Danquart Anthon Weggeland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Danquart Anthon Weggeland, né le 31 mars 1827 à Kristiansand en Norvège et mort le 2 juin 1918 à Salt Lake City, est un artiste américain, peintre et enseignant, qualifié de « père de l'art en Utah » par l'historien Vern G. Swanson[1],[2],[3].

Jeunesse et études[modifier | modifier le code]

Weggeland naît en Norvège, il est le fils d'Anne Norman et d'Aanen Samuelsen Weggeland, instituteur et secrétaire de la cathédrale[4]. Son père meurt, alors qu'il n'a que cinq ans, laissant sa mère seule avec sept enfants et une maigre pension[4]. À neuf ans, avec son aîné, il est envoyé chez son oncle le capitaine Danquart Norman, à Stavanger. Sa mère et le reste de la famille les rejoignent au bout de quelques années, lorsque la maison de Kristiansand est vendue[4]. Très jeune Weggeland s'intéresse au dessin, puis à la peinture. Il étudie auprès d'artistes locaux, H. Krubel et Richard Hansen, puis en 1847, se rend à Copenhague, au Danemark où il fait un apprentissage chez un peintre-décorateur[4],[5]. Il poursuit, ensuite, sa formation pendant une année à l'Académie royale des beaux-arts du Danemark[5].

Conversion et carrière[modifier | modifier le code]

De retour en Norvège, il travaille comme décorateur de théâtre et réalise des portraits sur commande. En 1854, il participe à une réunion de l'Église de Jésus-Christ des saints des derniers jours, dont il épouse la foi[2]. Lors des réunions de l'Église, il rencontre le peintre et missionnaire mormon Carl Christian Anton Christensen avec qui il noue une très longue amitié[2]. Weggland est envoyé par l'Église en mission en Angleterre, de 1857 à 1860, puis part pour les États-Unis[5]. À New York, il travaille afin de réunir les fonds nécessaires pour rejoindre l'Utah, terre promise des mormons. Dans cette ville, il étudie auprès de deux portraitistes new yorkais, Daniel Huntington et George Peter Alexander Healy[5].

Weggeland arrive à Salt Lake City en octobre 1862[4]. Il travaille pour le théâtre de la ville, réalisant ses décors, vend des portraits et des toiles représentant les paysages somptueux de l'Utah. En 1863, il est l'un des fondateurs la Deseret Academy, une école des beaux-arts. Grâce à son talent d'enseignant, il va influencer nombre de jeunes artistes, comme James Taylor Harwood, Edwin Evans, John Hafen ou encore Lorus Bishop Pratt[2]. En 1865, il épouse Andrine Mathea Holm, le couple donne naissance à huit enfants, six garçons et deux filles[4]. Weggeland participe à la réalisation des fresques des temples de Logan, Salt Lake City, Manti et Saint-George[4]. En 1893, il se rend à la World's Columbian Exposition de Chicago où, avec plusieurs de ses anciens élèves, il expose ses toiles et reçoit une médaille d'or et une d'argent[6],[4]. En 1903, des gravures des ses œuvres illustrent le recueil de poèmes, Ballads of life, de Joseph Harvey Ward (1840-1905)[7]. Son épouse Andrine meurt en avril 1904[4]. Il se remarie, avec Maritt Poulson, le 30 septembre 1905[4]. Danquart Anthon Weggeland meurt le 2 juin 1918 à Salt Lake City.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Swanson (1991), p. 17.
  2. a, b, c et d Olpin (2005), « Danquart Anthon Weggeland »
  3. « Biographie de Vern Grosvenor Swanson » in About Vern
  4. a, b, c, d, e, f, g, h, i et j Daughters of Utah Pioneers, p. 242.
  5. a, b, c et d Swanson (2001), « Danquart Anthon Weggeland »
  6. Springville Museum of Art, « Weggeland, Danquart Anthon »
  7. Joseph Harvey Ward, Ballads of life, Salt Lake City, 1903, (OCLC 16807697)

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Daughters of Utah Pioneers, An Enduring legacy, Volume 7, Salt Lake City, Daughters of Utah Pioneers.
  • William H. Gerdts, Art across America : two centuries of regional painting, 1710-1920, New York, Abbeville Press, 1990.
  • Terryl Givens, People of paradox : a history of Mormon culture, Oxford, Oxford University Press, 2007.
  • Robert S. Olpin, Artists of Utah, Salt Lake City, Gibbs Smith, 1999.
  • Robert S. Olpin, Painters of the Wasatch Mountains, Salt Lake City, Gibbs Smith, Publisher, 2005.
  • Will South, James Taylor Harwood, 1860-1940, Utah Museum of Fine Arts, University of Utah, 1987.
  • Vern G. Swanson, Utah art, Layton, Peregrine Smith Books, 1991.
  • Vern G. Swanson, Utah art, Utah artists : 150 year survey, Layton, Gibbs Smith, 2001.

Liens externes[modifier | modifier le code]