Daphne (Alabama)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Daphne
Image illustrative de l'article Daphne (Alabama)
Administration
Pays Drapeau des États-Unis États-Unis
État Alabama Alabama
Comté Baldwin
Maire Fred Small
Code ZIP 36526
Code FIPS 01-19648
GNIS 0157933
Indicatif(s) téléphonique(s) local (locaux) 251
Démographie
Population 22 845 hab. (2012)
Densité 626 hab./km2
Géographie
Coordonnées 30° 37′ 52″ N 87° 53′ 11″ O / 30.631111, -87.88638930° 37′ 52″ Nord 87° 53′ 11″ Ouest / 30.631111, -87.886389  
Altitude 48 m
Superficie 3 650 ha = 36,5 km2
· dont terre 34,9 km2 (95,62 %)
· dont eau 1,6 km2 (4,38 %)
Fuseau horaire CST (UTC-6)
Divers
Surnom « Jubilee City »
Localisation
Carte du comté de Baldwin
Carte du comté de Baldwin

Géolocalisation sur la carte : Alabama

Voir sur la carte administrative de l'Alabama
City locator 14.svg
Daphne

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte administrative des États-Unis
City locator 14.svg
Daphne

Géolocalisation sur la carte : États-Unis

Voir la carte topographique des États-Unis
City locator 14.svg
Daphne
Liens
Site web http://www.daphneal.com

Daphne est une ville du comté de Baldwin, située dans l'État d'Alabama, aux États-Unis. Sa population au 1er juillet 2012 atteignait 22 845 habitants[1]. C’est la localité la plus peuplée du comté[2].

Elle est la principale ville de l'aire micropolitaine de Daphne–Fairhope–Foley.

La présence humaine dans la région date au moins de la période paléo-américaine et des tribus amérindiennes vers 9 000 av. J.-C.[3]. L'actuelle ville de Daphne est une banlieue prospère de la ville proche de Mobile.

Histoire[modifier | modifier le code]

L'histoire de Daphne précède la période de la première exploration européenne et est commune avec beaucoup d'autres villes du sud-est. La ville a subi connu l'influence de plusieurs culture, des Amérindiens, au Anglais, en passant des Espagnols aux Français.

Daphne est aussi connu par le surnom de « Jubilee City ». Le jubilé de Mobile Bay (en) a lieu lorsque les crabes, les crevettes et d'autres crustacés des eaux de la baie de Mobile se réunissent sur les terres bordant le littoral. Les biologistes pensent que ce phénomène est dû à une possible baisse du niveau d'oxygène ce qui force les poissons à rester près de la surface[4].

Histoire amérindienne[modifier | modifier le code]

Les premiers habitants de la région étaient des chasseurs-cueilleurs similaires à ceux présents dans le nord de l'Alabama. De petits clans travaillaient ensemble pour réunir la nourriture nécessaire aux familles. Ces groupes avaient une économie axée sur la chasse et le commerce. Avec le temps, la production tribale d'armements et de poteries progressa. Tardivement, lors de la période sylvicole, les Amérindiens commencèrent à pratiquer des rites plus élaborés. Bien que l'on ne connaisse aucun cimetière dans Daphne, il y en a éparpillés dans le comté de Baldwin. En 1500, le point culminant de la culture amérindienne dans le sud de l'Alabama, il est estimé qu'une communauté de 5 000 personnes vivaient dans les 80 km bordant la côte. Ces personnes ont été parmi les premières à rencontrer l'explorateur espagnol Hernando de Soto en 1540[3].

Exploration et colonisation européenne[modifier | modifier le code]

Les premiers colons européens de la région de Daphne s'établirent en 1840 et lors des explorations espagnoles. Avant cette période, la région était peuplée d'une grande variété de tribus amérindiennes. En 1763 la communauté de Daphne était établie et était connue sous la simple appellation de « the village ». La ville de Daphne fut officiellement établie, bien que non-incorporée, en avril 1874 quand le bureau de poste de Daphne ouvrit. La ville devint le siège du comté de Baldwin en 1868, le précédent siège, Brakely, ayant été détruit lors de la guerre de Sécession.

Histoire moderne[modifier | modifier le code]

Daphne resta le siège du comté jusqu'en 1900 quand un acte législatif le déplaça à Bay Minette. Les résidents de Daphne résistèrent à ce changement en empêchant le déplacement des registres du comté. Les registres furent alors dérobés lors d'une action nocturne pour être amenés à Bay Minette[5].

