Daphne du Maurier

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Du Maurier.

Daphne du Maurier

alt=Description de l'image Young Daphne du Maurier.jpg.
Activités Romancier
Naissance 13 mai 1907
Londres, Royaume-Uni
Décès 19 avril 1989 (à 81 ans)
Par, Cornouailles, Royaume-Uni
Langue d'écriture Anglais
Genres Roman, théâtre, roman noir

Œuvres principales

Dame Daphne du Maurier (parfois francisé en Daphné) est une romancière britannique, née le 13 mai 1907 à Londres, morte le 19 avril 1989 à Par en Cornouailles.

Biographie[modifier | modifier le code]

Daphne du Maurier est la fille de Gerald du Maurier, acteur célèbre de son époque, et la petite-fille de l'écrivain et dessinateur George du Maurier, lequel fut un ami de Henry James et auteur notamment de Peter Ibbetson. La mère de Daphne, Muriel Beaumont, est également actrice. Daphne a deux sœurs : Angela (1904–2002) et Jeanne (1911-1997). Après une brève carrière d'actrice, Angela devint romancière elle aussi.

Daphne fait ses études à Paris. En 1928, ses premières nouvelles paraissent dans le magazine Bystander, édité par son oncle William Comyns Beaumont.

Son premier roman, La Chaîne d'amour (The Loving Spirit), est publié en 1931 et obtient un succès immédiat. Elle épouse l'année suivante le général de division Frederick Browning. Le couple donnera naissance à trois enfants.

Plusieurs de ses romans relèvent du suspense psychologique et criminel, notamment L'Auberge de la Jamaïque, Rebecca, son chef-d’œuvre, et Ma cousine Rachel. Ces trois textes emploient en outre les ressorts propres au roman gothique dans un cadre moderne. D'autres récits ont recours à des éléments résolument fantastiques : la potion qui permet au héros de voyager dans le temps dans La Maison sur le rivage, le double dans Le Bouc émissaire ou la vie après la mort dans la nouvelle Le Pommier. La célèbre nouvelle Les Oiseaux se révèle être moins un texte fantastique (comme peut le laisser croire son adaptation cinématographique par Alfred Hitchcock) qu'une œuvre symboliste sur la guerre donnant lieu à une évocation voilée des attaques aériennes des forces allemandes sur la Grande-Bretagne pendant la Seconde Guerre mondiale.

Bon nombre des ouvrages de Daphne du Maurier s'apparentent à des chroniques ou des romans historiques. Ainsi, Le Général du roi se situe entre la Première et la Deuxième guerre civile anglaise du milieu du XVIIe siècle. De plus, Daphne du Maurier a beaucoup écrit sur son histoire familiale. Dans Les Souffleurs de verre, elle évoque les origines françaises de sa famille. Le roman Mary-Anne est centré sur la vie de son arrière-arrière-grand-mère, Mary Anne Clarke et se déroule au tout début du XIXe siècle. Les Du Maurier raconte l'histoire de sa famille entre les années 1810 et 1936. Gerald est une biographie de son père, publiée peu de temps après la mort de celui-ci.

Quelques années après sa mort, la bisexualité de Daphne du Maurier est révélée par Margaret Forster dans la biographie Daphne du Maurier: The Secret Life of the Renowned Storyteller (1993) et la publication de la correspondance de l'auteur. Daphne du Maurier a eu une relation amoureuse avec la comédienne et chanteuse Gertrude Lawrence et un flirt avec Ellen Doubleday, la femme de son éditeur américain. L'attirance de l'auteur pour les femmes a été gardée secrète en raison d'un père homophobe, responsable d'une répression violente des attitudes garçonnes de la petite Daphne pendant son enfance. Le film britannique Daphne (2007) de Clare Beaven relate ces faits. Geraldine Somerville, Janet McTeer et Elizabeth McGovern y incarnent respectivement Daphne du Maurier, Gertrude Lawrence et Ellen Doubleday.

