David Loosli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
David Loosli
Image illustrative de l'article David Loosli
Au Tour Down Under 2009
Informations
Nom Loosli
Prénom David
Date de naissance 8 mai 1980 (34 ans)
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Équipe amateur
2003 Saeco-Romer's-Wetzikon
Équipe professionnelle
2004
2005-2011
Saeco
Lampre

David Loosli, né le 8 mai 1980 à Berne, est un coureur cycliste suisse, professionnel entre 2004 et 2011. Il a débuté sa carrière en 2004 dans l'équipe italienne Saeco. Par la suite, il rejoint l'équipe Lampre de 2005 à 2011 date de son départ à la retraite.

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière amateur[modifier | modifier le code]

David Loosli obtient la troisième place du championnat de Suisse juniors sur route en 1998[1]. Deux ans plus tard, il participe à la course élites et prend alors la 29e place[1]. Cette même année, Loosli obtient plusieurs places d'honneur sur des courses suisses de catégorie espoir. Il est ainsi troisième du Tour de Berne espoir, quatrième du Tour des Six communes et huitième du Grand Prix du canton d'Argovie espoir[2]. En 2001, il est notamment quatorzième du championnat de Suisse du contre-la-montre[2] et il fait partie de la sélection suisse pour les championnats du monde espoirs. Il ne termine pas la course[3]. L'année suivante par contre, Loosli termine l'épreuve sur la troisième marche du podium[4]. Il obtient également une victoire d'étape sur le Tour de Thuringe et la quatrième place du Grand Prix Guillaume Tell[1]. En 2003, il évolue dans l'équipe suisse Saeco-Romer's-Wetzikon[2] avec laquelle il remporte le classement final de la Flèche du Sud ainsi qu'une étape[5]. Il est également cinquième du Tour du lac Majeur et neuvième du championnat de Suisse sur route[2]. À partir de septembre, il intègre alors l'équipe Saeco en tant que stagiaire avant d'en faire partie prenante dès janvier 2004[2].

Carrière professionnelle (2004-2011)[modifier | modifier le code]

Pour sa première année professionnelle en 2004, Loosli remporte en mai une étape de la Course de la Paix puis est quinzième du championnat de Suisse sur route avant de découvrir le Tour de France en juillet[1]. Il change de maillot mais pas d'équipe en 2005, Saeco et Lampre fusionnant. Au cours de sa carrière chez Lampre, Loosli obtient la huitième place du Tour méditerranéen 2006, la troisième place du championnat de Suisse sur route 2007 avant d'être huitième du Championnat de Suisse sur route ainsi que du Tour de Pologne en 2008[1]. En 2009, il prend la tête du classement du Tour de Turquie au terme de la quatrième étape[6]. Il cède son maillot de leader deux jours plus tard en raison d'une chute qui lui fait perdre plus de 3 minutes[7] et ne repart pas le lendemain[8]. Il est également septième du Tour de Nuremberg que remporte son équipier Francesco Gavazzi[2]. En 2011, dixième du Tour de Bavière[2], il annonce sa retraite sportive en cours d'année pour la fin de cette saison[9]. Il reste dans le milieu sportif en intégrant la filiale suisse de la société de management sportif IMG et il occupe notamment un poste dans l'organisation du Tour de Suisse[9].

Avec l'équipe de Suisse, il est 105e des championnats du monde sur route 2006[10]. Il fait de nouveau partie de la sélection deux ans plus tard mais cette fois, il abandonne[11].

Palmarès[modifier | modifier le code]

Résultats sur les grands tours[modifier | modifier le code]

Tour de France[modifier | modifier le code]

Tour d'Italie[modifier | modifier le code]

  • 2008 : 63e
  • 2010 : non-partant (17e étape)

Tour d'Espagne[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. a, b, c, d et e (nl-BE)« Wedstrijden van Loosli David (aantal: 97) », sur wielrennen.hour.be (consulté le 3 décembre 2011)
  2. a, b, c, d, e, f et g (nl) « David Loosli », sur cyclebase.nl (consulté le 3 décembre 2011)
  3. (en) Tim Maloney, « Popovych pops to World Title », sur autobus.cyclingnews.com,‎ octobre 2001 (consulté le 3 décembre 2011)
  4. (en) Jeff Jones, « Chicchi wins in crash marred finale », sur autobus.cyclingnews.com,‎ 11 octobre 2002 (consulté le 3 décembre 2011)
  5. « David Loosli », sur siteducyclisme.net (consulté le 3 décembre 2011)
  6. « Tour de Turquie : la 4e étape pour Daryl Impey », Le Soir,‎ 15 avril 2009 (lire en ligne)
  7. (en) Jean-François Quénet, « Finetto gets his revenge », sur autobus.cyclingnews.com,‎ 17 avril 2009 (consulté le 3 décembre 2011)
  8. (en) Jean-François Quénet, « Förster finally rewards Milram with a win », sur autobus.cyclingnews.com,‎ 18 avril 2009 (consulté le 3 décembre 2011)
  9. a et b Henri Cornet, « A 31 ans, David Loosli met fin à sa carrière », sur cyclismactu.net,‎ 8 août 2011 (consulté le 3 décembre 2011)
  10. (en) « Bettini adds rainbow to gold », sur cyclingnews.com,‎ 24 septembre 2006 (consulté le 3 décembre 2011)
  11. (en) Ben Atkins, « Ballan crowned new King of Italy », sur cyclingnews.com,‎ 28 septembre 2008 (consulté le 3 décembre 2011)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :