Darkstone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Darkstone
image

Éditeur Electronic Arts
Développeur Delphine Software International

Date de sortie Icons-flag-fr.png 28 juillet 1999
Genre Action-RPG (hack ’n slash)
Plate-forme Windows, PlayStation
Média CD
Contrôle Clavier, souris, manette de jeu

Darkstone est un jeu vidéo d'action / jeu de rôle développé par le studio Delphine Software International et édité en 1999 par Electronic Arts sur PC puis sur PlayStation en 2001. C'est un hack ’n slash fortement inspiré du premier Diablo de la série du même nom. La musique de ce jeu vidéo "The Darkstone will shine" est interprétée par la chanteuse française Audren.

En mars 2014, l'éditeur Anuman Interactive a lancé une nouvelle version du jeu sur iPhone, iPad et appareils Android, en collaboration avec Paul Cuisset, le créateur original du jeu [1]

Système de jeu[modifier | modifier le code]

Ambiance et but du jeu[modifier | modifier le code]

Le jeu se déroule dans le monde imaginaire d'Uma menacé de destruction par le sorcier maléfique Draak ; ce magicien possède un objet très puissant, la main astrale, qui lui permet de se transformer en dragon monstrueux ; il a également fait émerger dans le pays une « Darkstone » qui pétrifie lentement les habitants.

Le joueur devra collecter 7 cristaux qui permettront de reconstituer l'orbe du temps, seul objet permettant de vaincre définitivement Draak.

Lieux[modifier | modifier le code]

Toute nouvelle partie commence dans la ville principale où le joueur pourra se nourrir, perfectionner ses compétences, ou acheter ou vendre de l'équipement (armes, armures, potions, parchemins magiques, etc.).

Les autres endroits, intérieurs comme extérieurs, sont générés aléatoirement.

Personnages[modifier | modifier le code]

Le joueur choisit un personnage parmi 4 classes différentes : guerrier ou amazone, assassin ou voleuse, magicien ou sorcière, moine ou prêtresse. Ce choix initial fixera la valeur des caractéristiques principales (force, magie, dextérité, vitalité) du personnage, et donc ses capacités secondaires (puissance des coups, classe d'armure, nombre de points de vie et de mana, etc.) et ses compétences.

Certaines compétences ne sont accessibles qu'à des personnages précis (ex. : seule la sorcière est capable de se transformer en loup grâce à sa compétence « Lycanthropie »), alors que d'autres sont communes à plusieurs professions (ex. : toutes partagent la compétence « Apprentissage » pour progresser plus vite).

L'expérience acquise en cours de jeu permet d'augmenter les caractéristiques et de s'entrainer pour de nouvelles compétences.

Le matériel peut être utilisé sans restriction si le personnage possède le niveau de caractéristique approprié.

Originalité du jeu, le joueur peut contrôler simultanément deux personnages en cours de partie.

Magie, objets magiques, potions[modifier | modifier le code]

Le personnage apprend des sorts en lisant des livres magiques ; la lecture répétée d'un même sort en augmente le niveau de maitrise et donc la puissance ; chaque utilisation coute des points de mana. Leurs effets sont variés : boule de feu, lumière, soins, antipoison, invisibilité, etc.

Des parchemins, détruits après une utilisation, permettent de lancer des sorts sans connaissance préalable du sortilège, ni dépense personnelle de points de mana.

Des objets magiques (armes, armures, boucliers, amulettes, anneaux, etc.) modifient les capacités du personnages, ou permettent de lancer des sorts sans utilisation du mana du personnage ; ils puissent alors dans une réserve propre, qu'il faudra recharger. Des runes, très rares, permettront de lier des sorts à des objets.

Les potions permettent au joueur de se soigner, de récupérer du mana, de guérir des effets d'un poison, de modifier ses caractéristiques ou de rajeunir.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]