Daniel de Morley

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Morley.

Daniel de Morley (1140-1210), est un philosophe anglais.

Daniel de Morley fut, au même titre que son contemporain Alfred de Sareshel, un des principaux instigateurs de l'introduction du savoir gréco-arabe en occident au XIIe siècle.

Sa vie[modifier | modifier le code]

Issu d'une famille de la gentry du Norfolk (Sud-est de l'Angleterre), il étudia à Oxford puis à Paris. Il finit par se rendre à Tolède, attiré par l'enseignement de la doctrine des arabes qui consiste presque entièrement dans les arts du quadrivium (l'université de Tolède excellait dans cet enseignement). Il y rencontre d'ailleurs Gérard de Crémone, l'un des principaux représentants de cette école, avec lequel il discute passionnément d'astronomie. Attaché à une simple église de campagne en 1199 à Flitcham, la fin de sa vie semble vouée au service du roi.

Son œuvre[modifier | modifier le code]

Il est surtout connu pour avoir rapporté de ses voyages des traités scientifiques arabes. Pour répondre à l'évêque de Norwich sur son parcours, il écrit son Liber de naturis inferiorum et superiorum, seul livre que l'on connaisse de lui (!) Il y retrace son itinéraire intellectuel.