Dantès Louis Bellegarde

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Bellegarde.
Dantès Bellegarde
Fonctions
Secrétaire d'État de l'Instruction publique et des Cultes
19 décembre 191825 janvier 1921
Président Philippe Sudre Dartiguenave
Prédécesseur Lui-même (Instruction publique)
Ernest Laporte (Cultes)
Successeur Frédéric Doret
Secrétaire d'État de l'Instruction publique
20 juin 181819 décembre 1818
Président Philippe Sudre Dartiguenave
Prédécesseur Auguste Scott
Successeur Lui-même
Biographie
Date de naissance 18 mai 1877
Lieu de naissance Port-au-Prince (Haïti)
Date de décès 14 juin 1966 (à 89 ans)
Lieu de décès Port-au-Prince (Haïti)
Nationalité haïtienne
Conjoint Cécile Savain
Profession Avocat (métier), journaliste, enseignant

Dantès Louis Bellegarde (Port-au-Prince, 18 mai 1877 - Port-au-Prince, 16 juin 1966), est un enseignant, écrivain, essayiste, historien et diplomate haïtien.

Enseignement et Littérature[modifier | modifier le code]

Élève au lycée Pétion de Port-au-Prince, il devient professeur dans ce même lycée en 1897.

Il collabore à plusieurs revue littéraire, La Ronde qu'il fonde avec Pétion Gérome et la revue Haïti littéraire et scientifique.

Nommé directeur de l'Instruction publique en 1904, il est révoqué en 1907.

Il devient le secrétaire particulier du président Michel Oreste.

De 1918 à 1922 il assume les fonctions de secrétaire d'État à l'Instruction publique puis aux Cultes sous la présidence de Philippe Sudre Dartiguenave.

Diplomatie[modifier | modifier le code]

À la même période il commence une carrière diplomatique. Il est nommé en 1920 à la Cour internationale de justice de La Haye.

En 1921, il fut nommé Ministre plénipotentiaire en poste à Paris, délégué d'Haïti à la Société des Nations, à Genève, où il dénonce régulièrement l'occupation américaine de son pays. Il est aussi le représentant d'Haïti au Vatican.

En 1922, il est directement nommé par le gouvernement français Commandeur de la Légion d'honneur,

En 1930 il est nommé à Washington D.C.

En 1936, il revient à Haïti pour prendre la direction de l'École normale supérieure d'Haïti.

Après la Seconde Guerre mondiale, Il sera chargé de missions à Washington tout en représentant Haïti lors de rencontres internationales.

Dantès Louis Bellegarde meurt à Port-au-Prince le 16 juin 1966.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • L'Occupation américaine d'Haïti. Port-au-Prince: Chéraquit, 1924; L'Occupation américaine d'Haïti, ses conséquences morales et économiques. Port-au-Prince: Chéraquit, 1929; Éditions Lumière, 1996.
  • Pages d'histoire. Port-au-Prince: Chéraquit, 1925.
  • La République d'Haiti et les États-Unis devant la justice internationale. Paris: Librairie de Paris-Livres, 1924.
  • Pour une Haïti heureuse... 2 vols. (1. Par l'éducation. 2. Par l'éducation et le travail.) Port-au-Prince: Chéraquit, 1927-29.
  • Un Haïtien parle. Port-au-Prince: Chéraquit, 1934.
  • La Résistance haïtienne (l'occupation américaine d'Haïti); récit d'histoire contemporaine. Montréal: Beauchemin, 1937.
  • La Nation haïtienne. Paris: J. de Gigord, 1938.
  • Haïti et ses problèmes. Montréal: B. Valiquette, 1941.
  • Dessalines a parlé. Port-au-Prince: Société d'éditions et de librairie, 1948.
  • Haïti et son peuple. Paris: Nouvelles Éditions Latines, 1953.
  • Histoire du peuple haïtien, 1492-1952. Port-au-Prince, 1953.
  • Au Service d'Haïti; appréciations sur un Haïtien et son œuvre. Port-au-Prince: Theodore, 1962.

Liens externes[modifier | modifier le code]