Datation par l'uranium-thorium

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La méthode de datation par l'uranium-thorium ou méthode des déséquilibres des familles de l'uranium et du thorium est une méthode de datation radiométrique qui permet de mesurer l'âge de certaines formations carbonatées d'origine animale (corail) ou sédimentaire (spéléothèmes).

L'uranium (234U) est soluble dans l'eau et se désintègre naturellement (par une désintégration α) en thorium (230Th). Le thorium est insoluble dans l'eau.

Au cours de sa formation, le squelette minéral d'un corail piège dans son réseau cristallin de l'uranium dissout dans de l'eau de mer. À l'origine, le corail ne contient pas de thorium, car il n'en existe pas dans l'eau de mer. Mais à mesure que l'uranium se désintègre (avec une demi-vie de 245 500 ans), le squelette accumule du thorium. Le rapport isotopique de thorium par rapport à l'uranium fournit une mesure du temps écoulé.

Références[modifier | modifier le code]

  • Lalou, C. (2002) - « Application des déséquilibres radioactifs dans les familles de l'uranium et du thorium à quelques problèmes de géochronologie et de géochimie, d'environ 300 000 ans à l'actuel », in: Géologie de la Préhistoire : Méthodes, techniques, applications, Miskovsky, J.-C., (Éd.), Paris, Association pour l'étude de l'environnement géologique de la Préhistoire, pp. 1231-1257.
  • Quinif, Y. (1989) - « La datation uranium-thorium », Spéléochronos, n° 1, pp. 3-22.