David Rudisha

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Rudisha.
David Rudisha Portail athlétisme
David Rudisha Daegu 2011.jpg
David Rudisha après sa victoire aux Championnats du monde 2011 de Daegu
Informations
Discipline(s) 800 m
Période d'activité 2005-Aujourd'hui
Nationalité Drapeau : Kenya Kényan
Naissance (25 ans)
Lieu Kilgoris
Taille 1,90 m[1]
Surnom La Fierté de l'Afrique[1]
Entraîneur(s) Colm O’Connell
Records
• Actuel détenteur du record du monde du 800 m (1 min 40 s 91, 2012)
Distinctions
• Trophée IAAF de l'athlète de l'année en 2010
Trophée Track and Field de l'athlète de l'année en 2010, 2011 et 2012
Palmarès
Jeux olympiques 1 0 0
Championnats du monde 1 0 0
Championnats d'Afrique 2 0 0

David Lekuta Rudisha (né le à Kilgoris) est un athlète kényan spécialiste du 800 mètres. Vainqueur des championnats d'Afrique en 2008 et 2010, et titré lors des championnats du monde 2011, il remporte la médaille d'or du 800 m à l'occasion des Jeux olympiques de Londres, en 2012. Il est l'actuel détenteur du record du monde de la discipline avec le temps de min 40 s 91, établi le en finale des Jeux olympiques.

Biographie[modifier | modifier le code]

David Rudisha naît en 1988 à Kilgoris dans la vallée du Rift, il appartient à la tribu des Masaï. Sixième d'une famille de sept enfants, il est le fils de Daniel Rudisha, ancien athlète de haut niveau médaillé d'argent du relais 4 × 400 mètres lors des Jeux olympiques de 1968[1]. « Quand j’ai vu que mon père avait réalisé de grandes performances sur les pistes, j’ai ouvert les yeux. J’ai réalisé que je pouvais peut-être faire aussi bien que lui et ça m’a motivé pour me lancer pleinement dans l’athlétisme » explique David Rudisha en 2010[1]. Sa mère, Tamisha Rudisha, est une chanteuse de variétés populaire au Kenya[2].

Débuts (2004-2008)[modifier | modifier le code]

Débutant l'athlétisme en 2004 par le décathlon, il se révèle dès l'année suivante en se classant deuxième du 400 m des Championnats juniors d'Afrique de l'Est se déroulant à Arusha, en Tanzanie. Il fait la rencontre de Frère Colm O’Connell[3], entraîneur irlandais, implanté au Kenya depuis 1976, et formateur des champions de demi-fond Peter Rono et Wilson Kipketer. Sur ses conseils, le jeune David Rudisha décide de se concentrer sur la distance supérieure. L'idole de sa jeunesse, Billy Konchellah, natif de Kilgoris également, a été double champion du monde du 800 m dans les années 1990[1].

En 2006, sur 800 mètres, il se classe sixième des sélections kényanes pour les Championnats d'Afrique, établissant un nouveau record personnel en 1 min 46 s 3. Plus tard dans la saison, David Rudisha remporte la médaille d'or du 800 m des Championnats du monde juniors de Pékin où il domine avec le temps de 1 min 47 s 40 son compatriote Jackson Kivuva[4]. Lors de cette même compétition, il se classe quatrième de la finale du relais 4 × 400 mètres dans l'équipe du Kenya qui améliore le record national junior de la discipline (3 min 5 s 54)[5]. La presse continentale le surnomme à cette occasion la « Fierté de l’Afrique », qui est aussi la devise de Kenya Airways, la compagnie aérienne kényane[1].

Auteur fin 2006 d'un record personnel sur 800 mètres à 1 min 46 s 3, David Rudisha descend pour la première fois de sa carrière sous les 1 min 45 s lors de la saison 2007, s'imposant notamment lors du meeting de Bruxelles en 1 min 44 s 15. Il remporte par ailleurs les Championnats d'Afrique juniors de Ouagadougou en 1 min 46 s 41[6].

