Dar Louzir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Dar louzir)
Aller à : navigation, rechercher

Dar Louzir

Titre original دار الوزير
Translittération La Maison du ministre
Genre Sitcom
Création Younes Ferhi et Samia Amami
Production Nessma
Pays d'origine Tunisie Tunisie
Chaîne d'origine Nessma
Nb. de saisons 1
Nb. d'épisodes 27
Durée 40 minutes
Diff. originale 20 juillet 201215 août 2012

Dar Louzir (دار الوزير soit La Maison du ministre en français) est une sitcom tunisienne de 27 épisodes qui est diffusée durant le ramadan 2012, du 20 juillet[1] au 15 août, sur la chaîne télévisée Nessma. La série parle d'un ministre après le départ du président Zine el-Abidine Ben Ali.

Nabil Karoui décide de créer cette série pour remplacer la sitcom Nsibti Laaziza suite au décès de Sofiène Chaâri[2].

Synopsis[modifier | modifier le code]

Après la révolution, Ismaïl Bourigua, le ministre de l'Environnement, est révoqué alors que l'État prend possession de ses biens.

Il doit apprendre à gérer ses relations avec son entourage : sa mère Frida, sa nouvelle épouse Nassira, sa fille issue de son premier mariage Farwazen et son personnel de maison (Nouri le chef cuisinier, Halima la gouvernante, Dhaw l'homme à tout faire et Saïda la femme de ménage)[3].

Distribution[modifier | modifier le code]

Personnages principaux[modifier | modifier le code]

  • Kamel Touati : Ismaïl Bourigua, est le dernier ministre de l'Environnement sous le régime de Zine el-Abidine Ben Ali. Il a peur qu'on le mette en prison après son renversement.
  • Mouna Noureddine : Frida Quaramosli, mère d'Ismaïl, est une femme avare, atteinte de la maladie d'Alzheimer, qui aime le pouvoir qu'elle a sur ses employés de maison.
  • Kawther El Bardi : Halima, est la gouvernante chargée de s'occuper de Frida. Elle est curieuse et amicale.
  • Razika Farhan : Nassira Bourigua, deuxième femme d'Ismaïl, est Algérienne. Elle adore s'occuper d'elle-même.
  • Cyrine Belhédi : Farwazen Bourigua, fille d'Ismaïl, vit avec sa grand-mère depuis le divorce de ses parents et sans l'affection de son père depuis longtemps.
  • Younes Ferhi : Dhaw, jardinier et gardien de la maison, est naïf et amoureux de Halima, bien qu'à la fin, il se marie avec Janet.
  • Naïma El Jeni : Janet, femme de Dhaw, a l'air d'un garçon manqué possédant une forte personnalité. Elle travaillait au Belvédère.
  • Farhat Hnana : Nouri est le cuisinier de la maison. Il en a assez de la tyrannie de Frida et Ismaïl.
  • Khaled Bouzid : Ibsi, serveur du café du club, parle toujours de politique et n'hésite pas à critiquer les anciens ministres.
  • Senda Jebali : Saousen, amie de Farwazen et fille d'un ministre, est un peu naïve.

Personnages secondaires[modifier | modifier le code]

  • Taoufik Bahri : Si Allala, ancien chauffeur d'Ismaïl, est devenu riche et se joint au clan des ministres déchus.
  • Raouf Ben Amor : Si Ben Halima est l'un des ministres déchus qui reste toujours au café du club avec Allala.
  • Ali Bennour : Si Ben Hafsia est l'un des ministres déchus qui reste toujours au café du club avec Allala.
  • Mourad Krout : Abd Lekoui
  • Slah Msadek : Abd Satar
  • Jamila Chihi : Chadia, ancienne ministre et amie d'Ismaïl qu'elle considère comme très proche.
  • Moez Toumi : Avocat
  • Sid Ahmed Agoumi : Merzek, père de Nassira, est un homme sérieux et dur.
  • Londa Yasmine : Belle-mère de Nassira
  • Znida Bouyahyaoui : Demi-sœur de Nassira
  • Bernadette Machillot : Sophie, mère de Farwazen et Karim, était la femme d'Ismaïl. Elle n'arrêtait pas de se chamailler avec Frida. Elle vit à Paris.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Épisodes[modifier | modifier le code]

La série est composée de trente épisodes qui sont diffusés tout au long du mois de ramadan, avant la série Pour les beaux yeux de Catherine. Elle est, durant son premier jour de diffusion, la série la plus regardée avec 79,4 % des parts d'audience[4]. Durant la deuxième semaine, la série obtient 21,1 % des parts d'audiences[5].

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]