Daniel de Rémy de Courcelles

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
(Redirigé depuis Daniel Rémy de Courcelles)
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Courcelles.
Daniel de Rémy de Courcelles
Image illustrative de l'article Daniel de Rémy de Courcelles
Fonctions
12e gouverneur de la Nouvelle-France
16651672
Monarque Louis XIV
Prédécesseur Alexandre de Prouville de Tracy
Successeur Louis de Buade
Biographie
Date de naissance 3 mai 1626
Lieu de naissance Arques-la-Bataille
Date de décès 4 octobre 1698
Lieu de décès Toulon
Nationalité Drapeau du Royaume de France Royaume de France
Religion Catholicisme
Résidence Château Saint-Louis, Québec
Gouverneurs généraux de la Nouvelle-France

Daniel de Rémy de Courcelles, ou Daniel de Courcelles (1626-1698) est un officier français du règne de Louis XIV. Il fut gouverneur de la Nouvelle-France de 1665 à 1672[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Daniel de Rémy de Courcelles, plus connu au Canada sous le nom Rémy de Courcelle [2], naît le 3 mai 1626 à Arques-la-Bataille en Normandie[3]. Chevalier, Seigneur de Courcelles, Montigny, Pierrepont, Mouy, La Fresnaye, Mont Landrin, et Baron de Rouvray, il semble avoir été officier en Lorraine dans le régiment de Carignan-Salières. Envoyé par Louis XIV en Nouvelle-France avec l'intendant Jean Talon, il doit défendre la colonie française du Canada, face à la menace Iroquoise.

Guerres et paix contre les Iroquois[modifier | modifier le code]

Rémy de Courcelles arrive au Canada le 12 septembre 1665. Sans aucune expérience du terrain et des conditions climatiques extrêmes, cet officier fougueux lance une campagne d'hiver contre les Indiens, initiative vouée naturellement à l'échec.

Mais la leçon sera retenue. Par la suite, Rémy de Courcelles mènera, à la tête de ses troupes, une expédition victorieuse, qui réduira la puissance iroquoise pendant des années. Alternant menaces militaires et négociations, il parviendra à établir une paix durable avec les Indiens, fondement indispensable à la politique de l'intendant Jean Talon, basée sur un développement démographique et économique conjoint.

Rémy de Courcelles approuva le programme de l'expédition de Robert de La Salle destinée à trouver un passage vers la Chine.

Politique intérieure[modifier | modifier le code]

Daniel Rémy de Courcelles et l'intendant Jean Talon ont renforcé les procédures judiciaires de la colonie et créé les unités de la Milice de citoyens.

Rémy de Courcelles et Jean Talon entrèrent cependant en conflit en ce qui concerne le partage de leurs compétences.

Rentré en France en 1672, où il est nommé lieutenant pour le Roi en la Ville de Toulon, il se marie le 19 janvier 1675, à Paris, avec Marie Anne d'Abancourt, dame du Rouvray, dont il aura moins trois enfants: Michelle, Louis et Claude[3].

Daniel de Rémy de Courcelles décéda le 4 octobre 1698 à Toulon[3].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. W. J. Eccles. « DE COURCELLE (Courcelles), DANIEL DE », dans Dictionnaire biographique du Canada en ligne, 2000, consulté le 15 février, 2010
  2. Il signait plutôt "Courcelle" sans "s".
  3. a, b et c geneanet.org

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]