Début mai 2008, le Kényan décroche la médaille d'or des Championnats d'Afrique d'Addis-Abeba, sa première lors d'une compétition internationale seniors, en dominant le Soudanais Ismail Ahmed Ismail et le Kényan Asbel Kiprop. Quelques jours plus tard, Rudisha se blesse à la cheville lors d'un camp d'entraînement précédent les sélections olympiques kenyanes[1]. Figurant pourtant parmi les meilleurs performeurs mondiaux de l'année (1 min 43 s 72 à Oslo), il ne fait pas partie de la délégation du Kenya en partance pour les Jeux olympiques de Pékin.

De retour sur les pistes d'athlétisme en mai 2009 à l'occasion du meeting de Doha, David Rudisha ne se classe que quatrième du meeting d'Hengelo, moins d'un plus tard, mais établit un nouveau record personnel sur 800 m en 1 min 43 s 53[1]. Vainqueur des Championnats du Kenya en début d'année 2009[1], il participe aux Championnats du monde de Berlin dans lesquels il remporte aisément sa série du premier tour en 1 min 47 s 83. Il est éliminé ensuite en demi-finale après avoir été bousculé par un concurrent à l'amorce du sprint final, terminant troisième et premier non-qualifié pour la finale avec le temps de 1 min 45 s 40[7]. Le , David Rudisha établit la meilleure performance mondiale de l'année en 1 min 42 s 01 lors du meeting de Rieti[8],[9]. Il réalise à cette occasion le septième chronomètre de tous les temps sur 800 m[10] et améliore le record d'Afrique de la spécialité détenu depuis 1984 par son compatriote Sammy Koskei[11]. Il s'impose lors de sa dernière course de la saison, lors de la Finale mondiale d'athlétisme de Thessalonique, en 1 min 44 s 85 devant le Canadien Gary Reed[12].

Premiers records du monde (2010)[modifier | modifier le code]

David Rudisha lors du Meeting de Heusden-Zolder 2010

David Rudisha décide de faire l'impasse sur la saison en salle 2010 conclue par les Championnats du monde en salle de Doha. Débutant sa saison le par le meeting en plein air de Sydney, il remporte l'épreuve du 400 mètres et réalise un nouveau record personnel en 45 s 50. Il confirme son état de forme cinq jours plus tard lors du Melbourne Track Classic en signant le temps de 1 min 43 s 15 sur 800 m[13].

Le , David Rudisha remporte le Meeting de Heusden-Zolder dans le temps de 1 min 41 s 51[14] en améliorant de près d'une demi-seconde son propre record d'Afrique. Il établit à cette occasion la troisième meilleure performance de tous les temps sur 800 mètres derrière le Danois Wilson Kipketer, auteur de 1 min 41 s 11 et 1 min 41 s 24 en 1997. Fin juillet à Nairobi, le Kényan enlève son deuxième titre consécutif de champion d'Afrique dans le temps de 1 min 42 s 84[15], devant ses compatriotes Alfred Yego et Jackson Kivuva. Il remporte ensuite la première édition de la Ligue de diamant, grâce notamment à ses quatre succès obtenus lors du Qatar Athletic Super Grand Prix de Doha, des Bislett Games d'Oslo, du meeting Athletissima de Lausanne, et lors du Mémorial Van Damme de Bruxelles, ultime étape de la compétition[16]. Auteur de 20 points, il devance au classement général final le Soudanais Abubaker Kaki et le Polonais Marcin Lewandowski.

David Rudisha après son premier record du monde établi le 22 août 2010 lors du meeting ISTAF de Berlin

Le , à l'occasion du meeting ISTAF de Berlin, David Rudisha établit le nouveau record du monde du 800 mètres en 1 min 41 s 09, améliorant de deux centièmes de seconde la précédente meilleure marque mondiale détenue par Wilson Kipketer depuis le 24 août 1997[17]. Le Kényan réalise cette performance après avoir été lancé par son compatriote Sammy Tangui qui dans le rôle du lièvre effectue le premier tour de piste en 48 s 65[18]. « Dès mon réveil, je l'ai senti et je me suis dit : aujourd'hui, je vais réussir une grande course » déclare Rudisha après sa course[19]. Le au Meeting de Rieti, une semaine exactement après avoir établi cet exploit, Rudisha retranche huit centièmes de seconde à son propre record du monde en réalisant 1 min 41 s 01[20], après avoir été amené une nouvelle fois par Sammy Tangui, auteur de 48 s 20 aux 400 mètres[21].

