Daoukro

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Daoukro
Administration
Pays Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
District Lacs
Région Iffou
Maire Gnankou Konan
Démographie
Gentilé Daoukrois(e)
Population 36 684 hab.
Géographie
Coordonnées 7° 15′ 00″ N 3° 52′ 00″ O / 7.25, -3.866677° 15′ 00″ Nord 3° 52′ 00″ Ouest / 7.25, -3.86667  
Divers
Langue(s) parlée(s) Baoulé, français
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire

Voir la carte administrative de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Daoukro

Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire

Voir la carte topographique de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Daoukro

Daoukro est une ville de Côte d'Ivoire, en pays baoulé, chef-lieu de département appartenant à la région du Iffou, dans le District des Lacs au centre du pays. Elle compte environ 35 000 habitants en 2010.

Administration[modifier | modifier le code]

Une loi de 1978[1] a institué 27 communes de plein exercice sur le territoire du pays.

Liste des maires successifs
Date d'élection Identité Parti Qualité Statut
1980 Henri Konan Bédié PDCI-RDA Homme politique élu
1985 Andoh konan PDCI-RDA Homme politique non élu
1990 Andoh Kouadio Jean PDCI-RDA Homme politique élu
1995
Andoh Kouadio Jean
align="center"| PDCI-RDA Homme politique élu
2001 Gnankou Konan PDCI-RDA Homme politique élu

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1975 1988 2010
12 575 12 777 36 684


Éducation[modifier | modifier le code]

Enseignement primaire
Public

  • EPP Application

Enseignement secondaire
Lycée Public

  • Lycée moderne
  • Lycée professionnel

Collège public

  • Collège moderne
  • collège moderne Ascension
  • collège moderne Ivoire
  • collège moderne Le Privilège
  • collège Mouhayé

Langues[modifier | modifier le code]

Article connexe : Langues de Côte d'Ivoire.

Depuis l'indépendance, la langue officielle dans toute la Côte d'Ivoire est le français. La langue véhiculaire, parlée et comprise par la majeure partie de la population, est le dioula mais la langue vernaculaire de la région est le Baoulé. Le français effectivement parlé dans la région, comme à Abidjan, est communément appelé le français populaire ivoirien ou français de Moussa[Note 1] qui se distingue du français standard par la prononciation et qui le rend quasi inintelligible pour un francophone non ivoirien. Une autre forme de français parlé est le nouchi, un argot parlé surtout par les jeunes et qui est aussi la langue dans laquelle sont écrits 2 magazines satiriques, Gbich! et Y a fohi. Le département de Daoukro accueillant de nombreux ivoiriens issus de toutes les régions du pays, toutes les langues vernaculaires du pays, environ une soixantaine, y sont pratiquées.

Sports[modifier | modifier le code]

Les compétitions sportives se déroulent exclusivement au chef-lieu du département, les autres localités ne disposant d'aucune infrastructure dédiée : la ville dispose de 2 clubs de football, le RFC Daoukro, finaliste de la Coupe de Côte d'Ivoire de football en 2002, et l' AS Daoukro, qui évolue en Championnat de Division Régionale, équivalent d'une « 4e division » [2] et qui disputent leurs matchs au Stade Municipal de Daoukro. Comme dans la plupart des villes du pays, il est organisé, de façon informelle, des tournois de football à 7 joueurs qui, très populaires en Côte d'Ivoire, sont dénommés Maracanas. En 2008, Daoukro a constitué une ville-étape du Tour de l'or blanc : l'étape a été remportée par le coureur ivoirien Balima Mahamadi.

Personnalités liées à la ville[modifier | modifier le code]

Villes voisines[modifier | modifier le code]

Villages environnants

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Si, à Abidjan et dans le nord, on parle de francais de Moussa, dans l'ouest du pays, on parle de francais de Dago

Références[modifier | modifier le code]

  1. Loi no 78-07 du 9 janvier 1978
  2. Championnat de Football de Cote d'Ivoire