitsch). On y trouvera aussi bien un portrait du peintre français Roger Bissière que des graffitis. Ses images ont un style presque ingénu et sont volontairement mal peintes, avec des fautes évidentes de composition et de structure qui donnent à son style une vision ironique et autocritique. Jouant de formats de grande taille, diptyque ou triptyque, il crée un sentiment théâtral qu’il peut pousser en assemblant des objets tels que table, bouteille, etc.

Il crée également des sculptures et a réalisé un film : Search and Destroy (1995), avec Martin Scorsese comme acteur.

Son œuvre se trouve essentiellement dans les musées américains et anglo-saxons.

En 2000 il est lauréat du prix de Rome américain en Arts visuels[1] et réside à l'American Academy in Rome.

Annexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Achille Bonito Oliva - Transavantgarde International – Giancarlo Politi Editore – 1982- Milan

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « FAAR », sur www.sof-aarome.org