David Edelstadt

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
David Edelstadt

David Edelstadt, né le 9 mai 1866 à Kaluga (Russie) et mort à Denver, (Colorado, États-Unis) le 17 octobre 1892, était un anarchiste russe, membre de la FORA (Fédération ouvrière régionale argentine).

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Le père de David Edelstadt fut un soldat dans l'armée du tsar, enrôlé de force, pendant 25 ans.

Il émigre aux États-Unis en 1882, et adopte le yiddish comme langue d'expression courante. Il devient le rédacteur en chef de l'hebdomadaire anarchiste La Voix de l'ouvrier libre.

En 1889, il publie son premier poème en yiddish, À la vérité. Ses poèmes et écrits ultérieurs ont pour thème la lutte de pour la dignité et l'émancipation du travailleur.

Une anthologie sélective de ses textes est publiée à New York en 1953.

« Quand j'entendrai le grondement des armes,
Dernier combat de sang et de douleur
Je chanterai, du tombeau, pour le peuple,
Je chanterai pour exalter son cœur. »

extrait de Mon testament

Source bibliographique[modifier | modifier le code]

  • Charles Dobrynski, Anthologie de la poésie yiddish, Gallimard, collection poésie, Paris, 2000, pp.59-60.

Notices[modifier | modifier le code]