Daniele Farlati

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Daniele Farlati (22 février 169025 avril 1773) était un jésuite et un historien italien.

Biographie[modifier | modifier le code]

Farlati naquit à San Daniele del Friuli, dans l'actuelle province d'Udine. Après des études à Gorizia, il entra dans la Société de Jésus, en 1707, à Bologne. Il enseigna pendant cinq ans les lettres classiques au collège jésuite de Padoue, puis alla à Rome, où il compléta ses études théologiques et fut ordonné prêtre en 1722. Il fut alors renvoyé à Padoue pour assister le Père Filippo Riceputi dans ses travaux historiques.

Riceputi se proposait d'écrire l'histoire ecclésiastique de l'Illyrie, et publia en 1720, à Padoue, un prospectus de cette entreprise. Pendant vingt ans, Riceputi et Farlati firent des recherches dans toutes les bibliothèques et archives de l'ancienne Illyrie pour réunir les matériaux nécessaires à ce travail. Les notes qu'ils recueillirent sur le sujet remplirent trois cents volumes manuscrits. En 1712, alors que deux des chapitres les plus importants, le martyrologe de l'Illyrie et la vie de saint Pierre Orseolo, étaient à peu près achevés, Riceputi décéda. Farlati poursuivit l'œuvre pour mettre dans une forme présentable la prodigieuse quantité d'informations recueillie. Il s'adjoignit comme collaborateur le Père Jacopo Coleti. Le premier volume de Illyricum Sacrum, qui parut à Venise en 1751, contient l'histoire de l'Église de Salona jusqu'au quatrième siècle. Trois autres volumes parurent ensuite assez rapidement. Mais alors que le cinquième était sous presse, Farlati mourut. Son assistant Coleti acheva le cinquième volume, qui parut en 1775, et en publia trois autres, dont le dernier en 1818. L'ensemble de l'ouvrage se compose de huit volumes in-folio.

Illyricum Sacrum[modifier | modifier le code]

Illyricum sacrum : page de titre du premier volume

Les huit volumes d'Illyricum Sacrum :

  1. Ecclesia Salonitana, ab ejus exordio usque ad saeculum quastum aerae Christianae. (1751)
  2. Ecclesia Salonitana, a quarto saeculo aerae Christianae usque ad excidicem Salonae. (1753)
  3. Ecclesia Spalatensis olim Salonitana (1765)
  4. Ecclesia suffraganeae metropolis Spalatensis (1769)
  5. Ecclesia Jadertina (1775)
  6. Ecclesia Ragusina (avec Jacopo Coleti 1800)
  7. Ecclesia Diocletana, Antibarensis, Dyrrhachiensis, et Sirmiensis (avec Jacopo Coleti 1817)
  8. Ecclesia scopiensis, sardicensis, marcianopolitana, schridensis et ternobensis. (Jacopo Coleti 1819)

Sources[modifier | modifier le code]