David Kahn

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Kahn.
David Kahn à Toulouse en 2006

David Kahn, né le à New York, est un historien militaire, un journaliste et un écrivain prolifique sur les thèmes de la cryptographie et des renseignements militaires.

Son premier livre, The Codebreakers - The Story of Secret Writing[1], publié en 1967 est considéré comme une référence sur l'histoire de la cryptologie depuis l'Égypte antique jusqu'aux années 1960.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le fils d'Abraham Kahn, un fabricant de verre, et de Jesse Kahn, une avocate.

Il obtient un doctorat sur l'histoire allemand moderne à l'université d'Oxford en 1974 sous la direction de Hugh Trevor-Roper.

The Codebreakers[modifier | modifier le code]


Kahn alors journaliste fut contacté pour écrire un livre en cryptologie en 1961. Il commença son écriture pendant ses heures de loisir puis décida de quitter momentanément son métier de journaliste pour s’y consacrer à plein temps. Ce livre devait inclure des informations sur la NSA et d’après les écrits de James Bamford en 1982, l’agence essaya de stopper la publication de cet ouvrage et considéra également plusieurs options dont celle de publier une revue négative de ce livre dans la presse pour discréditer son auteur. Finalement le 4 mars 1966 la maison d’édition Macmillan fut sans la permission de Kahn forcée de donner le manuscrit au gouvernement fédéral pour qu’il y soit étudié puis par la suite Khan et Macmillan acceptèrent de retirer quelques pages du manuscrit particulièrement celles concernant les relations entre la NSA et son homologue anglais le GCHQ.

Le codebreakers ne parle pas vraiment du sujet concernant la révélation du code allemand de la machine Enigma (chose qui ne sera rendue publique que dans les années 70), ni de l’avancée de la cryptographie dans le domaine public avec l’invention de clés cryptographiques et la spécification des standards de de chiffrage des données au le milieu des années 70. Ce livre sera de nouveau publié en 1996 incluant cette fois ci un nouveau chapitre.

The Codebreakers arriva finaliste pour le prix Pulitzer en 1968.

Chapitres du livre: (édition 1996, 1181 pages)

  1. One Day of Magic

THE PAGENT OF CRYPTOLOGY

  1. The First 3000 Years
  2. The Rise of the West
  3. On the Origine of a Species
  4. The Era of the Black Chambers
  5. The Contribution of the Dilettantes
  6. Crises of the Union
  7. The Professor, the Soldier, and the Man on Devil's Island
  8. Room 40
  9. A War of Intercepts I
  10. A War of Intercepts II
  11. Two Americans
  12. Secrecy for Sale
  13. Duel in the Ether: The Axis
  14. Duel in the Ether: Neutral and Allies
  15. Censors, Scramblers, and Spies
  16. The Scrutable Orientals
  17. PycckaR
  18. NSA

SIDESHOWS

  1. The Anatomy of Cryptology
  2. Heterogeneous Impulses
  3. Rumrunners, Businessmen,and Makers of Non-secret Codes
  4. Ciphers in the Past Tense
  5. The Pathology of Cryptology

PARACRYPTOLOGY

  1. Ancestral Voices
  2. Messages from Outer Spaces

THE NEW CRYPTOLOGY

  1. Cryptology Goes Public

Notes et références[modifier | modifier le code]

Publications[modifier | modifier le code]

  • Plaintext in the new unabridged: An examination of the definitions on cryptology in Webster's Third New International Dictionary (Crypto Press 1963)
  • The Codebreakers - The Story of Secret Writing (ISBN 978-0-684-83130-5) (1967)
  • Cryptology goes Public (Council on Foreign Relations 1979)
  • Notes & correspondence on the origin of polyalphabetic substitution (1980)
  • Codebreaking in World Wars I and II: The major successes and failures, their causes and their effects (Cambridge University Press 1980)
  • Kahn on Codes: Secrets of the New Cryptology (Macmillan 1984) (ISBN 978-0-02-560640-1)
  • Cryptology: Machines, History and Methods by Cipher Deavours and David Kahn (Artech House 1989) (ISBN 978-0-89006-399-6)
  • Seizing the Enigma: The Race to Break the German U-Boats Codes, 1939-1943 (Houghton Mifflin 1991) (ISBN 978-0-395-42739-2)
  • Hitler's Spies: German Military Intelligence in World War II (Da Capo Press 2000) (ISBN 978-0-306-80949-1)
  • The Reader of Gentlemen's Mail: Herbert O. Yardley and the Birth of American Codebreaking (Yale University Press 2004) (ISBN 978-0-300-09846-4)



Liens externes[modifier | modifier le code]