Daniel Koshland

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Daniel E. Koshland, Jr. (1920 - ) a réorganisé l'étude de la biologie à l'université de Californie de Berkeley et fut l'éditeur de la principale revue scientifique américaine, Science, durant la période 1985-1995. Il fut membre de l'Académie nationale des sciences des États-Unis[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

La fortune privée de Koshland, provenant de Levi Strauss & Co., faisait de lui l'un des hommes les plus riches des États-Unis. Il s'est consacré dans un premier temps aux cinétiques enzymatiques au Brookhaven National Laboratory à Long Island, et à la Rockefeller University de New York. Ceci l'a amené à proposer le modèle dit d'ajustement induit pour la catalyse enzymatique[2]. Après cette percée scientifique, il s'est tourné vers l'étude du chimiotactisme dans la mobilité bactérienne.

En tant que président du département de biochimie à l'Université de Californie de Berkeley, il a réorganisé ce département en trois unités indépendantes et modernes, de biologie moléculaire et cellulaire, biologie intégrative, et biologie des pathogènes et plantes.

Prix et références[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Randy Schekman, « The nine lives of Daniel E. Koshland, Jr. (1920 2007) », PNAS,‎ 2007 (PMID 17720803, lire en ligne)
  2. (en) Daniel E. Koshland, « Application of a Theory of Enzyme Specificity to Protein Synthesis », Proc. Natl. Acad. Sci. U.S.A., vol. 44,‎ 1958, p. 98–104 (PMID 16590179, DOI 10.1073/pnas.44.2.98)