Daniel Yanofsky

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Yanofsky.

Daniel Abraham Yanofsky

Alias
Abe Yanofsky
Naissance
Brody, Pologne (aujourd'hui en Ukraine)
Décès (à 74 ans)
Winnipeg, Manitoba, Canada
Nationalité Drapeau du Canada Canadien
Profession Joueur d'échecs

Daniel Abraham Yanofsky (surnommé Abe Yanofsky, né le à Brody en Pologne, mort le à Winnipeg) est le premier grand maître canadien du jeu d'échecs, il a remporté le titre de champion du Canada à huit reprises, a rédigé des livres d'échecs, obtenu le titre d'arbitre international et a été avocat.

Carrière aux échecs[modifier | modifier le code]

Yanovsky émigre au Canada avec sa famille, d'origine juive, quand il a huit mois. Il apprend à jouer aux échecs à huit ans. Yanofsky remporte son premier championnat provincial du Manitoba à l'âge de 12 ans, en 1937 et fait ses débuts au championnat du Canada à Toronto la même année. En 1939, alors juste âge de 14 ans, il défend les couleurs du Canada à l'Olympiade de Buenos Aires, il y fait sensation en obtenant le meilleur score au 2e échiquier. Il remporte son premier championnat du Canada en 1941, à l'âge de 16 ans, à Winnipeg. L'année suivante, il l'emporte à nouveau à Ventnor City avec 6,5/9 et est 1er-2e avec Herman Steiner à l'Open des États-Unis à Dallas.

En 1946, à 21 ans, Yanofsky participe à son premier tournoi d'envergure d'après la Seconde Guerre mondiale, le tournoi de Groningue, il y bat le champion soviétique et le vainqueur du tournoi Mikhaïl Botvinnik, et décroche le prix de beauté pour la partie. Au cours des deux années suivantes, il participe à d'autres tournois en Europe, son meilleur résultat étant une 2e place derrière Miguel Najdorf à Barcelone en 1946. Il accède au tournoi interzonal de Saltsjöbaden en 1948 puis à celui de Stockholm en 1962. Il remporte le championnat britannique en 1953. À Dallas, en 1957, Yanofsky obtient sa première norme de grand maître grâce à des victoires contre Samuel Reshevsky, Friðrik Ólafsson et Larry Evans. Sa performance à l'Olympiade de Tel Aviv en 1964 lui vaut une 2e norme et le titre.

Yanovsky est à nouveau le champion du Canada en 1943, 1945, 1947, 1953, 1959, 1963 et 1965. Avec huit titres, il détient le record de victoires à ce championnat, ex æquo avec Maurice Fox. Il représente le Canada au cours de 11 Olympiades (Buenos Aires 1939 (13,5/16), Amsterdam 1954 (9/17), Munich 1958 (5.5/11), Tel Aviv 1964 (10/16), La Havane 1966 (3,5/5), Lugano 1968 (6/14), Siegen 1970 (7/14), Skopje 1972 (6/13), Nice 1974 (7/14), Haïfa 1976 (3,5/10) et La Valette 1980 (6/11), soit une période de 41 ans et un total de 141 parties. Il remporte également les tournois d'Arbon en 1946 avec Karel Opočenský et Luděk Pachman, Reykjavik en 1947, le tournoi d'Hastings 1952-1953 (avec Harry Golombek, Jonathan Penrose et Antonio Medina) et l'Open du Canada en 1979 à Edmonton. Yanofsky est 2e à Hastings en 1951-1952 derrière Svetozar Gligorić et 2e à Netanya en 1968, derrière Bobby Fischer.

Yanofsky est l'organisateur du premier tournoi de grands maîtres à Winnipeg en 1967, à l'occasion du centième anniversaire du Canada, il joue également dans le tournoi et remporte un prix de beauté pour une victoire contre László Szabó. Le tournoi est remporté par Bent Larsen et Klaus Darga.

Yanofsky obtient le titre d'arbitre international de la Fédération internationale des échecs en 1977. Il participe à son dernier championnat du Canada en 1986, à l'âge de 61 ans dans sa ville de Winnipeg et se qualifie pour l'interzonal avec une 3e-5e place avec 9,5/15 mais cède sa place à un joueur plus jeune. Il participe au tournoi de Groningue en 1996, à l'occasion du 50e anniversaire du tournoi de 1946. Après sa mort en 2000, un tournoi mémorial annuel est organisé à Winnipeg[1].

Carrière professionnelle[modifier | modifier le code]

Excepté pour une courte période à la fin des années 1940, Yanofsky ne s'est jamais consacré uniquement aux échecs. Il obtient un diplôme en science de l'université du Manitoba en 1946 et sert dans la marine canadienne pendant la Seconde Guerre mondiale. Il remporte plusieurs bourses d'études, ce qui lui permet de mener à bien des études de droit à l'université d'Oxford. Après avoir obtenu son diplôme, il exerce le droit à Winnipeg avec son frère Harry, qui est aussi un maître d'échecs. Daniel Yanofsky plaide plusieurs cas devant la cour suprême du Canada[2].

Il a été le maire de la ville de West Kildonan dans la périphérie de Winnipeg et est conseiller de la ville de Winnipeg de 1970 à 1986, présidant le comité des finances. Yanofsky a été candidat du Parti libéral du Manitoba à l'assemblée législative du Manitoba lors de l'élection générale de 1959.

En 1972, il est fait officier de l'Ordre du Canada[3]. Il a été désigné conseiller de la Reine.

Œuvres publiées[modifier | modifier le code]

  • Chess The Hard Way,
  • How to Win End-games
  • 100 Years of Chess in Canada
  • éditeur du magazine Canadian Chess Chat pendant de nombreuses années
  • chroniqueur pour Winnipeg Free Press
  • rédige le livre du tournoi du premier Open du Canada en 1956
  • rédige le livre du tournoi pour le tournoi de grands maîtres de Winnipeg en 1967

Parties remarquables[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Yanofsky obituary in The New York Times
  2. Chess The Hard Way, 2e édition, Daniel Yanofsky, 2000, éditions de la fédération canadienne des échecs.
  3. Yanofsky Order of Canada page on Governor General website

Liens externes[modifier | modifier le code]