David Bagration (régent de Géorgie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bagration.
David Bagration.

David Bagration (en géorgien : დავით ბაგრატიონი), dit David X, ou David XII de Géorgie (Tbilissi, Saint-Pétersbourg, ), fut un Prince géorgien et un général russe du XIXe siècle.

Biographie[modifier | modifier le code]

David est né le 1er juillet 1767, à Tbilissi, à l'époque en Karthli-Kakhétie. Il était le fils du roi Georges XII de Géorgie et de sa première épouse, la reine Kéthévane Andronicachvili.

Il est éduqué en Russie, suzerain de la Géorgie depuis 1783, en compagnie de plusieurs nobles russes, de 1787 à 1789 puis est enrolé dans l'armée russe de 1797 à 1798, date à laquelle il est rappelé en Géorgie. En effet, le roi Héraclius II étant mort, son fils, le roi Georges XII, lui succède le 22 février 1799.

David est proclamé Prince héritier de la Couronne, titre reconnu le tsar Paul Ier le 18 avril 1799. Dès lors, avec son frère cadet Ioan, il entame plusieurs réformes pour surmonter la crise économique que subissait le royaume de Karthlie-Kakhétie.

Tout cela en vain car le 28 décembre 1800, le roi Georges XII décède et David ne sera jamais reconnu roi par la Russie. En effet, depuis 1783, la Russie envoyait les insignes royaux aux rois de Géorgie sous la condition de ne pas annexer le pays. Le tsar Paul Ier respecte sa part du traité mais ne peut envoyer les insignes royaux à David, assassiné le 23 mars 1801. Son fils, Alexandre Ier lui succède. Ce dernier réétudie le sujet sur la Géorgie[pas clair] et le 12 septembre 1801, il[Qui ?] signe le manifeste annexant officiellement la Géorgie. David Bagration n’était plus régent de Géorgie pour les Russes mais ce communiqué n’arriva en Géorgie que sept mois plus tard et ce ne fut qu’en avril 1802 qu’il abdiqua ses fonctions de Chef d’État.

Dès lors, il part pour Saint-Pétersbourg où il s’installe définitivement le 18 février 1803. Par la suite, il devient commandant de l’armée russe du régiment de Saint-Georges. En 1812, il devient sénateur de l’Empire russe (jusqu’en 1819). David Guiorguievitch Bagration décède le 13 mai 1836 à Saint-Pétersbourg, en Russie. Il est inhumé en l’église de Saint-Jean Chrysostome, au couvent Saint-Alexandre Nevski.

Famille[modifier | modifier le code]

David Bagration avait épousé à Tbilissi, en Géorgie, le 9 janvier 1800, la Princesse Hélène Abamelik (1770-1836), fille du Prince Simon Abamelik. Il n’eut pas d’enfants de son mariage.

Décorations[modifier | modifier le code]

David Bagration-Gruzinsky avait reçu de nombreuses décorations des tsars Paul Ier et Alexandre Ier :


Précédé par David Bagration (régent de Géorgie) Suivi par
Georges XII (Roi de Karthlie-Kakhétie)
Coat of arms of Georgia (2004).svg
David de Karthlie-Kakhétie
Régent de Karthlie-Kakhétie
(1800 - 1802)
Annexion Empire russe
-
Coat of arms of Georgia (2004).svg
David X
Prétendant au trône de Géorgie
(1802 - 1836)
Jean Ier