Dar-ol Fonoun

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

35° 41′ 01.64″ N 51° 25′ 18.71″ E / 35.6837889, 51.4218639 () Dar ol-Fonoun (en persan : دارالفنون, maison des techniques), fut la première institution d'études supérieures en Iran, fondée en 1851.

Fondée par Amir Kabir, à l'époque vizir de Nasseredin Shah, Dar-al Fonoun était à l'origine conçue comme une école polytechnique afin d'éduquer les jeunes de la haute société perse en médecine, Ingénierie, sciences militaires et géologie. C'était une institution publique, financée par l'état, qui s'est développée au cours des années jusqu'à se transformer en université: l'université de Téhéran.

L'institut fut conçu par Mirza Reza Mohandes, qui avait étudié en Grande Bretagne et construit par l'architecte Muhammad Taqi-khan Memar-Bashi sous la supervision du prince Qajar Bahram Mirza. Des installations telles qu'une assemblée, un théâtre, une bibliothèque, une cafétéria et une presse furent construites pour l'institut.

Cette école d'élite dispensait des cours à 287 étudiants en 1889, et avait délivré des diplômes à 1100 étudiants vers 1891. À cette époque, l'institut comptait 16 professeurs iraniens et 26 professeurs européens (dont de nombreux français).

80 ans après son ouverture, Dar ol-fonoun est réaménagé pour devenir un des lycées important de Téhéran. Après l'avènement de la République islamique il devient l'école des maîtres et des instituteurs et après plusieurs changements il est définitivement fermé en 1996. Depuis 1999 la restauration de l'édifice est entreprise par l'Administration de l'Héritage Culturel d'Iran. Il est devenu au même temps le centre d'archive d'Education Nationale.

Voir aussi[modifier | modifier le code]