Dargnies

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dargnies
Saint-Vandrille (ou Saint-Wandrille).
Saint-Vandrille (ou Saint-Wandrille).
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Picardie
Département Somme
Arrondissement Abbeville
Canton Gamaches
Intercommunalité Communauté de communes interrégionale de Bresle maritime
Maire
Mandat
Joselyne Brabant
2014-2020
Code postal 80570
Code commune 80235
Démographie
Population
municipale
1 311 hab. (2012)
Densité 357 hab./km2
Géographie
Coordonnées 50° 02′ 33″ N 1° 31′ 34″ E / 50.0425, 1.526150° 02′ 33″ Nord 1° 31′ 34″ Est / 50.0425, 1.5261  
Altitude Min. 81 m – Max. 129 m
Superficie 3,67 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dargnies

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dargnies
Liens
Site web http://www.dargnies.com

Dargnies est une commune française, située dans le département de la Somme en région Picardie.

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La commune se situe en hauteur de la vallée de la Bresle, au nord de Beauchamps, dans le Vimeu industriel.

Par la route, le village se trouve à 8 km de Gamaches, 27 km d'Abbeville et 65 km d'Amiens, chef-lieu du département[1].

Communes voisines[modifier | modifier le code]

Cliquer sur la carte pour l'agrandir.

Six communes bordent un territoire communal à l'habitat groupé dans sa partie centrale.

Toponymie[modifier | modifier le code]

La forme la plus ancienne, Dareneyum, latinisée, nous est proposée dans un diplôme de Childeberti III, en 704. Un cartulaire de Fouilloy, émanant de Geoffroy, évêque d'Amiens en 1223, signale Daregni. Par Gautier, abbé de Lieu-Dieu, nous trouvons Daregny en 1223 et 1229. La forme actuelle, Dargnies, apparaît en 1646 dans Histoire ecclésiastique d'Abbeville[1],[2].

Histoire[modifier | modifier le code]

Jusqu'au XIVe siècle, le village est divisé en deux fiefs : Dargnies et Cornehotte. À partir de 1337, les deux seigneuries sont regroupées sous Jean de Dargnies, chevalier banneret. Par alliance, en 1370, le fief passe à la famille Bournel. Les familles de Cateux, Le Roy, Paschal de Lavernot, Fesnel de Beaumont, Taboureau de Fontaine et à la Révolution, de Vauboulon, détiendront le fief principal[3].

Politique et administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
Les données manquantes sont à compléter.
mars 1989 mars 2001 Bernard Derambure PCF  
mars 2001 mars 2011[4] Lysiane Daumur PCF  
juin 2011[4] en cours
(au 6 mai 2014)
Joselyne Brabant   Réélue pour le mandat 2014-2020 [5]

Le 30 mars 2011, au cours d'un conseil municipal, Lysiane Daumur annonce sa démission du conseil municipal, et de fait de son poste de maire, entraînant avec elle trois démissions de conseillers. Lysiane Daumur se dit humiliée et attaquée sans cesse. De nouvelles élections municipales sont donc prévues pour pourvoir ces postes manquants. Les élections municipales partielles ont lieu les 5 et 12 juin 2011 pour élire 5 conseillers municipaux. Dès le premier tour, deux nouveaux conseillers provenant d'une liste marquée à gauche sont élus. Au soir du second tour, les trois derniers postes de conseillers sont obtenus par cette même liste ancrée à gauche. Lors du conseil municipal du 22 juin 2011, Joselyne Brabant, sans étiquette, et 2e adjointe depuis 2001 a été élue maire[4].

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2012, la commune comptait 1 311 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
564 518 684 629 605 617 668 767 740
1856 1861 1866 1872 1876 1881 1886 1891 1896
820 882 972 1 108 1 174 1 224 1 251 1 244 1 258
1901 1906 1911 1921 1926 1931 1936 1946 1954
1 308 1 368 1 385 1 221 1 206 1 175 1 154 1 063 1 176
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2004 2006 2009
1 199 1 347 1 455 1 388 1 481 1 443 1 373 1 346 1 315
2012 - - - - - - - -
1 311 - - - - - - - -
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[6] puis Insee à partir de 2004[7].)
Histogramme de l'évolution démographique

Économie[modifier | modifier le code]

Ces tableaux (en référence) regroupent les chiffres clés de l'économie communale[8].

Culture locale et patrimoine[modifier | modifier le code]

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

Cliquez sur une vignette pour l’agrandir

Héraldique[modifier | modifier le code]

blason

Les armes de la commune se blasonnent ainsi :

D'argent aux trois fasces d'azur.

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Armel Depoilly (1901-1988), conteur et poète picardisant, décoré des Palmes académiques, né à Dargnies. Une rue du village porte son nom[3].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant à l'année 2006, première population légale publiée calculée conformément aux concepts définis dans le décret no 2003-485 du 5 juin 2003, et les années correspondant à une enquête exhaustive de recensement pour les communes de moins de 10 000 habitants, et aux années 2006, 2011, 2016, etc. pour les communes de plus de 10 000 habitants, ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee pour l'ensemble des communes.

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b L'article consacré à Dargnies, sur le site des Archives départementales de la Somme, vue n°147/269.
  2. Jacques Garnier, Dictionnaire topographique du département de la Somme,1867-1878, tome 1, p. 286.
  3. a et b Section histoire du site communal.
  4. a, b et c http://www.courrier-picard.fr/courrier/Actualites/Info-locale/Picardie-Maritime/Un-nouveau-maire-sans-etiquette
  5. « Liste des maires de la Somme » [PDF], Liste des élus du département de la Somme, Préfecture de la Somme,‎ 6 mai 2014 (consulté le 9 juin 2014)
  6. Des villages de Cassini aux communes d'aujourd'hui sur le site de l'École des hautes études en sciences sociales.
  7. Fiches Insee - Populations légales de la commune pour les années 2004, 2006, 2009, 2012
  8. Les tableaux sur le site de l'Insee.

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :