Daswandh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Daswandh, Dasvandh ou Dasaundh (pendjabi : ਦਸਵੰਧ), est un concept lié au sikhisme. Ce mot signifie littéralement: un dixième, et est le don pour tout sikh véritablement croyant d'un dixième de ses revenus au temple, au gurdwara, et ainsi indirectement aux plus démunis.

Guru Nanak le fondateur du sikhisme parlait du don dans ses écrits :

ਘਾਲਿ ਖਾਇ ਕਿਛੁ ਹਥਹੁ ਦੇਇ ॥

ਨਾਨਕ ਰਾਹੁ ਪਛਾਣਹਿ ਸੇਇ ॥੧॥

traduit :

« Celui qui travaille pour manger, et qui donne de ce qu'il a

Celui-là connait la voie du Seigneur »[1].


Cependant ce don du croyant qui se rapproche du service désintéressé ou sewa a été surtout officialisé par Guru Amar Das. Il a servi à l'époque à construire l'ensemble religieux qui rassemble entre autres le Temple d'Or et sa piscine sacrée[2]. Aujourd'hui chaque sikh donne ce qu'il veut, selon son cœur et ses moyens. Le langar, la cantine commune de chaque temple, où tout à chacun peut se restaurer ainsi que des services annexes comme des écoles, fonctionnent grâce à ce don de la foi, à ce don religieux[3].

Ce geste du don est à rapprocher du zakat des musulmans, et du don dans l'hindouisme qui veut que le croyant donne 1/21 de ses revenus aux prêtres et 1/31 aux dieux[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Page 1245 du Guru Granth Sahib, les deux derniers versets
  2. Voir Daswandh dans SikhiWiki l'encyclopédie sikhe en anglais
  3. A Popular dictionnary of Sikhism de W. Owen Cole et Piara Singh Sambhi, édition Curzon, page 60 (ISBN 0700710485)
  4. The Encyclopaedia of Sikhism dirigée par Harbans Singh, tome I, pages 533 et 534, ISBN 8173801002