Dangolsheim

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Dangolsheim
L'église Saint-Pancrace
L'église Saint-Pancrace
Blason de Dangolsheim
Blason
Administration
Pays Drapeau de la France France
Région Alsace
Département Bas-Rhin
Arrondissement Molsheim
Canton Wasselonne
Intercommunalité C.C. la Porte du Vignoble
Maire
Mandat
Yves Beller
2008-2014
Code postal 67310
Code commune 67085
Démographie
Gentilé Dangolsheimois, Dangolsheimoises
Population
municipale
691 hab. (2011)
Densité 155 hab./km2
Géographie
Coordonnées 48° 34′ 20″ N 7° 28′ 05″ E / 48.572222, 7.468056 ()48° 34′ 20″ Nord 7° 28′ 05″ Est / 48.572222, 7.468056 ()  
Altitude Min. 172 m – Max. 384 m
Superficie 4,47 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte administrative du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Dangolsheim

Géolocalisation sur la carte : Bas-Rhin

Voir sur la carte topographique du Bas-Rhin
City locator 14.svg
Dangolsheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte administrative de France
City locator 14.svg
Dangolsheim

Géolocalisation sur la carte : France

Voir la carte topographique de France
City locator 14.svg
Dangolsheim

Dangolsheim (Dàngelse en alsacien) est une commune française située dans le département du Bas-Rhin, en région Alsace.

Géographie[modifier | modifier le code]

Dangolsheim fait partie du canton de Wasselonne et de l'arrondissement de Molsheim et est situé sur la route des vins. Ses habitants sont appelés les Dangolsheimois et Dangolsheimoises. Le village est situé à une vingtaine de kilomètres à l'ouest de Strasbourg. Il est construit au pied d'une colline de vignoble, ce qui donne au touriste de passage l'impression d'être dans une bourgade typiquement alsacienne.

Hameaux ou écarts[modifier | modifier le code]

Cours d'eau[modifier | modifier le code]

  • le Kehlbach

Histoire[modifier | modifier le code]

Toponymie[modifier | modifier le code]

  • Danckratzheim, 758

Origine du nom[modifier | modifier le code]

Le nom de Dangolsheim provient probablement du nom d'un seigneur qui habitait le village. Celui-ci au nom de Thankarades ou Tancrède était une haute personnalité mérovingienne. Le nom heim est issu du germanique Heim = village.

Occupé dès l'époque mérovingienne[modifier | modifier le code]

Dangolsheim fut occupé dès l'époque mérovingienne. Le village est cité la première fois dans un document qui énumère tous les biens possédés par l'abbaye de Schwartzach où l'on trouve aussi Wissembourg, Marmoutier et Gengenbach.

Appartenant à la ville de Strasbourg[modifier | modifier le code]

Dangolsheim appartient jusqu'à la Révolution à la ville de Strasbourg qui a chargé le grand bailli de Haguenau d'administrer la commune. Le village était protégé avant 1327 par des murs fortifiés renforcés par des fossés permettant juste le passage par deux entrées associées à des pont-levis. Aujourd'hui les traces de mur fortifié ont complètement disparu, seuls subsistent encore l'église rebâtie depuis, et le chœur gothique reconstruit en 1522 et son clocher roman du XIIe siècle.

Occupée par une petite communauté juive[modifier | modifier le code]

Dès le XVe siècle, Dangolsheim est occupée par une petite communauté juive qui y possède son propre cimetière.

Héraldique[modifier | modifier le code]

Blason de Dangolsheim

Les armes de Dangolsheim se blasonnent ainsi :
« D'azur au temple d'or bâti en rotonde, couvert en dôme et perronné de trois pièces. »[1].

Administration[modifier | modifier le code]

Liste des maires successifs
Période Identité Étiquette Qualité
1976 1995 Achille Ohrel NC -
1995 2008 Yves Beller NC -
mars 2008 en cours Yves Beller[2] NC  
Les données manquantes sont à compléter.

Démographie[modifier | modifier le code]

En 2011, la commune comptait 691 habitants. L'évolution du nombre d'habitants est connue à travers les recensements de la population effectués dans la commune depuis 1793. À partir du XXIe siècle, les recensements réels des communes de moins de 10 000 habitants ont lieu tous les cinq ans, contrairement aux autres communes qui ont une enquête par sondage chaque année[Note 1],[Note 2].

           Évolution de la population  [modifier]
1793 1800 1806 1821 1831 1836 1841 1846 1851
660 638 695 689 690 691 697 656 664
1856 1861 1866 1871 1875 1880 1885 1890 1895
638 651 615 581 552 587 548 549 526
1900 1905 1910 1921 1926 1931 1936 1946 1954
498 466 463 452 468 472 441 446 440
1962 1968 1975 1982 1990 1999 2006 2007 2011
446 503 531 514 493 603 624 627 691
De 1962 à 1999 : population sans doubles comptes ; pour les dates suivantes : population municipale.
(Sources : Ldh/EHESS/Cassini jusqu'en 1999[3] puis Insee à partir de 2004[4].)
Histogramme de l'évolution démographique

Lieux et monuments[modifier | modifier le code]

L'église Saint-Pancrace[modifier | modifier le code]

La Madone de Dangolshein[modifier | modifier le code]

Maison du XVIIe siècle[modifier | modifier le code]

Lavoir (1537)[modifier | modifier le code]

Personnalités liées à la commune[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Au début du XXIe siècle, les modalités de recensement ont été modifiées par la loi no 2002-276 du 27 février 2002, dite « loi de démocratie de proximité » relative à la démocratie de proximité et notamment le titre V « des opérations de recensement », afin de permettre, après une période transitoire courant de 2004 à 2008, la publication annuelle de la population légale des différentes circonscriptions administratives françaises. Pour les communes dont la population est supérieure à 10 000 habitants, une enquête par sondage est effectuée chaque année, la totalité du territoire de ces communes est prise en compte au terme de la même période de cinq ans. La première population légale postérieure à celle de 1999 et s’inscrivant dans ce nouveau dispositif est entrée en vigueur au 1er janvier 2009 et correspond au recensement de l’année 2006.
  2. Dans le tableau des recensements et le graphique, par convention dans Wikipédia, et afin de permettre une comparaison correcte entre des recensements espacés d’une période de cinq ans, le principe a été retenu, pour les populations légales postérieures à 1999 de n’afficher dans le tableau des recensements et le graphique que les populations correspondant aux années 2006, 2011, 2016, etc., ainsi que la dernière population légale publiée par l’Insee.

Références[modifier | modifier le code]


Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :