David Douglas

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

_source:enwiki19° 53′ 17″ N 155° 20′ 17″ O / 19.88806, -155.33806

Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Douglas.
David Douglas

David Douglas est un botaniste écossais, né le 25 juillet 1799 à Scone dans le Perthshire en Écosse et mort le 12 juillet 1834 près de Laupahoehoe dans l'archipel Hawaien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Il est le deuxième des six enfants de John Douglas, maçon, et de Jean née Drummond. Il entre à onze ans comme jardinier au Palais de Scone. De 1817 à 1820, il est aide-jardinier auprès de Sir Robert Preston (1740-1834), baron de Valleyfield. Il découvre auprès de lui la botanique et se forme en lisant tout ce qu’il peut trouver sur le sujet dans la bibliothèque du baron.

De 1820 à 1823, il est jardinier dans le jardin botanique à l’université de Glasgow sous William Jackson Hooker (1785-1865). Recommandé par Hooker, il est envoyé, en 1823, par Joseph Sabine (1770-1837) récolter des végétaux pour le compte de la Société royale d'horticulture dans l’est des États-Unis et du Canada. Il revient en 1824. Compte tenu du succès remporté par son entreprise, il y retourne l’année suivante, outre les plantes pour la Société d’horticulture, il voyage pour le compte de la Compagnie de la Baie d'Hudson. Il explore la région du fleuve Columbia. Il y herborise durant plus d’un an et demi. Il rencontre John Richardson (1787-1865) et Thomas Drummond (1780-1835), qui participent à l’expédition arctique de 1825 à 1827 dirigée par Sir John Franklin (1786-1847). Ils herborisent à travers le Canada jusqu’à la région de Winnipeg où ils se séparent.

Douglas retourne au Canada en 1830 mais les guerres indiennes l’incitent à changer de région et il passe les trois années suivantes à herboriser en Californie et à Hawaii. Il revient brièvement en 1832 dans la région de la rivière Fraser avant de revenir à Hawaii. On estime qu’il découvre environ 7 000 plantes sur les 92 000 alors connues.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]

  • Keir B. Sterling, Richard P. Harmond, George A. Cevasco & Lorne F. Hammond (dir.) (1997). Biographical dictionary of American and Canadian naturalists and environmentalists. Greenwood Press (Westport) : xix + 937 p.
Douglas est l’abréviation botanique officielle de David Douglas.
Consulter la liste des abréviations d'auteur ou la liste des plantes assignées à cet auteur par l'IPNI