Daniel Costantini

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Costantini.
Daniel Costantini
{{#if:
Importez le logo individu-fr.svg
Fiche d’identité
Nationalité Drapeau de la France France
Naissance 31 octobre 1943 (71 ans)
Lieu Marseille
Situation en club
Parcours professionnel *
Saisons Club M. (B.)
1949-1973 Drapeau : France Stade Marseillais UC
Sélections en équipe nationale **
Année(s) Équipe M. (B.)
- Drapeau : France Équipe de France 10 (?)
Équipes entraînées
Année(s) Équipe Stat
1973-1985 Drapeau : France Stade Marseillais UC
1985-2001 Drapeau : France Équipe de France
* Matchs joués et buts marqués dans chaque club
comptant pour le championnat national
et les compétitions nationales et continentales.
** Matchs joués et buts marqués pour l'équipe
nationale en match officiel.

Daniel Costantini, né le 31 octobre 1943 à Marseille, est un joueur puis entraîneur de handball français.

En août 2010, il est élu meilleur entraîneur de handball de tous les temps selon la Fédération internationale de handball (IHF)[1],[2].

Biographie[modifier | modifier le code]

Carrière de joueur[modifier | modifier le code]

Il effectue l'intégralité de sa carrière de joueur au Stade Marseillais Université Club (SMUC) de 1949 à 1973. Il a aussi été international à 10 reprises.

Carrière d'entraîneur[modifier | modifier le code]

En 1973, il devient entraîneur du Stade Marseillais Université Club (SMUC) jusqu'en 1985. Il est à deux reprises champion de France, en 1975, et en 1984.

En 1985, lorsqu'il prend en charge l'équipe de France de handball masculin, celle-ci est classée 19e mondiale. En changeant radicalement les habitudes prises, il conduira d'abord l'équipe de France du Mondial C (3e niveau international) à la 9e place au Championnat du monde 1990 en Tchécoslovaquie, synonyme de qualification pour les Jeux olympiques de 1992.

C'est justement au cours de ce tournoi olympique terminé avec une médaille de bronze qu'apparait au grand jour une équipe qui deviendra les mythiques « Barjots ». C'est avec ces fortes personnalités tels que Frédéric Volle, Philippe Gardent, Denis Lathoud, Stéphane Stoecklin et un génie Jackson Richardson qu'arrive la consécration mondiale au Championnat du monde 1995.

Après quelques déceptions comme les Jeux olympiques d'Atlanta et Jeux olympiques de Sydney, il reconduit, pour sa dernière compétition, l'équipe de France à la médaille d'or lors des Championnats du monde 2001 en France avec des joueurs tels que Jackson Richardson, son capitaine, ou Grégory Anquetil.

Reconversion[modifier | modifier le code]

Il devient consultant média sur RMC où il commente les rencontres de l'équipe de France lors des grandes compétitions telles que championnats du monde et les championnats d'Europe avec François Giuseppi ou Rodolphe Massé. Il commentait également les matchs du championnat de France de handball sur Eurosport avec Christophe Jammot. Lors des Jeux olympiques d'été de 2008 à Pékin, il commente avec André Garcia les matchs de hand sur France Televisions. En 2011, il rejoint la chaîne cryptée Canal+ où il participe aux Spécialistes.

Parallèlement, il travaille pour la Ligue nationale de handball.

Il est aussi membre du comité de parrainage de la Coordination française pour la Décennie de la culture de paix et de non-violence.

Consultant pour l'agence RMC Sport, Daniel Costantini est chroniqueur dans Les Grandes Gueules du sport animée par Gilbert Brisbois et Serge Simon sur RMC. Il est régulièrement invité dans le Moscato Show.

Palmarès en tant que joueur[modifier | modifier le code]

Palmarès en tant qu'entraîneur[modifier | modifier le code]

Club[modifier | modifier le code]

Équipe de France[modifier | modifier le code]

Distinction personnelle[modifier | modifier le code]

En août 2010, il est élu meilleur entraîneur de handball de tous les temps selon la Fédération internationale de handball (IHF). Ce résultat est obtenu à l'issue d'un vote internet où, avec plus de 80 % des suffrages, il devance le Suédois Bengt Johansson avec 6,88 % et le Russe Igor Tourtchine et le Roumain Rumunj Kunst-Germanescu[1],[2].

En novembre 2011, il figure au sein de la promotion 2011 des gloires du sport[3].

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) « Costantini best coach ever », sur Site officiel de l'IHF,‎ 26 août 2010 (consulté le 6 décembre 2014)
  2. a et b « Daniel Costantini élu meilleur sélectionneur de tous les temps », sur Handseven.fr,‎ 26 août 2010 (consulté le 6 décembre 2014)
  3. « Trois médaillés olympiques désignés Gloires du Sport 2011 », sur medailles-olympiques-francais.over-blog.com,‎ 15 novembre 2011 (consulté le 30 novembre 2011)