David Christie (chanteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir David Christie.

David Christie est un chanteur français, né le 1er janvier 1948 à Tarare, mort le 11 mai 1997 (à 49 ans) (suicide)[1] à Capbreton, dans les Landes.. De son vrai nom Jacques Pépino, il compose sous les pseudos de "James Bolden" et "Napoléon Jones". Il est surtout connu pour ses tubes Saddle Up et "I love to love" que l'on retrouve sur de nombreuses compilations dédiées aux années 1980. Il a eu en 1973 avec Françoise Richard un premier enfant, Nathalie, et plus tard une seconde fille, Julia, née de sa liaison avec la chanteuse Nina Morato. Il mit fin à ses jours en 1997 à Capbreton, suite au décès accidentel de sa fille Julia.

Discographie[modifier | modifier le code]

33 tours[modifier | modifier le code]

  • 1974 : Jamais Seul
  • 1974 : Napoleon Jones featuring David Christie
  • 1977 : Love is the most important thing
  • 1978 : Back Fire
  • 1980 : Flashback
  • 1982 : Back in control
  • 1984 : Stress

CD[modifier | modifier le code]

  • 1994 : Best of David Christie
  • 1999 : Deux petites perles bleues

45 tours et mini CD[modifier | modifier le code]

  • Israël
  • Julie
  • Notre premier enfant
  • Pour un p'tit cœur
  • Toi le Dieu enfant
  • Toujours la même rumba
  • Lazy Love
  • I love to love (composé pour Tina Charles)
  • Rendez-vous (composé pour Tina Charles)
  • Love me like a lover (composé pour Tina Charles)

Falling in love in summertime (1976) 45T Polydor 2056 521

  • If you want it, do it yourself (composé pour Gloria Gaynor)
  • Do or die (composé pour Grace Jones)
  • Love is the most important thing
  • Paris by night
  • Don't stop me, I like it
  • Strut your funky stuff (composé pour Frantique (en))
  • No way no how (composé pour Tommy Nilsson)
  • Saddle up
  • Rally down to Sally's
  • Our time has come
  • Stress
  • Cindy Lou
  • Living it up
  • Chain of love
  • Des vacances à Capbreton
  • Saddle up 1990
  • Saddle up 1993

Notes et références[modifier | modifier le code]