Danny Brown (rappeur)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Danny Brown.

Danny Brown

Description de cette image, également commentée ci-après

Danny Brown en 2012

Informations générales
Surnom Dee Luciano
Nom de naissance Daniel Dewan Sewel
Naissance 16 mars 1981 (33 ans)
Détroit, Michigan
Drapeau des États-Unis États-Unis
Activité principale Rappeur
Genre musical Midwest rap, rap underground
Années actives Depuis 2003
Labels Fool's Gold Records
Site officiel xdannyxbrownx.com

Danny Brown, de son vrai nom Daniel Dewan Sewel, (16 mars 1981 à Détroit, Michigan – ) est un rappeur américain.

Carrière[modifier | modifier le code]

Jeunesse[modifier | modifier le code]

Lorsque Daniel Dewan Sewell naît, le 16 mars 1981 à Détroit, sa mère est âgée de 18 ans et son père, d'origine philippine, a 16 ans[1],[2].

Dès son plus jeune âge, sa mère lui lit les livres du Dr. Seuss[3], d'où son talent pour les rimes. D'ailleurs, dès qu'il commence à parler, Brown fait des rimes[4].

Son père, qui est DJ de house et de ghettotech, lui fait découvrir la musique. Danny Brown déclare que, du plus loin qu'il s'en souvienne, il a toujours voulu être rappeur[5]

Ses parents font tout pour le tenir à l'écart de la rue et de la criminalité, ne le laissant pas beaucoup sortir de la maison et lui offrant de nombreux jeux vidéo[1]. Ses deux grand-mères sont également très présentes, aidant financièrement la famille de Brown[1].

Début de carrière[modifier | modifier le code]

À l'âge de 18 ans, ses parents se séparent et Brown devient dealer. Malgré son intention d'arrêter cette activité dès qu'il aurait des démêlés avec la justice, il continue, après sa première arrestation, ayant pris goût à ce style de vie. Il est alors âgé de 19 ans. Il est arrêté une seconde fois pour interdiction de flâner et possession de cannabis, violant ainsi sa liberté conditionnelle. Il s'échappe, terrifié à l'idée d'aller en prison, ne se présente pas au tribunal et reste en fuite pendant cinq ans[6].

Il décide alors d'étudier sérieusement la musique et d'essayer de devenir rappeur. Prenant sa passion au sérieux, il commence sa carrière dans un groupe de hip-hop, Rese'vor Dogs, aux côtés des rappeurs Chips et Dopehead. En 2003, le trio publie un album indépendant intitulé Runispokets-N-Dumpemindariva chez Ren-A-Sance Entertainment et F.B.C. Records. Durant l'été, leur single Yes est diffusé assez largement sur les radios de Détroit[5].

Il est finalement rattrapé par la justice et condamné à huit mois de prison. Il est libéré en 2007[6].

Ayant travaillé ses compétences musicales et surtout son talent de parolier, il est remarqué par l'A&R Tavis Cummings de Roc-A-Fella Records et commence à travailler en studio à New York avec d'autres artistes. Le succès n'étant pas au rendez-vous, Danny Brown retourne à Détroit où il rejoint le producteur Nick Speed[5].

2010 : The Hybrid[modifier | modifier le code]

En 2010, Brown se lie d'amitié avec Tony Yayo, de G-Unit, et tous deux enregistrent la mixtape Hawaiian Snow. Des rumeurs laissent entendre que Brown pourrait signer sur le label de 50 Cent, G-Unit Records, mais le style vestimentaire (jeans ajustés et garde-robe vintage) de l'artiste ne correspond pas à l'image de G-Unit[7].

Après avoir publié une série de mixtapes auto-produites[8], Danny Brown sort son premier album studio indépendant, The Hybrid, sur le label Rappers I Know. C'est dans cet opus que le rappeur commence à expérimenter ce qui deviendra sa marque de fabrique : sa voix haut perchée. C'est également pour cette raison que l'album s'appelle The Hybrid (« l'hybride »)[9]

La même année, Brown signe un contrat avec le label indépendant de Brooklyn, Fool's Gold Records[9].

2011 : XXX[modifier | modifier le code]

Le succès commercial et critique arrive avec l'album XXX, diffusé en téléchargement gratuit. Acclamé par les critiques, l'opus est classé à la première place des « 40 meilleurs albums de rap de l'année 2011 » par le magazine Spin[10]. Pitchork lui octroie la note de 8,2 sur 10 louant l'originalité du rappeur[11], et classe XXX à la 19e place des « 50 meilleurs albums de 2011 »[12].

