Dastgâh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La tradition de la musique perse fait appel à douze systèmes modaux différents, connus sous le nom de dastgâh. Ce terme désignait autrefois des modes liés aux mois et ce n'est qu'au XIXe siècle qu'il fut utilisé pour remplacer celui de makam. Les dastgâhs principaux, au nombre de sept, sont complétés par cinq avaz, qui sont des petits modes complémentaires et dérivés.

Chaque dastgâh présente des schémas de modèles mélodiques heptatoniques complexes à partir desquels un musicien pourra improviser. Les notes ne sont toutefois pas tempérées, et il existe ainsi des « quarts de ton ». Le dastgâh tourne autour de mélodies (gûshé) centrales servant de noyaux que le musicien connaît par expérience. Il existe entre 450 et 200 de ces mélodies répertoriées, selon les divers radifs de divers maîtres.

Liste des dastgâhs[modifier | modifier le code]

avâz-e Abu Ata - avâz-e Afshâri - bayat-e Tork - Chahârgâh - avâz-e Dashti - bayat-e Esfahân - Homâyun - Mâhur - Navâ - Râstpanjgâh - Segâh - Shur