Le 8 juillet 1927, Daphne fut incorporée suite à une requête signée par 41 propriétaires. Le 19 septembre 1927, la ville organisa sa première élection. Le premier maire fut James M. Voltz. Une tentative de révocation de l'incorporation eut lieu en 1946. Malgré le soutien de citoyens mécontents, ce fut un échec[6].

En février 2008, Daphne devint la dernière ville du comté de Baldwin à interdire de fumer dans les lieux publics. Après des réunions litigieuses du conseil[2], l'interdiction fut votée en exemptant les bars, les clubs privés et jusqu'à 30 % des chambres d'hôtel[7].

Géographie[modifier | modifier le code]

Situation[modifier | modifier le code]

La ville se trouve près de l'I-10, à 17,5 à l'est de Mobileet à 241 km au sud-ouest de la capitale de l'État, Montgomery. C'est l'une des trois collectivités appartenant à l'Eastern Shore (en)[8] (les autres étant Spanish Fort et Fairhope).

Topographie[modifier | modifier le code]

La ville a son point le plus bas au niveau de la mer et s'étire en pente douce vers l'ouest. À l'est le terrain est plus accidenté. La majeure partie de la ville se trouve en dessous de 150 mètres d'altitude.

Selon le Bureau du recensement des États-Unis, la ville a une superficie totale de 36,5 km², dont 1,6 km² d'eau, soit 4,47 % du total.

Climat[modifier | modifier le code]

Relevé météorologique de Daphne
Mois jan. fév. mars avril mai juin jui. août sep. oct. nov. déc.
Température minimale moyenne (°C) 4 6 9 13 17 21 23 22 20 14 9 6
Température moyenne (°C) 10 12 16 19 23 26 28 27 25 20 16 11
Température maximale moyenne (°C) 16 18 21 25 28 31 32 32 31 26 21 17
Record de froid (°C)
date du record
−15
1985
−12
1951
−6
1980
1
1973
6
1960
11
1984
15
1967
16
2004
5
1967
1
1989
−6
1950
−13
1962
Record de chaleur (°C)
date du record
28
1952
31
1982
29
2007
33
1987
37
1953
38
1954
38
1980
39
2000
38
1954
33
1954
34
1971
29
1965
Précipitations (mm) 155,2 138,9 170,4 115,1 142,2 150,9 203,2 158 151,6 90,7 131,8 111,8
Source : Weather.com


Politique et administration[modifier | modifier le code]

La mairie de Daphne

Daphne est incorporée dans le comté de Baldwin. Elle est dirigée par un maire et un conseil municipal élu par élection tous les quatre ans. Une commission semi-autonome dite Utilities Board and Zoning Commission soutien la gouvernance de la ville.

L'actuel maire de Daphne est Fred Small, qui en est à son second mandat.

Le conseil de ville est composé de sept membres chacun élu dans un district.

Population et société[modifier | modifier le code]

Démographie[modifier | modifier le code]

D'après le recensement de 2000[9], il y avait 16 581 personnes, réparties en 6 563 ménages et 4 670 familles. La densité de population était de 1 230,5 hab./km2. Le tissu racial de la ville était de 85,33 % de Blancs, 12,35 % d'Afro-américains, 0,3 % d'Amérindiens, 0,61 % d'Asiatiques, 0,01 % d'Océaniens, 0,43 % d'autres races, et 0,97 % de deux races ou plus. 1,53 % de la population était hispanique ou latino.

Il y avait 6 563 ménages dont 34,2 % avaient des enfants de moins de 18 ans, 58,6 % étaient des couples mariés, 9,8 % étaient constitués d'une femme seule, et 28,8 % n'étaient pas des familles. 24,6 % des ménages étaient composés d'un seul individu, et 5,5 % d'une personne de plus de 65 ans ou plus. Les tailles moyennes d'un ménage et d'une famille sont respectivement de 2,50 personnes et 3,01 personnes.

La répartition de la population par tranche d'âge est comme suit : 25,6 % en dessous de 18, 6,9 % de 18 à 24, 31,6 % de 25 à 44, 25,4 % de 45 à 64, et 10,3 % au-dessus de 65 ans ou plus. L'âge moyen est de 38 ans.

Le revenu moyen d'un ménage dans la ville est de $52 603, et le revenu moyen d'une famille est de $61 563.