Le 1er novembre 2011, Brown publie un EP en collaboration avec le producteur Black Milk, Black and Brown!.

Le 28 novembre, sort le clip de Blunt After Blunt, réalisé par le rappeur A$ap Rocky, qui y fait également un caméo[13].

2012–2013 : Old[modifier | modifier le code]

En mars 2012, Brown part en tournée avec Childish Gambino[14].

Au printemps, il est en couverture du magazine XXL parmi les Freshmen de l'année 2012 aux côtés d'Hopsin, French Montana, MGK, Iggy Azalea, Roscoe Das, Future, Kid Ink, Macklemore et Don Trip[15].

En août, des rumeurs laissent entendre que Brown travaillerait sur un nouvel album produit par Johnson&Jonson. Ces rumeurs sont démenties par le rappeur qui indique que cet album a déjà été diffusé gratuitement en 2010, sous le titre It's a Art[16]. Le même mois, il se produit au 13e Gathering of the Juggalos[17].

Brown travaille ensuite avec Scion A/V sur la réalisation d'un projet avec d'autres artistes (les rappeurs Dopehead, CHIP$, TrplBlk Mandingo, Zelooperz et le producteur SKYWLKR), sous le nom de Bruiser Brigade. Un EP éponyme de quatre titres sort le 19 septembre[18].

En octobre, Danny Brown fait un featuring, aux côtés de Raekwon, Joell Ortiz et Pusha T, sur Tick, Tock, un morceau extrait de la bande originale du film de RZA, L'Homme aux poings de fer[19].

Le 24 octobre, le rappeur révèle, via Twitter, que son prochain album s'appellera ODB[20].

De septembre à novembre, il participe à la tournée d'A$ap Rocky, le LONGLIVEA$AP Tour, aux côtés de Schoolboy Q et ASAP Mob[21].

En décembre, Brown annonce que l'album ODB est terminé[22]. Il déclare que cet opus ne sera pas aussi humoristique que XXX mais que les gens seront surpris du résultat[22].

Le 17 décembre, lors d'une interview avec Pitchfork, Brown révèle que son album s'appellera finalement Old et qu'A$ap Rocky, Schoolboy Q, Ab-Soul, Kitty et Purity Ring y participeront[23].

Le 1er mars 2013, Brown et le producteur Baauer annoncent une tournée commune, le Worst of Both Worlds Tour, pour le mois d'avril, lors de laquelle ils se produiront au Coachella Festival[24].

Le 18 mars, le rappeur annonce, via Twitter, que l'album Old devrait sortir à la mi-août[25]. Le 23 mars, Paul Rosenberg révèle que Danny Brown a signé un contrat chez Goliath Artists qui gère déjà la carrière d'artistes comme Eminem, The Alchemist, Blink-182 ou encore Action Bronson avec qui Brown a déjà collaboré[26].

En juin, un premier extrait de l'album est dévoilé, Kush Coma, avec la participation d'A$ap Rocky[27].

Le 12 août, Brown indique, via Twitter, qu'il a l'impression que son album n'est pas une priorité pour Fool's Gold Records, à la suite de quoi, A-Trak, le fondateur du label, annonce que l'album sera publié très prochainement et qu'un clip est en préparation[28].

Old sort finalement le 8 octobre, suivi d'une tournée avec A-Trak au mois de novembre[29]. L'opus est acclamé par la critique, Metacritic lui attribuant la note de 83/100[30]. Complex l'a classé à la 5e place des « 50 meilleurs albums de 2013[31] », Pitchfork à la 5e place du « top des 50 albums de l'année[32] », XXL à la 9e place des « 25 meilleurs albums de 2013[33] », Spin à la 12e place des « 50 meilleurs albums de 2013[34] » et Rolling Stone à la 17e place des « 50 meilleurs albums de 2013 »[35].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums studio[modifier | modifier le code]

EPs[modifier | modifier le code]

Mixtapes[modifier | modifier le code]

  • 2007 : Detroit State of Mind
  • 2008 : Hot Soup
  • 2008 : Detroit State of Mind 2
  • 2008 : Detroit State of Mind 3
  • 2010 : Detroit State of Mind 4
  • 2010 : Browntown
  • 2010 : It's a Art (avec Johnson&Jonson)
  • 2010 : The Hybrid: Cutting Room Floor
  • 2010 : Hawaiian Snow (avec Tony Yayo)

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

(en) Cet article est partiellement ou en totalité issu de l’article de Wikipédia en anglais intitulé « Danny Brown (rapper) » (voir la liste des auteurs)

