Dans une étable obscure

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans une étable obscure (Es ist ein Ros entsprungen) est un chant de Noël traditionnel allemand du XVIe siècle. Il a été arrangé par Michael Praetorius (1571-1621) en 1609.

Les paroles françaises ont été écrites par Augustin Mahot en 1621 et ne sont pas une traduction du texte original allemand. Un titre traduit littéralement se rapprocherait de « Une rose a éclos ».

La version anglaise la plus courante, Lo, How a Rose E'er Blooming, est une traduction non littérale réalisée par Theodore Baker en 1894.

Paroles[modifier | modifier le code]

Paroles françaises Version originale allemande Version anglaise de Baker
1. Dans une étable obscure,

Sous le ciel étoilé
Et d'une Vierge pure,
Un doux Sauveur est né.
Le Seigneur Jésus-Christ
Est né dans une crèche,
Quand a sonné minuit.

1. Es ist ein' Ros' entsprungen,

aus einer Wurzel zart.
Wie uns die Alten sungen,
von Jesse war die Art.
Und hat ein Blüm'lein 'bracht;
mitten im kalten Winter,
wohl zu der halben Nacht.

1. Lo, how a rose e'er blooming,

From tender stem hath sprung.
Of Jesse's lineage coming,
As men of old have sung;
It came, a flow'ret bright,
Amid the cold of winter,
When halfspent was the night.

2. Tandis que les Rois mages,

Tandis que les bergers
Lui portent leurs hommages,
Portons-Lui nos baisers.
Le Seigneur Jésus-Christ
Saura bien nous sourire,
En cette heureuse nuit.

2. Das Röslein, das ich meine,

davon Jesaia sagt:
hat uns gebracht alleine
Marie die reine Magd.
Aus Gottes ew'gem Rat,
Hat sie ein Kind geboren,
Und blieb ein reine Magd. (cathol.)
ou: Welches uns selig macht. (protest.)

2. Isaiah 'twas foretold it,

The Rose I have in mind,
With Mary we behold it,
The virgin mother kind;
To show God's love aright,
She bore to men a Savior,
When halfspent was the night.

3. Plein d'une foi profonde,

Le monde est à genoux !
Frêle Majesté blonde,
Etends les mains sur nous !
Ô Jésus tout petit,
Le monde entier t'acclame,
Dans l'adorable nuit.

3. Das Blümelein, so kleine,

das duftet uns so süß;
mit seinem hellen Scheine
vertreibt's die Finsternis.
Wahr'r Mensch und wahrer Gott!
Hilft uns aus allem Leide,
rettet von Sünd' und Tod.

3. O Flower, whose fragrance tender

With sweetness fills the air,
Dispel with glorious splendour
The darkness everywhere;
True man, yet very God,
From Sin and death now save us,
And share our every load.

Autres versions[modifier | modifier le code]

Cette chanson existe notamment aussi en danois (En rose saa jeg skyde), en suédois (Det är en ros utsprungen), en norvégien (Det hev ei rose sprunge) et en néerlandais (Er is een roos ontloken).

Liens externes[modifier | modifier le code]