Il conclut l'année 2010 en remportant pour l'équipe d'Afrique le 800 mètres de la première édition de la Coupe continentale, à Split, dans le temps de 1 min 43 s 37, devançant largement Marcin Lewandowski et Belal Mansoor Ali[22]. L'équipe d'Afrique termine finalement troisième de la compétition avec 292 points.

Le 21 novembre 2010, il est élu athlète masculin de l'année 2010 par l'Association internationale des fédérations d'athlétisme[23] et succède au palmarès au Jamaïcain Usain Bolt, lauréat en 2008 et 2009. Il devient le premier athlète kényan désigné de la sorte[24].

Champion du monde (2011)[modifier | modifier le code]

David Rudisha (en tête de la course) lors de la finale des Championnats du monde de Daegu

Pour sa rentrée, après une longue blessure à la cheville, le Kényan réalise la meilleure performance mondiale de l'année sur 800 m lors du meeting de Nancy en 1 min 43 s 46[25]. Absent lors des trois premiers meetings de la Ligue de diamant, il s'impose quelques jours plus tard, le 30 juin, en 1 min 44 s 15 devant Marcin Lewandowski lors du meeting Athletissima de Lausanne[26], avant de réaliser la meilleure performance mondiale de l'année en 1 min 42 s 61 lors du meeting Herculis de Monaco[27].

Invaincu depuis 2009, David Rudisha est le favori des Championnats du monde se déroulant fin août 2011 à Daegu. Il remporte aisément sa finale en 1 min 43 s 91 après avoir pris la tête de la course dès les 200 m, et avoir déclenché une accélération à l'entrée de la dernière ligne droite[28]. Quatrième athlète kényan titré sur la distance après Billy Konchellah (1987 et 1991), Paul Ruto (1993) et Alfred Yego (2007), il devance au final le Soudanais Abubaker Kaki et le Russe Yuriy Borzakovskiy[29].

Une semaine plus tard, au meeting de Rieti, il échoue de peu dans sa tentative de record du monde en établissant le temps de 1 min 41 s 33[30]. Il réalise néanmoins la meilleure performance mondiale de l'année 2011 ainsi que le cinquième chrono de tous les temps sur le double tour de piste[31]. Lors du Mémorial Van Damme de Bruxelles, ultime étape de la Ligue de diamant, Rudisha échoue dans sa tentative de record du meeting détenu depuis 1997 par Wilson Kipketer, mais s'impose néanmoins en 1 min 43 s 96. Il remporte pour la deuxième année consécutive le trophée, devant ses compatriotes Asbel Kiprop et Alfred Yego[32].

Il subit son premier revers depuis les Championnats du monde de 2009 après 34 succès consécutifs en s'inclinant en septembre 2011 lors du meeting de Milan face à l’Éthiopien Mohammed Aman (1 min 43 s 57 contre 1 min 43 s 50)[33].

Titre olympique et nouveau record mondial (2012)[modifier | modifier le code]

David Rudisha remporte les Jeux olympiques de Londres, en août 2012, en battant son propre record du monde.

En juin 2012, lors du meeting Adidas Grand Prix de New York, David Rudisha établit la meilleure performance mondiale de l'année sur 800 m en s'imposant en min 41 s 74, temps proche de son record du monde. Bouclant son premier tour de piste en 49 s 06, aidé par le lièvre Matthew Scherer, il conclut son deuxième 400 m en 52 s 68 et devance au final de près de trois secondes le Kényan Alfred Yego (min 44 s 49)[34]. Quelques jours plus tard à Nairobi, en altitude, Rudisha remporte les sélections olympiques kényanes en min 42 s 12, devant Job Kinyor et Timothy Kitum[35]. Il échoue de peu dans sa tentative de record du monde, début juillet, au Meeting Areva de Saint-Denis, où il s'impose en min 41 s 54, améliorant néanmoins la meilleure performance mondiale de l'année[36].

