Daubray (acteur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Michel René Thibaut, dit Daubray.
« L'Étoile aux Bouffes » en 1877 avec Daubray dans le rôle d'Ouf 1er et Étienne Scipion dans le rôle de Siroco.
Dessin de presse de Félix Régamey.

Daubray, né Michel René Thibaut le 7 mai 1837 à Nantes et mort le 10 septembre 1892 à Paris, est un acteur et chanteur d'opérette.

Daubray quitte Nantes à 14 ans pour Paris où il suit des cours de diction.

En 1856, il échoue son admission au Conservatoire de Paris. Il entame alors une carrière au théâtre en tant que jeune premier dans les petites salles. Cependant, son goût pour le déguisement et le changement d'apparence, notamment en celle d'un petit dodu comique, vont définir le style de sa carrière de comédien.

Théâtre[modifier | modifier le code]

En 1862, il devint un membre de la compagnie du théâtre des Champs-Élysées, avant de rejoindre une troupe de spectacle à Montmartre, puis le théâtre de l'Athénée.

Daubray a été repéré par Jacques Offenbach qui l'engagea pour le rôle de Rabastens dans le spectacle Pomme d'Api en 1873, suivi par La Cocardière de La Jolie parfumeuse (qui comprenait un de ses slogans "C'est immense!"). Daubray enchaînera de nombreux rôles au théâtre de la Renaissance et aux Bouffes-Parisiens.

Tournée européennes[modifier | modifier le code]

En juillet 1876, il participe avec d'autres artistes français à une tournée à Moscou et à Saint-Pétersbourg.

En 1877, pendant la fermeture estivale des Bouffes-Parisiens, il a dirigé une partie de la troupe à Londres.

Opérettes[modifier | modifier le code]

Daubray enchaîne les rôles dans plusieurs opérettes, le rôle du "Commandeur" dans La Créole en novembre 1875, le rôle de l'archiduc dans Madame l'Archiduc en 1875, le rôle de Coucoumella dans La Sorrente (le 24 mars 1876). Daubray créa le rôle du "roi Ouf" de Chabrier dans L'Etoile en 1877. Il continue avec le rôle du "Bailli" de Babiole (16 janvier 1878), le rôle-titre de Maître Péronilla (13 mars 1878), "Galuchat" dans Le Pont d'Avignon (3 septembre 1878) et "Boum" dans La Grande-duchesse de Gérolstein (5 octobre 1878).

Théâtre[modifier | modifier le code]

Daubray quitte les Bouffes-Parisiens pour le théâtre du Palais-Royal, en jouant dans Le Bas de laine (10 avril 1879), Locataires de M Blondeau (12 juin 1879), Le Mari de la débutante (7 novembre 1879), La Corbeille de noces (7 février 1880), Le Siège de Grenade (2 avril 1880) et Divorçons! (6 décembre 1880).

Daubray meurt à 55 ans d'une crise cardiaque.