Œuvre[modifier | modifier le code]

Romans[modifier | modifier le code]

  • The Loving Spirit (1931)
    Publié en français sous le titre La Chaîne d'amour, Paris, Albin Michel, 1950 ; réédition, Paris, Club du Livre du mois, coll. Chefs-d'œuvre d'hier et d'aujourd'hui, 1956 ; réédition, Paris, Le Livre de poche no 2533, 1969 ; réédition, Lausanne, Éditions Rencontre, 1970 ; réédition, Paris, Rombaldi, 1975
  • I'll Never Be Young Again (1932)
    Publié en français sous le titre Jeunesse perdue, Paris, Albin Michel, 1949 ; réédition, Paris, Club du Livre du mois, coll. Chefs-d'œuvre d'hier et d'aujourd'hui, 1956 ; réédition, Paris, Le Livre de poche no 3150, 1971 ; réédition, Lausanne, Éditions Rencontre, 1971 ; réédition, Meudon, Éditions Regards et lectures, 1996
  • Jamaica Inn (1936)
    Publié en français sous le titre L'Auberge de la Jamaïque, Paris, Albin Michel, 1941 ; réédition, Paris, Ferenczi, 1951 ; réédition, Paris, Le Club du Livre français, 1956 ; réédition, Paris, Le Livre de poche no 77, 1954 ; réédition, Lausanne, Éditions Rencontre, 1972 ; réédition, Genève, Éditions de Crémille, coll. Grand romans contemporains, 1973 ; réédition, Paris, Rombaldi, 1975 ; réédition, Paris, Hachette, Bibliothèque verte, 1977 ; réédition, Paris, France-Loisirs, 1986 ; réédition dans Les romans qui ont inspiré Hithcock, vol. 2, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. Les Intégrales du Masque, 1995 ; réédition dans Daphné du Maurier, Paris, Robert Laffont, coll. Bouquins, 1996 ; réédition, Paris, Éditions de la Seine, 1997
  • Rebecca (1938)
    Publié en français sous le titre Rebecca, Paris, Albin Michel, 1939 ; réédition, Paris, Le Livre de poche no 529, 1959 ; réédition, Lausanne, Éditions Rencontre, 1970 ; réédition, Paris, Le Club du Livre français, coll. Les Grands Romans du siècle, 1973 ; réédition, Paris, Rombaldi, 1975 ; réédition, Paris, France-Loisirs, 1994 ; réédition dans Les romans qui ont inspiré Hithcock, vol. 2, Paris, Librairie des Champs-Élysées, coll. Les Intégrales du Masque, 1995 ; réédition dans Daphné du Maurier, Paris, Robert Laffont, coll. Bouquins, 1996 ; réédition, Paris, Au sans pareil, coll. La Bibliothèque des Chefs-d’œuvre, 1996 ; réédition, Paris, Éditions de la Seine, 1996
  • Frenchman's Creek (1941)
    Publié en français sous le titre L'Aventure vient de la mer ou la Crique du Français, Paris, J'ai lu no 23, 1958 ; Paris, Albin Michel, 1969 ; réédition, Lausanne, Éditions Rencontre, 1969 ; réédition, Paris, Rombaldi, 1975 ; réédition, Paris, Le Livre de poche no 5360, 1980 ; réédition dans Daphné du Maurier, Paris, Robert Laffont, coll. Bouquins, 1996 ; réédition sous le titre La Crique du Français, Paris, Le Livre de poche no 14817, 2000
  • Hungry Hill (1943)
