David Bomberg

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
David Bomberg

David Garshen Bomberg est un peintre anglais né le 5 décembre 1890, décédé le 19 août 1957.

Sa vie[modifier | modifier le code]

David Bomberg est né à Birmingham en 1890. Il a reçu une formation de lithographe avant d'étudier la peinture à Londres à l'École d'Arte de Westminster (1908-10) et l'École d'Art Slade (1911) sous la direction d'Henry Tonks avec Mark Gertler, Stanley Spencer, C.R.W. Nevinson et Dora Carrington. Il en est renvoyé en 1913, avec l'accord de Tonks, Frederick Brown et Philip Wilson Steer en raison de ses audaces violant l'approche traditionnelle de l'école. Il fut proche du groupe des Withechapel Boys comprenant entre autres le poète-éditeur John Rodker.

En 1913 il voyage en France où il rencontre Modigliani et Picasso. Au cours des années précédant la Première Guerre mondiale, Bomberg peint une série de compositions géométriques complexes combinant les influences du cubisme et du Futurisme et le situant à l'avant-garde du vorticisme. Il y utilise un nombre limité de couleurs vives et transforme les êtres humains en formes anguleuses mécanisées. En 1917 les autorités canadiennes autorisent Bomberg à peindre un tableau pour célébrer une opération dans laquelle les soldats du génie ont avec succès éventrées les défenses allemandes à Saint-Eloi près des Gobelins. Sa peinture Soldats du génie au travail est rejetée par le comité canadien qui critique le futurisme de Bomberg. Sa foi dans le machinisme est ébranlée par le traumatisme de la Grande Guerre où il sert comme soldat dans les tranchées du Front de l'Ouest. Bomberg évolue alors vers un style plus figuratif dans les années 1920 et son travail est de plus en plus dominé par les Portraits et Paysages inspirés de la nature. Il voyage beaucoup, visitant la Palestine (1923-27), l'Espagne (1934-35), le Maroc (1930), la Grèce (1930) et la Russie (1933). De 1945 à 1953, il enseigne au Borough Polytechnic (maintenant London South Bank University) à Londres, où ses élèves se nomment Frank Auerbach, Leon Kossoff, Cliff Holden, Dorothy Mead, Dennis Creffield et Miles Richmond. Son style est de plus en plus expressionniste.

Sa peinture[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • David Bomberg de William Lipke, Evelyn Adams et Mackay, 1967
  • David Bomberg de Richard Cork, Yale, 1987

Source[modifier | modifier le code]

  • Wikipédia en anglais

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]