Désigné porte-drapeau du Kenya lors des Jeux olympiques de Londres, David Rudisha bat son propre record du monde, le 9 août 2012 en finale, à l'issue d'une course qu'il mène de bout en bout, finissant en 1 min 40 s 91 et remportant ainsi son premier titre olympique[37]. À vingt-trois ans, il succède au palmarès à son compatriote Wilfred Bungei et devance le Botswanais Nijel Amos, médaillé d'argent en 1 min 41 s 73 et l'autre Kényan Timothy Kitum, troisième en 1 min 42 s 53[38]. Il est le premier athlète à descendre sous les 1 min 41 s sur 800 m, et le premier coureur depuis Alberto Juantorena en 1976 à battre le record du monde du 800 m en finale des Jeux olympiques[39]. Lors d'une conférence de presse tenue le 11 août 2012, peu avant la cérémonie de clôture, le Président du Comité d'organisation de Londres 2012 Sebastian Coe, par ailleurs vice-président de l'IAAF, évoque le record du monde de Rudisha comme la « performance la plus remarquable de ces Jeux, tous sports confondus »[40].

Pour sa dernière course de l'année, le 7 septembre 2012, lors du meeting Weltklasse de Zurich, David Rudisha subit sa première défaite de la saison en s'inclinant face à Mohammed Aman (1 min 42 s 81 contre 1 min 42 s 53) qui remporte à cette occasion la Ligue de diamant 2012[41].

Blessure (2013)[modifier | modifier le code]

David Rudisha dispute sa première course de l'année le 3 mai 2013 à Nairobi. Sur 400 m, il établit le temps de 45 s 15 et améliore de 35 centièmes son ancien record personnel sur la distance établi à Sydney en 2010[42]. Une semaine plus tard, lors du Qatar Athletic Super Grand Prix de Doha, meeting de rentrée de la Ligue de diamant 2013, le Kényan s'impose aisément sur 800 m en 1 min 43 s 87, devant Mohammed Aman[43]. Blessé au genou un mois plus tard au meeting de New York, il renonce à disputer les sélections nationales et malgré sa wild card en tant que tenant du titre, il ne fait pas pas partie de la liste d'athlètes annoncée par la Fédération kényane pour participer aux championnats du monde de Moscou[44].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Palmarès international
Date Compétition Lieu Résultat Performance
2006 Championnats du monde juniors Pékin 1er 1 min 47 s 40
2007 Championnats d'Afrique juniors Ouagadougou 1er 1 min 46 s 41
2008 Championnats d'Afrique Addis-Abeba 1er 1 min 44 s 20
2009 Finale mondiale Thessalonique 1er 1 min 44 s 85
2010 Championnats d'Afrique Nairobi 1er 1 min 42 s 84
Ligue de diamant 1er Détails
Coupe continentale Split 1er 1 min 43 s 37
2011 Championnats du monde Daegu 1er 1 min 43 s 91
Ligue de diamant 1er Détails
2012 Jeux olympiques Londres 1er 1 min 40 s 91
Ligue de diamant 2e Détails

Records[modifier | modifier le code]

David Rudisha lors du meeting Mémorial Van Damme 2010.

Records personnels[modifier | modifier le code]

Records personnels
Épreuve Temps Date Lieu
400 m 45 s 15 3 mai 2013 Nairobi
800 m 1 min 40 s 91 (WR) 9 août 2012 Londres

Records du monde[modifier | modifier le code]

Records du monde battus
Temps Date Lieu Note
1 min 41 s 09 Berlin Amélioration de 0,02 s du record du monde de Wilson Kipketer
1 min 41 s 01 Rieti
1 min 40 s 91 Londres Actuel record du monde

Meilleures performances par années[modifier | modifier le code]

