Daublaine Callinet

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La manufacture d'orgues Daublaine Callinet est le fruit de l'association des facteurs André-Marie Daublaine et Louis Callinet, et de l'organiste Félix Danjou de 1839 à 1844, date à laquelle Louis Callinet en fut évincé à cause du scandale occasionné par son saccage du mécanisme de l'orgue de Saint-Sulpice à Paris qu'il était chargé de restaurer. Elle est rachetée par Pierre-Alexandre Ducroquet et Charles Spackmann Barker en 1845 puis par Merklin & Schütze en 1855 après sa faillite.

Œuvres[modifier | modifier le code]

La maison Daublaine & Callinet a construit les instruments suivants :

1839

1840

1841

1842

1843

1844

1845

De 1846 à 1848

1847



Après sa disparition, deux anciens employés de la maison Daublaine-Callinet, Émile Poirier et Nicolas Lieberknecht, installés à Toulouse, construisent :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Notice no PM39003585 », base Palissy, ministère français de la Culture
  2. « Notice no PM60000685 », base Palissy, ministère français de la Culture
  3. Voir sur le site Musimen.com : « Cet instrument, inauguré en 1839 par Séjan, Simon et Fessy, comportait à l’origine 31 jeux répartis sur 3 claviers et pédalier »
  4. « Notice no PM75000530 », base Palissy, ministère français de la Culture
  5. « Notice no PM81000127 », base Palissy, ministère français de la Culture
  6. « Notice no PM39003587 », base Palissy, ministère français de la Culture
  7. « Notice no PM39000197 », base Palissy, ministère français de la Culture
  8. « Notice no PM49001927 », base Palissy, ministère français de la Culture
  9. « Notice no PM59000850 », base Palissy, ministère français de la Culture
  10. « Notice no PM60000514 », base Palissy, ministère français de la Culture
  11. « Notice no PM86000271 », base Palissy, ministère français de la Culture
  12. « Notice no PM58000639 », base Palissy, ministère français de la Culture
  13. « Notice no PM79000100 », base Palissy, ministère français de la Culture
  14. « Notice no PM31000093 », base Palissy, ministère français de la Culture
  15. « Notice no PM32000191 », base Palissy, ministère français de la Culture
  16. « Notice no PM89000674 », base Palissy, ministère français de la Culture
  17. « Notice no PM30000594 », base Palissy, ministère français de la Culture
  18. « Notice no PM32000551 », base Palissy, ministère français de la Culture
  19. « Notice no PM30000822 », base Palissy, ministère français de la Culture
  20. « Notice no PM30000582 », base Palissy, ministère français de la Culture
  21. « Notice no PM57000207 », base Palissy, ministère français de la Culture
  22. « Notice no PM39001321 », base Palissy, ministère français de la Culture
  23. « Notice no PM30000806 », base Palissy, ministère français de la Culture
  24. « Notice no PM83001460 », base Palissy, ministère français de la Culture
  25. « Notice no PM31001457 », base Palissy, ministère français de la Culture
  26. « Notice no PM31000997 », base Palissy, ministère français de la Culture
  27. « Notice no PM72000792 », base Palissy, ministère français de la Culture
  28. « Notice no PM72000793 », base Palissy, ministère français de la Culture
  29. « Notice no PM21000738 », base Palissy, ministère français de la Culture
  30. « Notice no PM21002654 », base Palissy, ministère français de la Culture
  31. « Notice no PM13000744 », base Palissy, ministère français de la Culture
  32. « Notice no PM31000995 », base Palissy, ministère français de la Culture
  33. « Notice no PM09000993 », base Palissy, ministère français de la Culture
  34. « Notice no PM09000537 », base Palissy, ministère français de la Culture

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • « Un Châlonnais méconnu : André Marie Daublaine », Le Petit Catalaunien illustré, n° 49, hiver 2004-2005.
  • Pié Meyer-Siat, Les Callinet, facteurs d'orgues à Rouffach, et leur œuvre en Alsace, ISTRA, 1965

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]