David Diamond

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Diamond.
David Diamond

David Leo Diamond (né à Rochester (New York) le 9 juillet 1915 - décédé à Brighton le 13 juin 2005) est un compositeur américain de musique savante.

Biographie[modifier | modifier le code]

Né à Rochester (New York), il étudie au Cleveland Institute of Music et à la Eastman School of Music. Il suit les cours de Roger Sessions à New York. En 1936, il compose le ballet TOM sur un texte d'E. E. Cummings d'après La Case de l'oncle Tom. Il va à Paris la même année, et y rencontre Albert Roussel, Darius Milhaud et Maurice Ravel. Il y retourne en 1937, pour suivre les cours de Nadia Boulanger.

Il compose un Psaume dédié à André Gide qui obtient le prix des publications Juilliard, et qui est créé à San Francisco par Pierre Monteux. Il obtient une bourse de la fondation Guggenheim et compose également une Elégie à la mémoire de Ravel. Il reçoit le prix de Rome, et écrit son œuvre la plus connue, une commande de Dimitri Mitropoulos, Rounds (1944) pour orchestre à cordes. Il écrivit aussi onze symphonies. La première est créée par Mitropoulos en 1941, la deuxième par Serge Koussevitzky en 1944, et Charles Munch crée sa troisième symphonie en 1951. Son ami Leonard Bernstein crée sa huitième symphonie en 1961.

Il vit de 1951 à 1965 en Italie, puis devient chef de département à l'école de musique de Manhattan. Il était ouvertement homosexuel[1], et se sentit la cible à la fois d'homophobie et d'antisémitisme[2].

Il a aussi composé le thème musical de l'émission diffusée à la radio de CBS, "Hear It Now" (1950-51) et sa suite télévisée, "See It Now" (1951-58)[3].

À partir de 1973, il enseigne la composition à la Juilliard School. Il a parmi ses élèves Daron Hagen, Adolphus Hailstork, Anthony Iannaccone (en), Alasdair MacLean (en), Francis Thorne (en), Eric Whitacre, and Lowell Liebermann (en) et Kenneth Fuchs (en). Il est nommé compositeur en résidence de l'orchestre symphonique de Seattle.

Il meurt chez lui, à Brighton (canton de Monroe dans l'État de New York), d'insuffisance cardiaque.

Musique[modifier | modifier le code]

La plupart de ses œuvres sont tonales ou modestement modales. Ses premières compositions présentent souvent des harmonies largement espacées, ce qui leur donne une tonalité américaine, mais certaines sont consciemment dans un style français. Ses dernières œuvres sont plus chromatiques.

Œuvres[modifier | modifier le code]

Ballets[modifier | modifier le code]

  • TOM (1936)

Musique pour orchestre[modifier | modifier le code]

  • Symphonies
    • Symphonie nº 1 (1940)
    • Symphonie nº 2 (1942-1943)
    • Symphonie nº 3 (1945)
    • Symphonie nº 4 (1945)
    • Symphonie nº 5 (1947-1964)
    • Symphonie nº 6 (1951)
    • Symphonie nº 7 (1957)
    • Symphonie nº 8 (1958-1960)
    • Symphonie nº 9 (1985)
    • Symphonie nº 10 (1980s)
    • Symphonie nº 11 (1989-1991)
  • Psalm (1936)
  • Rounds pour orchestre à cordes (1944)

Musique concertante[modifier | modifier le code]

  • Concerto pour violon nº 1 (1937)
  • Concerto pour petit orchestre (1940)
  • Concerto pour violon nº 2 (1947)
  • Concerto pour violon nº 3 (1976)
  • Kaddish, pour violoncelle et orchestre (1987)

Musique de chambre[modifier | modifier le code]

  • Quatuor à cordes nº 1 (1940)
  • Quatuor à cordes nº 2 (1943-4)
  • Quatuor à cordes nº 3 (1976)
  • Quatuor à cordes nº 4 (1951)
  • Quatuor à cordes nº 5 (1960)
  • Quatuor à cordes nº 6 (1962)
  • Quatuor à cordes nº 7 (1943)
  • Quatuor à cordes nº 8 (1964)
  • Quatuor à cordes nº 9 (1965-1967)
  • Quatuor à cordes nº 10 (1956)
  • Quatuor à cordes nº 11

Pour vents[modifier | modifier le code]

  • Tantivy (1988)
  • Hearts Music (1989)

Musique vocale[modifier | modifier le code]

David Mourns for Absalom (1946) texte de II Samuel 18:33

Notes[modifier | modifier le code]

  1. McFarland, John (2006) glbtq.com.
  2. Dyer, Richard (2005). Obituary, Boston Globe.
  3. See It now en écoute.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :