David Holmes

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Holmes.

David Holmes est un DJ, compositeur de bandes originales de film et occasionnellement acteur, né le 14 février 1969 à Belfast en Irlande du Nord.

Biographie[modifier | modifier le code]

David Holmes débute sa carrière musicale à l'âge de 15 ans, où il mixe dans les pubs et les boîtes de nuit de sa ville natale. L'artiste produit ses premiers titres studio en 1992.

David Holmes signe trois ans plus tard son premier album This Film'ss Crap, Let's Slash The Seats sur le label Go Beat!. Un titre du disque est utilisé pour le film "The Game". Dès lors, le musicien tisse d'importants liens avec l'industrie cinématographique.

En 1997 il se rend à New York pour enregistrer un nouvel album Let's Get Killed et la même année, l'artiste signe la bande originale du film "Resurrection Man". L'année suivante il signe celle de "Hors d'atteinte", première collaboration avec le réalisateur Steven Soderbergh, pour qui il réalisera trois autres compositions.

Dès lors, David Holmes alterne compositions personnelles et de commande dans le cadre de musiques de films. Il se lance également dans la production d'artistes tels Primal Scream, Jon Spencer Blues Explosion ou Martina Topley Bird qui collaborent avec lui sur l'album Bow Down To The Exit Sign. En 2001 il travaille avec le groupe New Order afin de réaliser la bande originale de Buffalo Soldiers.

En 2002, David Holmes fonde l'entité "Free Association" avec un autre compositeur et musicien, Steve Hilton. Ensemble ils signent un album ainsi que la bande originale du film "Code 46".

Style[modifier | modifier le code]

Le style musical de Holmes est un mélange de rock et de jazz des années 70-80, produit à travers un son trip hop ou big beat caractéristique : une ligne de basse très travaillée et la quasi omniprésence de mélodies jouées au Fender Rhodes. L'artiste n'a d'ailleurs jamais renié ces influences, en signant notamment une reprise de l'album Histoire de Melody Nelson de Serge Gainsbourg, référence musicale reconnue en matière de jeu de basse. De même, David Holmes utilise de nombreuses bases funky dans ses morceaux instrumentaux, direction sensible notamment dans la série des trois Ocean's (11, 12 et 13).

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

  • This Film's Crap Let's Slash The Seats (Go Beat!, 1995)
  • Let's Get Killed (Go Beat!, 1997)
  • Bow Down To The Exit Sign (Go Beat!, 1997)
  • David Holmes Presents : The Free Association (13 Amp, 2002)
  • The Holy Pictures (Canderblinks/Mercury, 2008)
  • The Dogs Are Parading (Universal Music Catalogue, 2010) (Compilation)

Bandes originales[modifier | modifier le code]

Filmographie[modifier | modifier le code]