1970 1980 1990 2000 2008 - - - -
2 382 3 406 11 290 16 581 19 093 (est.)[11] - - - -
Source : U.S. Census Bureau, Population Division[10]


Éducation[modifier | modifier le code]

Daphne High School, au nord de Daphne.

Les écoles publiques de Daphne font partie du système du Baldwin County Public Schools.

Parmi les écoles publiques il y a trois écoles primaires : la Daphne East Elementary School (K-6[N 1]), la Daphne Elementary School North Campus (K-3) et la W.J. Caroll Intermediate School (4-6). Au niveau du secondaire il y a une école intermédiaire : la Daphne Middle School (6-8) et une école secondaire Daphne High School (9-12).

Parmi les écoles privées se trouve la Bayside Academy (K-12), et la Christ the King Catholic School (K-8).

Études supérieures[modifier | modifier le code]

Santé[modifier | modifier le code]

À Daphne se trouve la Mercy Medical Corporation[12].

Culture et patrimoine[modifier | modifier le code]

Divertissement[modifier | modifier le code]

Il y a six parcs publics à Daphne :

  • Trione Park qui est un complexe multi-sports
  • Lott Park est un ancien parc multi-sports où il était possible de jouer au baseball, au basketball, et au tennis
  • Centennial Park est un parc de jeu pour enfants
  • May Day Park qui inclut un lieu pour les enfants, un embarcadère et une estacade
  • Bayfront Park est un petit parc face à la baie et où se trouve un hall où peuvent être organisés des soirées et des réceptions, des rendez-vous d'affaires, etc.
  • Village Point Park Preserve est le plus grand parc de Daphne. Il était appelé Jackson Oak Park. C'est un estuaire réservé à la faune. Un ancien cimetière s'y trouve.

Au Daphne Civic Center, détenu par la ville, ont lieu un certain nombre d'évènements récurrent ou spéciaux. Ayant couté 6 million de dollars, il ouvrit en décembre 1999[13].

Résidents notables[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Les indications entre parenthèses indiquent les différentes classes, K désignant la maternelle, et le numéro 12 (twelfth grade) correspond à la Terminales, année du Baccalauréat.
  2. « a key figure in one of the world’s most ruthless Islamist insurgencies...known as the Shabab, [which] is fighting to overthrow the fragile American-backed Somali government. » _ (Elliott 2010)

Source[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. http://factfinder2.census.gov/faces/tableservices/jsf/pages/productview.xhtml?pid=PEP_2012_PEPANNRES
  2. a et b (en) « Folks fired up over city wide smoking ban », AL.com (consulté le 23 janvier 2008)
  3. a et b Burnette 2006, p. 20-24
  4. (en) « The City of Daphne, Alabama » (consulté le 30 octobre 2008)
  5. (en) « Various Historical Compilations about Baldwin County, Alabama », Baldwin County Alabama (consulté le 30 novembre 2008)
  6. Scott 1968, p. 188
  7. (en) Russ Henderson, « Daphne council approves smoking ban », al.com, Press-Register,‎ 19 février 2008 (consulté le 19 février 2008)
  8. (en) Taylor Ripley, « Daphne Alabama Local Information », TurkReno Inc,‎ 12 juillet 2009 (consulté le 12 juillet 2009) : « Daphne, located within a part of the Eastern Shore of Mobile Bay currently serves as the main base of operations for TurkReno. We take great pride in our city. », p. 1
  9. FactFinder, United States Census Bureau
  10. « Annual Estimates of the Population for Incorporated Places in Alabama, Listed Alphabetically: April 1, 2000 to July 1, 2006, 2007 Population Estimates », sur U.S. Census Bureau, Population Division,‎ juin 2007 (consulté le 19 mai 2010)
  11. (en) « Welcome to the City of Daphne, Alabama; the Jubilee City » (consulté le 30 novembre 2008)
  12. La corporation sur le site de Robertsdale
  13. (en) Lesley Pacey, « Civic Center use: Collins wants cost study », Mobile Press-Register,‎ 11 janvier 2000, p. 11 :

    « With the paint still fresh on the city's new $6 million Civic Center, Daphne leaders are being inundated with requests from organizations who want to use the facility for free. »

  14. Elliott 2010

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Andrea Elliott, « The Jihadist Next Door », The New York Times,‎ 27 janvier 2010 (lire en ligne)
  • (en) O. Lawrence, Jr. Burnette, Coastal Kingdom, PublishAmerica,‎ 2006
  • (en) Florence Scott et Richard Scott, Daphne, Jordan Publishing Company,‎ 1968

Compléments[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]