800 m[45]
Année Temps Date Lieu Rang[46]
2005 1 min 51 s 2 15 juin 2005 Nairobi -
2006 1 min 46 s 3 1er juillet 2006 Nairobi -
2007 1 min 44 s 15 14 septembre 2007 Bruxelles 9
2008 1 min 43 s 72 6 juin 2008 Oslo 7
2009 1 min 42 s 01 6 septembre 2009 Rieti 1
2010 1 min 41 s 01 29 août 2010 Rieti 1
2011 1 min 41 s 33 10 septembre 2011 Rieti 1
2012 1 min 40 s 91 9 août 2012 Londres 1

Distinctions[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d, e, f, g, h et i (en) Focus on Athletes - David Lekuta Rudisha, IAAF.org, mis à jour le 1er septembre 2010
  2. [PDF]« Portrait de David Rudisha », sur Site de l'ambassade du Kenya en Irlande (consulté le 2 novembre 2010)
  3. (fr) Yann Bouchez, « David Rudisha, l'homme qui a transformé le 800 m en sprint », sur lemonde.fr,‎ 8 août 2012 (consulté le 10 août 2012)
  4. (en) Résultats du 800 m des Championnats du monde juniors 2006, iaaf.org, 18 août 2006.
  5. (en) Résultats du 4 × 400 m des Championnats du monde juniors 2006, iaaf.org, 20 août 2006.
  6. (en) « Rudisha takes expected gold in Ouagadougou as African junior championships conclude », iaaf.org, 13 août 2007.
  7. (en) Résultats du 800 m des Championnats du monde 2009, iaaf.org, 21 août 2009
  8. (en) Meilleures performances mondiales de l'année 2009, apulanta.fi, consulté le 6 septembre 2010
  9. Réunion de Rieti : MPM pour Rudisha, Tahri 5ème du 1500 m, Marathons.fr, mis en ligne le 7 septembre 2009.
  10. 800 metre all time, site de l'IAAF, consulté le 7 septembre 2009
  11. (en) Diego Sampaolo, « Rudisha 1:42.01 African 800m record in Rieti - IAAF World Athletics Tour », sur iaaf.org,‎ 2009 (consulté le 13 juillet 2011)
  12. (en) « Rudisha: Following in the footsteps of Konchellah and Kipketer ? », iaaf.org, 13 septembre 2009
  13. Len Johnson, « Rudisha opens with blistering 1:43.15 in Melbourne, promises 'more to come' – IAAF World Challenge », sur iaaf.org,‎ 2010 (consulté le 31 mars 2011)
  14. (en) Phenomenal 1:41.51 for Rudisha in Heusden-Zolder, IAAF.org, 10 juillet 2010
  15. (en) Rudisha sizzles 1:42.84 as Kenya collects three golds in Nairobi - African champs, day 3, IAAF, 31 juillet 2010
  16. (en) Compte-rendu du 800 m de la Ligue de diamant 2010, diamondleague.com, consulté le 6 septembre 2010
  17. (fr) Rudisha déboulonne le mythique record de Kipketer, RTBF, mis en ligne le 22 août 2010
  18. (en) « 1:41.09 800m World record by Rudisha in Berlin », IAAF, mis en ligne le 22 août 2010
  19. (fr) « Rudisha efface Kipketer », eurosport.fr, mis en ligne le 22 août 2010
  20. (en) Rudisha lowers 800m World record again, 1:41.01; Carter dashes 9.78sec in Rieti - IAAF World Challenge , iaaf.org, mis en ligne le 29 août 2010
  21. (en) Diego Sampaolo, « Rudisha lowers 800m World record again, 1:41.01; Carter dashes 9.78sec in Rieti - IAAF World Challenge », sur iaaf.org,‎ 29 août 2010 (consulté le 31 mars 2011)
  22. (en) Résultats de la Coupe continentale 2010, iaaf.org, 5 septembre 2010
  23. (en) « Rudisha and Vlasic: familiar faces, phenomenal deeds – 2010 World Athletes of the Year », iaaf.org, 21 novembre 2010
  24. (fr) Rudisha et Vlasic récompensés, L'équipe, mis en ligne le 21 novembre 2010