  1. a, b et c (en) Who Is Danny Brown?: Growing Up In Detroit, Complex (consulté le 4 janvier 2014)
  2. (en) « Who Is Danny Brown?: Growing Up Part-Filipino », Complex (consulté le 4 janvier 2014)
  3. (en) « Danny Brown: "I'm Dr. Seuss On Steroids, Maybe" », Prefix (consulté le 4 janvier 2014)
  4. (en) « Danny Brown Interview », Complex (consulté le 4 janvier 2014)
  5. a, b et c (en) Hotshot emcee Danny Brown finds inspiration and repose, Metro Times (consulté le 4 janvier 2014)
  6. a et b (en) Who Is Danny Brown?: Taking Rap Seriously, Complex (consulté le 4 janvier 2014)
  7. (en) « Danny Brown Admits Drug Habit, Failed G-Unit Deal », MTV (consulté le 4 janvier 2014)
  8. (en) « Danny Brown: Discography », KevinNottingham.com (consulté le 4 janvier 2014)
  9. a et b (en) Who Is Danny Brown?: Working On The Hybrid & Finding His (High-Pitched) Voice, Complex (consulté le 4 janvier 2014)
  10. (en) « SPIN's 40 Best Rap Albums of 2011 », Spin (consulté le 4 janvier 2014)
  11. (en) « Danny Brown XXX Review », Pitchork (consulté le 4 janvier 2014)
  12. (en) « The Top 50 Albums of 2011 », Pitchork (consulté le 4 janvier 2014)
  13. (en) « Danny Brown: "Blunt After Blunt" (Directed By A$ap Rocky) (Video) », Prefix (consulté le 4 janvier 2014)
  14. (en) « Danny Brown Plots Next Moves, Calls Mac Miller 'The Worst Guy Around' », Rolling Stone (consulté le 4 janvier 2014)
  15. (en) « And XXL's 2012 Freshmen are... », 2DBZ (consulté le 4 janvier 2014)
  16. (en) « It’s A Art (w/ Johnson&Jonson) », xdannyxbrownx.com (consulté le 4 janvier 2014)
  17. (en) « Danny Brown Calls Playing the Gathering of the Juggalos "Kind of Cool" », The Village Voice (consulté le 4 janvier 2014)
  18. (en) « Scion A/V Presents The Bruiser Brigade EP ft. Danny Brown », Hip-Hop Wired (consulté le 4 janvier 2014)
  19. (en) « RZA The Man with the Iron Fists [Original Motion Picture Soundtrack »], Allmusic (consulté le 4 janvier 2014)
  20. (en) « @N_C_B the name of my next album is actually "ODB" », Twitter (consulté le 4 janvier 2014)
  21. (en) « A$AP Rocky Announces 'LONGLIVEA$AP Tour' », Billboard (consulté le 4 janvier 2014)
  22. a et b (en) Danny Brown Says Debut Album "ODB" Is Completed, HipHopDX (consulté le 4 janvier 2014)
  23. (en) « Danny Brown Reveals New Album Title, Collaborations With A$AP Rocky, Purity Ring, Rustie », Pitchfork (consulté le 4 janvier 2014)
  24. (en) « Danny Brown & Baauer Announce "Worst Of Both Worlds" Tour », HipHopDX (consulté le 4 janvier 2014)
  25. (en) « Danny Brown Reveals Release Date for "Old" », Complex (consulté le 4 janvier 2014)
  26. (en) « Danny Brown Signs Management Deal With Goliath Artists », XXL (consulté le 4 janvier 2014)
  27. (en) « Danny Brown - Kush Coma f. A$AP Rocky », 2DPZ (consulté le 4 janvier 2014)
  28. (en) « Danny Brown Criticizes Fool's Gold Records, Threatens to Leak "Old" », HipHopDX (consulté le 4 janvier 2014)
  29. (en) « Danny Brown & A-Trak Announce 'Double Trouble' Tour », 2DPZ (consulté le 4 janvier 2014)
  30. (en) « Danny Brown Old », Metacritic (consulté le 4 janvier 2014)
  31. (en) « The 50 Best Albums of 2013 », Complex (consulté le 4 janvier 2014)
  32. (en) « The Top 50 Albums of 2013 », Pitchfork (consulté le 4 janvier 2014)
  33. (en) « The 25 Best Albums of 2013 », XXL (consulté le 4 janvier 2014)
  34. (en) « Spin's 50 Best Albums of 2013 », Spin (consulté le 4 janvier 2014)
  35. (en) « 50 Best Albums of 2013 », Rolling Stone (consulté le 4 janvier 2014)