David Keilin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

David Keilin (21 mars 1887, Moscou - 27 février 1963, Cambridge) est un entomologiste et parasitologiste britannique.

Sa vie[modifier | modifier le code]

Sa famille retourne à Varsovie peu après sa naissance.
En raison de problèmes de santé il n'entame sa scolarité qu'à l'âge de dix ans. Sept ans plus tard il rejoint l'université de Liège puis le Magdalene College de Cambridge. Keilin prend la nationalité britannique à cette époque.

Keilin devient assistant de George Nuttall (1862-1937), premier professeur de biologie à l'université de Cambridge.
Il succède à Nuttall à sa chaire de biologie en 1931.
Il se retire en 1952.

Keilin a fait de nombreuses contributions en entomologie et parasitologie, notamment au travers de 39 articles pulibés de 1914 à 1923 sur la reproduction des poux, le cycle de vie des Gasterophilus intestinalis, l'adaptation du système respiratoire des larves de mouches, etc.

Keilin est plus connu pour sa redécouverte et ses recherches sur les cytochromes, dont il invente le nom. Les cytochromes ont déjà été découvertes par Charles Alexander MacMunn (1852-1911) en 1884, mais ont été oubliées ou mal comprises.

Il est élu à la Royal Society en 1926, société savante qui lui décerne la médaille royale en 1939 et la médaille Copley en 1951.

Ses recherches en parasitologie le mènent à décrire de potentielles formes fongiques. De ce fait, lui a été attribué une abréviation en botanique.

Keilin est l’abréviation botanique officielle de David Keilin.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]