Daniela Iraschko-Stolz

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Daniela Iraschko)
Aller à : navigation, rechercher
Daniela Iraschko-Stolz Ski jumping pictogram.svg
Austria 2014 Iraschko-Stolz.jpg
Daniela Iraschko-Stolz en 2014
Contexte général
Sport Saut à ski
Période active de 2000 à aujourd'hui
Biographie
Nationalité sportive Drapeau : Autriche autrichienne
Naissance 21 novembre 1983 (31 ans)
Lieu de naissance Eilenburg
Taille 164 cm
Club WSV Eisenerz
Palmarès
Or Arg. Bro.
Jeux olympiques d'hiver 1
Championnats du monde 1 0 0
Coupe du monde (globes) 0 1 0
Coupe du monde (épreuves) 5 6 5
Coupe continentale 4 2 2
Coupe continentale (épreuves) 40 24 8
* Dernière mise à jour : 01 février 2014

Daniela Iraschko, ou Daniela Iraschko-Stolz depuis son union civile, est une sauteuse à ski autrichienne née le 21 novembre 1983 à Eisenerz, licenciée au club « WSV Eisenerz[1] ». Elle est une des figures marquantes du saut à ski féminin, ayant dominé sa discipline depuis l'année 2000 jusqu'à nos jours.

Aux championnats du monde de ski nordique de 2011 à Oslo, elle est devenue championne du monde de saut à ski féminin. En 2014, Iraschko gagne la médaille d'argent au premier concours olympique de saut à ski féminin.

Elle pratique également le football à haut niveau ; elle occupe en 2010 le poste de gardien de but du FC Wacker Innsbruck[2], elle a également été championne d'Autriche 2009 de football avec son club du SV Neulengbach.

Biographie[modifier | modifier le code]

Daniela Iraschko n'a jamais fait mystère de son homosexualité[3] ; elle révèle à l'été 2012 qu'elle vit en couple depuis plusieurs années avec Isabel Stolz, une femme médecin d'Innsbruck[4]. Le 31 août 2013, elles officialisent leur relation par une union civile à Innsbruck[5],[6] ; Daniela prend alors le nom d’« Iraschko-Stolz ».

Parcours sportif[modifier | modifier le code]

En 2000, alors que le saut à ski féminin est encore un sport confidentiel, sans aucune compétition internationale, Daniela Iraschko remporte le Holmenkollen skifestival (no), ainsi qu'en 2001, 2003 et 2004[7].

Le 29 janvier 2003, elle marque le saut à ski de son empreinte en étant la première femme à sauter plus de 200 mètres sur le tremplin de Kulm à Bad Mitterndorf pendant les entraînements d'une Coupe du monde messieurs[8].

Championnats du monde du saut à ski féminin[modifier | modifier le code]

Bien que Daniela Iraschko ait dominé la saison hivernale 2008/2009 avec six podiums dont cinq victoires depuis le 10 janvier[9], elle ne prend que la quatrième place lors du premier championnat du monde du saut à ski féminin à Liberec le 20 février 2009[10].

Lors de l'édition 2011 des championnats du monde, elle devient la première autrichienne championne du monde de saut à ski en devançant l'Italienne Elena Runggaldier et la Française Coline Mattel.

Coupe continentale[modifier | modifier le code]

Coupe du monde[modifier | modifier le code]

Pour la première saison de Coupe du monde en 2012, Daniela Iraschko est dès l'automne 2011 une des principales favorites avec Coline Mattel pour le classement général[11]. Elle remporte deux victoires, pour un total de sept podiums. Elle termine à la deuxième place du classement général derrière Sarah Hendrickson.

Elle fait partie des favorites de la saison 2013[12],[13],[14],[15],[16]. Elle n'a pu défendre ses chances aux Championnats du monde de Val di Fiemme à cause d'une importante blessure au genou gauche qui la priva de compétition durant de nombreux mois[17].

Lors de la Coupe du monde 2013-2014, elle retrouve les podiums dès la première épreuve le 7 décembre 2013 à Lillehammer, puis gagne deux concours à Planica les 25 et 26 janvier 2014, à moins de deux semaines des Jeux olympiques de Sotchi.

Grands-Prix[modifier | modifier le code]

Palmarès[modifier | modifier le code]

Jeux olympiques[modifier | modifier le code]

Article détaillé : Saut à ski aux Jeux olympiques.
Épreuve / Édition Drapeau : Russie Sotchi 2014
Jeux olympiques médaille d'argent, Jeux olympiques Argent

Championnats du monde du saut à ski féminin[modifier | modifier le code]

Épreuve / Édition Drapeau : République tchèque Liberec 2009 Drapeau : Norvège Oslo 2011
Championnat du monde 4e Or

Coupe continentale féminine de saut à ski[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement : 1re en 2009/2010 et 2010/2011.
  • Meilleur classement estival : 1re en 2010.
  • 72 podiums dont 40 victoires.

Coupe du monde féminine de saut à ski[modifier | modifier le code]

  • Meilleur classement général : 2e en 2011-2012.
  • 16 podiums dont 5 victoires.
  • 1 podium par équipe.

Victoires[modifier | modifier le code]

Année Lieu
2012 Hinzenbach (Autriche) 2×
2013 Sotchi (Russie)
2014 Planica (Slovénie) 2×

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]