    Publié en français sous le titre Le Mont-brûlé, Genève, Jeheber, 1944 ; réédition, Paris, Albin Michel, 1970 ; réédition, Lausanne, Éditions Rencontre, 1971 ; réédition, Paris, Le Livre de poche no 3309, 1972 ; réédition, Paris, Phébus, 1999
  • The King's General (1946)
    Publié en français sous le titre Le Général du roi, Paris, Albin Michel, 1947 ; réédition, Paris, Le Club du Livre français, 1950 ; réédition, Paris, Club des Amis du livre, coll. Les Grands romans illustrés, 1969 ; réédition, Lausanne, Éditions Rencontre, 1972 ; réédition, Paris, Le Livre de poche no 23, 1953 ; réédition, Paris, Phébus, 1995 ; réédition, Paris, Phébus, coll. Libretto, 2003
  • The Parasites (1949)
    Publié en français sous le titre Les Parasites, Paris, Albin Michel, 1951 ; réédition, Paris, Le Club du Livre français, 1951 ; réédition, Lausanne, Éditions Rencontre, 1972
  • My Cousin Rachel (1951)
    Publié en français sous le titre Ma cousine Rachel, Paris, Albin Michel, 1952 ; réédition, Paris, Le Livre de poche no 364, 1958 ; réédition, Lausanne, Éditions Rencontre, 1972 ; réédition, Paris, Rombaldi, 1975 ; réédition dans Daphné du Maurier, Paris, Robert Laffont, coll. Bouquins, 1996
  • Mary-Ann (1955)
    Publié en français sous le titre Mary-Anne, Paris, Albin Michel, 1955 ; réédition, Paris, Le Livre de poche no 2763, 1970 ; réédition, Paris, Phébus, 1995 ; réédition, Paris, Phébus, coll. Libretto, 2003
  • The Scapegoat (1957)
    Publié en français sous le titre Le Bouc émissaire, Paris, Albin Michel, 1957 ; réédition, Paris, Le Livre de poche no 1334, 1965 ; réédition, Lausanne, Éditions Rencontre, 1972 ; réédition, Paris, Phébus, 1995 ; réédition, Paris, Phébus, coll. Libretto, 2003 ; réédition dans L'Ombre des secrets, Paris, Omnibus, 2010
  • Castle Dor (1962) commencé par Sir Arthur Quiller-Couch dans les années '20-'30, et terminé par D. D-M au début des années '60
    Publié en français sous le titre Château Dor, Paris, Albin Michel, 1963
  • The Flight of the Falcon (1965)
    Publié en français sous le titre Le Vol du faucon, Paris, Albin Michel, 1966 ; réédition, Lausanne, Éditions Rencontre, 1972 ; réédition, Paris, Le Livre de poche no 3887, 1974 ; réédition, Paris, Rombaldi, 1975 ; réédition, Paris, Phébus, 1997 ; réédition dans L'Ombre des secrets, Paris, Omnibus, 2010
  • The House on the Strand (1969)
    Publié en français sous le titre La Maison sur le rivage[1], Paris, Albin Michel, 1970 ; réédition, Paris, Le Club du Livre français, 1971 ; réédition, Paris, Le Livre de poche no 4157, 1972 ; réédition, Paris, France-Loisirs, 1974 ; réédition, Paris, Phébus, 1997 ; réédition, Paris, Le Livre de poche no 15561, 2003 ; réédition dans L'Ombre des secrets, Paris, Omnibus, 2010
  • Rule Britannia (1972)
    Publié en français sous le titre Mad, Paris, Albin Michel, 1974 ; réédition, Paris, Le Livre de poche no 4760, 1976

