David Bailly

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bailly.

David Bailly

Description de cette image, également commentée ci-après

Vanité au portrait (Autoportrait)

Naissance 1584
Leyde
Décès 1657
Leyde
Nationalité Drapeau des Pays-Bas Pays-Bas
Activités Peintre

Œuvres réputées

vanité, nature morte avec autoportrait d'un jeune homme peintre

David Bailly, né en 1584 à Leyde où il est mort en 1657, est un peintre néerlandais.

Biographie[modifier | modifier le code]

Peintre de Leyde, sa ville natale, (comme Rembrandt) puis portraitiste à Amsterdam. Il travailla pendant une courte période comme compagnon à Hambourg avant de voyager à Venise et Rome à l’âge de 25 ans. Sur le trajet du retour, il offrit probablement ses services à quelque prince allemand. De retour aux Pays-Bas en 1613, il s’installa comme peintre de vanités et de portraits. Il exécuta un grand nombre de portraits dessinés de petit format des peintres de son temps ainsi que des étudiants et des professeurs de l’Université de Leiden.

Dans ses portraits peints, Bailly représenta des objets attractifs et expressifs au milieu d’un environnement domestique. On trouve dans ses vanités les symboles habituels de la nature éphémère et transitoire de l’être humain tels que le crâne, la fleur, la bougie… Il s’est également peint en présence des symboles de la vanité, acceptant en cela le caractère éphémère de sa propre vie.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Pendant longtemps, David Bailly s’est consacré au dessin de portraits. Ses têtes et bustes étaient parfois extrêmement soignés et détaillés, mais parfois, comme c’est le cas ici, il semble que l’on ait affaire à un croquis. Le visage, par exemple, est dessiné avec précision mais les traits du cou semblent simplement suggérés. Cela donne une certaine tension au dessin, effet accentué par la lumière. Il semble que Bailly ait dessiné à la lueur d’une chandelle. La technique utilisée est typique du dessin destiné à la gravure.

Références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. http://www.rijksmuseum.nl/aria/aria_assets/RP-T-1913-11?lang=en&context_space=&context_id=
  2. http://www.getty.edu/art/gettyguide/artObjectDetails?artobj=215
  3. http://www.metmuseum.org/Works_of_Art/viewOne.asp?dep=11&viewMode=1&item=1982.60.29

Bibliographie[modifier | modifier le code]