Daniel Mauroc

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Daniel Mauroc

Activités Écrivain, traducteur, revuiste, éditeur
Naissance 1926
Paris, Drapeau de la France France
Décès 4 juin 2007
Paris, Drapeau de la France France
Langue d'écriture Français
Genres Roman, essai

Daniel Mauroc est un écrivain, traducteur et revuiste français né en 1926 et mort le 4 juin 2007 à Paris[1]. Il est proche de la génération Beat, ayant fréquenté assidûment les rues de New York.

En 1950-1951, il codirige la revue Janus avec Elliott Stein.

En 1976, Daniel Mauroc est, avec John Gelder et Jean-Claude Hache, le co-fondateur et des éditions Paul Vermont, qu'il anime jusqu'en 1982.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Tam-tam blanc, Paris, Aimery Somogy, 1949.
  • La Suicide Party, Le Soleil noir, 1954
  • Les Poutres, pièce en un acte créée au Théâtre de la Huchette en 1954. Frontispice de G. Ladrey, Lyon, A. Henneuse - Les Écrivains réunis, 1954, Coll. « Disparate ».
  • Contre-amour, préface d’Albert Camus, Minuit, 1952.
  • Le Zouave du pont de l'Alma, Two Cities, Paris, 1961.
  • Sacher-Masoch, or the Orphian Christ Sophia, en collaboration avec Gwen Leen, 4 juin 1964, MaMa Experimental Theatre Club.
  • July 16. New Voice in Poetry, a reading avec John Hopper.
  • Le Village des évidents, Plasma, 1975.
  • Les Hommes-sandwichs, Paul Vermont, 1977.
  • Les Étreintes foules, Plasma, 1979.
  • Collectif, Les Paris imaginaires, Plasma, 1979.
  • Le Fait-tout, Les Amis de Hors-Jeu éditions, 1995.
  • La Ressemblance, récits, Ressouvenances, 1997.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (notice BnF no FRBNF11915269s)