Recueils de nouvelles[modifier | modifier le code]

  • Come Wind, Come Weather (1940)
  • The Birds and other Stories (1952)
    Publié en français sous le titre Les Oiseaux et autres nouvelles[2], Paris, Le Livre de poche no 1127, 1964 ; réédition dans L'Ombre des secrets, Paris, Omnibus, 2010
  • Early Stories (1959), recueil de nouvelles écrites entre 1927 et 1930
    Publié en français sous le titre Le Rendez-vous, dans une édition couplée en France avec Le Journal de Rebecca, Paris, Éditions S. Messinger, 1981
  • The Breaking Point ou The Blue Lenses (1959)
    Publié en français sous le titre Le Point de rupture, Paris, Albin Michel, 1961 ; réédition, Lausanne, Éditions Rencontre, 1972
  • Not After Midnight ou Don't Look Now (1971)
    Publié en français sous le titre Pas après minuit, Paris, Albin Michel, 1972 ; réédition, Paris, Éditions Le Livre de Paris, 1973 ; réédition dans L'Ombre des secrets, Paris, Omnibus, 2010
  • The Doll (2011)
    Publié en français sous le titre La Poupée, Paris, Albin Michel, 2013[3]

Autres ouvrages[modifier | modifier le code]

  • The Infernal World of Branwell Brontë (1960), biographie
    Publié en français sous le titre Le Monde infernal de Branwell Brontë, et qualifié de « roman » dans l'édition française, Paris, Phébus, 2006 ; réédition, Paris, Phébus, coll. Libretto no 256, 2007
  • The Glass-blowers (1963), étude historique de la famille Du Maurier
    Publié en français sous le titre Les Souffleurs de verre [4], Paris, Albin Michel, 1964 ; réédition, Paris, Éditions G.P., coll. Super no 115, 1966 ; réédition, Lausanne, Éditions Rencontre, 1972 ; réédition, Paris, Le Livre de poche no 3558, 1973 ; réédition, Paris, Phébus, 1998.
  • Vanishing Cornwall (1967), livre consacré à la Cornouailles.
  • Golden Lads (1975), biographie d'Anthony et Francis Bacon
  • The Winding Stair: Francis Bacon, his rise and fall (1976)
    Publié en français sous le titre L'Escalier en colimaçon, Paris, Albin Michel, 1978
  • Growing Pains: the Shaping of a Writer ou Myself When Young: the Shaping of a Writer (1977)
  • The Rebecca Notebooks (1981)
    Publié en français sous le titre Le Journal de Rebecca, publié en France dans une édition couplée avec Le Rendez-vous, Paris, Éditions S. Messinger, 1981
  • Enchanted Cornwall (1989), livre consacré à la Cornouailles.

Théâtre[modifier | modifier le code]

  • The Years Between (1944)
  • September Tide (1948)

Essais[modifier | modifier le code]

  • Julius ou The Progress of Julius (1933)
    Publié en français sous le titre La Fortune de Sir Julius Levy, Paris, Nouvelle Édition Critique, coll. Tours d'horizon no 13, 1935 ; réédition sous le titre La Fortune de Sir Julius, Paris, Albin Michel, 1959 ; réédition, Lausanne, Éditions Rencontre, 1971
  • Gerald, a Portrait ou Gerald (1934)
  • The Du Mauriers (1937)
    Publié en français sous le titre Les Du Maurier, Paris, Albin Michel, 1948
  • The Young George du Maurier, a selection of his letters, 1860-67 (1951), publication d'une partie de la correspondance de son grand-père

Correspondance[modifier | modifier le code]

  • Letters from Menabilly : Portrait of a Friendship (1993)
    Publié en français sous le titre Lettres de Menabilly : Portrait d'une amitié, Paris, Albin Michel, 1993

Filmographie[modifier | modifier le code]

Les romans L'Auberge de la Jamaïque et Rebecca, ainsi que la nouvelle Les Oiseaux ont été portés à l'écran par Alfred Hitchcock :

  • Rebecca (1940), avec Joan Fontaine et Laurence Olivier. Premier film américain d'Alfred Hitchcock. À l'instar du livre, le film obtient un gros succès commercial. De plus, pour la seule fois de sa carrière, Hitchcock voit avec Rebecca une de ses œuvres récompensée par l'Oscar du meilleur film.
  • Les Oiseaux (1963), avec Tippi Hedren, Rod Taylor et Jessica Tandy. Le film est assez éloigné du texte dont il s'inspire. Hitchcock et son scénariste, Evan Hunter, ont conservé l'idée centrale, soit l'attaque des oiseaux, mais déplacé l'action des Cornouailles en Californie et ajouté de nombreuses péripéties à la nouvelle de Daphné du Maurier.

Parmi les autres adaptations, mentionnons :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Étude critique sur Daphne du Maurier
Relevés bibliographiques

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Initialement publié, en France, sous le titre La Maison sur le rivage ou l'Élixir de double vie.
  2. Initialement publié, en français, sous le titre Le Pommier, Paris, Albin Michel, 1953 ; réédition, Lausanne, Éditions Rencontre, 1972 ; et en anglais, sous le titre The Apple Tree, le recueil inclut : Les Oiseaux (The Birds), Monte Verità, Le Pommier (The Apple Tree), Le Petit Photographe (The Little Photographer), Encore un baiser (Kiss Me Again, Stranger), Le Vieux (The Old Man), Mobile inconnu, Une seconde d'éternité.
  3. Fiche du livre sur albin-michel.fr
  4. qualifié de « roman » dans plusieurs éditions françaises à partir de 1973