Daugavgrīva

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

57° 02′ 42″ N 24° 02′ 21″ E / 57.0451, 24.0393 ()

Situation du quartier sur le plan de Riga

Daugavgrīva (en allemand : Dünamünde ; en polonais : Dynemunt ; en russe : Усть-Двинск, Oust’-Dvinsk) est un quartier de Riga (Lettonie), situé au nord-ouest de la ville sur la rive gauche de la rivière Daugava.

Histoire[modifier | modifier le code]

Représentation de la forteresse de Dünamünde/Daugavgrīva.

C'est en 1202 que fut fondé à Dünamünde (aujourd'hui Daugavgrīva) par Albert de Buxhoeveden, l'ordre des Chevaliers Porte-Glaive. Un château qui servit au départ de monastère fut alors construit. Plus tard, les Porte-Glaive intégrèrent l'Ordre Teutonique.

La conquête de la région par Suédois en1621, les incitèrent à construire en 1680, sur les ruines du château de Dünamünde, une forteresse conçue dans un style néerlandais par le général Rothenburg en 1641. Cette nouvelle fortification fit la renommée de l'endroit.

En 1695, le commandant de la forteresse, le capitaine Heinrich Nicolaus Rudinger, fut élevé au rang de chevalier par le roi Charles XI de Suède, il n'est autre que l'ancêtre du futur patriarche de l'Église orthodoxe russe Alexis II de Moscou.

En 1893, la Russie impériale renomme la forteresse en Oust-Dvinsk (en français: embouchure de la Dvina) dans laquelle on ne trouvait que des soldats russes en cantonnement.

Durant la Première Guerre mondiale, l'aviation allemande bombarda la forteresse avec un dirigeable. L'Empire allemand s'empara du fort en 1917 et l'empereur Guillaume II le visita. La paix revenue, les Lettons en prirent possession et le gouvernement letton fit démolir une partie des fortifications.

En 1924, Daugavgrīva fut rattaché à Riga.

La forteresse servait de base aux troupes soviétiques, pendant la guerre froide.

Liens externes[modifier | modifier le code]