Daniel Hünten

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Daniel Hünten

Naissance baptisé le 3 septembre 1760
Treis-Karden Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Décès 1er avril 1823 (à 62 ans)
Coblence Drapeau de l'Allemagne Allemagne
Activité principale compositeur, organiste, guitariste
Activités annexes enseignement
Élèves Henri Herz
Descendants Franz Hünten

Daniel Hünten (baptisé le 3 septembre 1760 Treis-Karden - 1er avril 1823 Coblence) est un organiste, guitariste et compositeur allemand.

Il a été baptisé le 3 septembre 1760, probablement un à trois jours après sa naissance. En 1784, Hünten a été engagé comme organiste à la chapelle de la cour du Prince Clément Wenceslas de Saxe à Coblence. Il a épousé Anna Weller (1750–1816) en 1786, et en 1788, son poste d'organiste est devenu permanent.

Durant l'occupation française, il a travaillé comme administrateur, puis de 1798 à 1803 comme propriétaire d'un salon de lecture où on pouvait consulter les journaux allemands et français. Il donnait également des leçons d'orgue et de guitare. En 1803, bien que catholique, il est devenu organiste de la première église protestante de Coblence créée en 1802 avec l'approbation des Français. En 1808, il a été engagé comme professeur d'harmonie et d'orgue dans la nouvelle école normale, où il a eu comme élève le jeune Henri Herz qui ira ensuite à Paris avec son fils Franz Hünten.

Hünten à composé des sonates pour orgue, des fugues et des hymnes, mais très peu de ses compositions ont survécu. La seule œuvre de Hünten encore régulièrement donnée est une version de Tauet, Himmel, den Gerechten.

Il a eu quatre filles et six fils, dont en particulier le compositeur à succès Franz Hünten. Deux petits-fils sont devenus peintres : Emil Hünten et Daniel Dienz.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Gerd Zöllner : Franz Hünten. Sein Leben und Werk. Beiträge zur rheinischen Musikgeschichte 34, Köln 1959 (Diss. Köln), Biogramm von Daniel Hünten S. 13–37.

(de)