  25. (en) « Rudisha: “In a championship year you don’t want to reach your peak too early” – Lausanne, Samsung Diamond League », sur iaaf.org (consulté le 1er juillet 2011)
  26. (en) « Résultats du meeting de Lausanne 2011 », sur iaaf.org (consulté le 1er juillet 2011)
  27. (en) David Martin, « With near World record run, Kipruto steals the show in Monaco – Samsung Diamond League », sur iaaf.org (consulté le 23 juillet 2011)
  28. (fr) Thomas Pitrel, « David Rudisha ne tremble pas et devient champion du monde du 800m », sur rfi.fr,‎ 30 août 2011 (consulté le 30 août 2011)
  29. « 800m: Rudisha champion du monde », sur opl.fr, 30 août 2011.
  30. (fr) « Rieti : Pas de record du monde pour Rudisha », sur sport365.fr (consulté le 10 septembre 2011)
  31. (en) Diego Sampaolo, « Rieti’s temple to middle distance witnesses Rudisha clock 1:41.33 and Kiprop romp to 3:30.46 in Rieti », sur iaaf.org (consulté le 10 septembre 2011)
  32. (en) « Blake upstages the world in Brussels - REPORT - Samsung Diamond League, FINAL », sur iaaf.org,‎ 16 septembre 2011 (consulté le 17 septembre 2011)
  33. (en) Diego Sampaolo, « Teenager Aman ends Rudisha’s win streak in rainy Milan », sur iaaf.org,‎ 18 septembre 2011 (consulté le 19 septembre 2011)
  34. (en)Parker Morse, « Rudisha's sensational 1:41.74 one of four world leads in New York », sur iaaf.org,‎ 9 juin 2012 (consulté le 10 juin 2012)
  35. (en) Mutwiri Mutuota, « Rudisha runs 1:42.12 at altitude – Kenyan Olympic Trials », sur iaaf.org,‎ 23 juin 2012 (consulté le 23 juin 2012)
  36. (en)Bob Ramsak, « Rudisha’s 1:41.54 one of five world leads in Paris – REPORT – Samsung Diamond League », sur iaaf.org,‎ 6 juillet 2012 (consulté le 7 juillet 2012)
  37. (fr) « Rudisha bouleverse le 800m », sur sport24.com (consulté le 10 août 2012)
  38. (en) Bob Ramsak, « London 2012 - Event Report - Men's 800m Final », sur iaaf.org,‎ 9 août 2012 (consulté le 12 août 2012)
  39. (fr) « JO 2012 : le Kényan David Rudisha, étoile filante du 800 mètres », sur rfi.fr (consulté le 12 août 2012)
  40. (fr) IAAF, « Le Président Diack loue le succès des Jeux olympiques de Londres – Conférence de presse de l'IAAF », sur iaaf.org,‎ 11 août 2012 (consulté le 9 septembre 2012)
  41. (en)Bob Ramsak, « Bolt dashes 19.66, Aman defeats Rudisha in Zürich – 2012 Samsung Diamond League, FINAL, Part 1 », sur iaaf.org,‎ 30 août 2012 (consulté le 12 octobre 2012)
  42. (en) Mutwiri Mutuota, « Rudisha warns rivals with 400m PB burst », sur capitalfm.co.ke,‎ 3 mai 2013 (consulté le 10 mai 2013)
  43. (fr) « Rudisha règne, minima pour Bosse », sur lequipe.fr (consulté le 10 mai 2013)
  44. (fr) « Mondiaux: Rudisha officiellement forfait », sur sports.fr (consulté le 16 juillet 2013)
  45. (en) Meilleures performances mondiales de l'année sur 800 m, apulanta.fi, consulté le 6 septembre 2010
  46. Classement établi par l'IAAF en fonction des meilleures performances de l'année


Précédé par David Rudisha Suivi par
Drapeau : Danemark Wilson Kipketer
Record du monde du 800 m
actuel détenteur
Drapeau : Jamaïque Usain Bolt
Trophée IAAF de l'athlète de l'année
2010
Drapeau : Jamaïque Usain Bolt