David Rachline

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
David Rachline
Fonctions
Conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur
En fonction depuis le 21 mars 2010
(&&&&&&&&&&&015864 ans, 4 mois et 3 jours)
Maire de Fréjus
En fonction depuis le 5 avril 2014
(&&&&&&&&&&&&01103 mois et 19 jours)
Biographie
Date de naissance 2 décembre 1987 (26 ans)
Lieu de naissance Saint-Raphaël (Var)
Nationalité Française
Parti politique FN

David Rachline, né le 2 décembre 1987 à Saint-Raphaël (Var), est un homme politique français.

Biographie[modifier | modifier le code]

David Rachline est le fils de Serge Rachline, dont les grands-parents, des juifs d'Ukraine, sont venus en France au siècle dernier[1],[2]. Adhérent du Front national depuis ses 15 ans, il abandonne ses études à 18 ans pour se consacrer au parti[3]. Il explique s'être « intéress[é] de près à l'action politique et militante », puis avoir adhéré au FN après avoir été « scandalisé [des] persécutions politiques, judiciaires et financières » ayant touché Catherine Mégret lorsqu'elle mit en place, en tant que maire de Vitrolles, une allocation de naissance d'un montant de 5 000 F (762 €) pour les enfants de parents français ou ressortissants de l'Union européenne, mesure qu'il soutenait en 2008[4]. Après avoir fait ses preuves au sein du Front national de la jeunesse dans le Var, il participe activement à la dernière campagne présidentielle de Jean-Marie Le Pen en 2007. Un an après, il prend la tête du FNJ national, puis devient le conseiller Web de Marine Le Pen[3]. De sensibilité nationaliste révolutionnaire et très influencé par l'extrême droite italienne, il fait également un passage à Égalité et Réconciliation, le mouvement fondé et présidé par Alain Soral[5], qu'il invite d'ailleurs à le soutenir lors des élections cantonales de 2008 à Fréjus et à y tenir une conférence. En 2014, il indique à ce sujet : « Je n’ai strictement aucun rapport avec [Alain Soral] depuis qu’il a quitté le FN. J’étais proche de lui parce qu’il était membre du Front national. Mon unique corpus est celui du parti »[6].

En 2008, il est élu conseiller municipal de Fréjus[7]. Deux ans plus tard, il devient conseiller régional de Provence-Alpes-Côte d'Azur, élu sur la liste conduite par Jean-Marie Le Pen. En 2011, il rate de peu le canton de Fréjus mais réalise l'un des meilleurs scores du parti au niveau national : 48,50 % des voix contre le candidat UMP Élie Brun[8].

En 2014, David Rachline est tête de liste Front national lors des élections municipales à Fréjus. Au premier tour, il remporte 40,30 % des voix devant les listes de droite de Philippe Mougin (18,85 %) et d'Élie Brun (17,60 %) ainsi que devant la liste socialiste d'Elsa Di Meo (15,58 %). Malgré le désistement de celle-ci au second tour, la liste de David Rachline remporte les élections avec 45,55 % des suffrages, devant celles de Philippe Mougin (30,43 %) et d'Élie Brun (24,01 %).

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]