Dananéens

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Ne doit pas être confondu avec Danéens.
Bas-relief du temple de Medinet Habou.

Selon la mythologie, les Dananéens (aussi appelé Denyen) quittent l'Atlantide pour s'établir sur l'île de Rhodes : le nom de l'île vient d'un mot syrien qui signifie « serpent ».

Ce peuple vénère une déesse nommée Dana, dont la représentation graphique est une lune doublée d'un serpent. Or, comme Chypre était appelée Danan par les anciens Égyptiens, ils pourraient également s'être installé sur cette île.

Les magiciens dananéens sont appelés des Telchines. Selon l'historien grec Diodore, ces magiciens ont le pouvoir de guérir, de modifier les conditions météo et peuvent aussi se métamorphoser comme bon leur semble.

Si actuellement on ignore encore leur origine, les Dananéens semblent originaires du nord de l’Oronte (Hattay).

Traces dans l'histoire[modifier | modifier le code]

Différentes sources antiques mentionnent les Dananéens. Outre la Grèce, on retrouve également leurs traces dans la Bible[1] et sur des inscriptions égyptiennes datant de Ramsès III.

« 1. Voici la descendance des fils de Noé : Sem, Kam et Japhet, lesquels engendrèrent des fils après le déluge. (...) 4. Fils de Yavan : Elicha, Tarsis, Kittim, les Dananéens. 5 C’est à partir d’eux que se fit la dispersion dans les îles lointaines. »

— Genêse, 10

« On établit un camp en un lieu unique, le pays d’Amourrou. (...) L’ensemble (de ces peuples) comprenaient les Philistins, les Tekker, les Sicules, les Dananéens, les Oua-shasha. Tous ces peuples étaient rassemblés, leurs mains sur les pays, jusqu’au cercle de la terre. »

— Ramsès III contre les peuples de la mer, an 8, XXe dynastie

« Les peuples de la mer comprennent les Eqwesh, les Luka, les Shekelesh, les Sherden et les Teresh. - Parmi eux se trouvaient comme alliés les Peleset, les Thekker, les Shekelesh, les Denyen et les Weshesh. Ils mirent la main sur tous les pays jusqu'aux lisières de la terre... »

— Stèle de Mineptah - 2e pylone de Medinet Habou

Les Denyen sont en fait peut-être les Danaoï homériques, les Tuatha Dé Danann irlandais et les Danavas védiques. De même, il semble[2] que les Denyen soient peut-être la tribu de Dan, de la tradition hébraïque.

L'histoire des Dananéens est donc intimement liée aux invasions des Peuples de la mer du XIIIe siècle av. J.-C. au XIIe siècle av. J.-C.. C'est principalement par les Égyptiens que l'on peut les retrouver.

Les sources égyptiennes[modifier | modifier le code]

Selon les textes du Nouvel Empire égyptien, les Danuna sont considérés comme le groupe principal des peuples de la mer. Ils sont notamment connus des Égyptiens et des Hittites. Dans les sources historiques, ils sont connus sous d'autres noms, comme Denyen, Danunites, Danaoi, Danaus, Danaids, Dene, etc.

Le texte le plus ancien les mentionnant est la lettre trouvée à El-Amarna (milieu du XIVe siècle av. J.-C. , lettre n°151), d'un vassal du pharaon Amenhotep IV : le roi de la cité phénicienne de Tyr, Abimilki. Elle signale la mort du roi des Danuna et le couronnement de son frère, le pays restant en paix.

Ils réapparaissent ensuite durant le règne de Ramsès III en 1188 (temple de Medinet Habou). Un bas-relief présente les Danuna comme une confédération créée entre les Philistins, les Tjeker, les Shelelesh, les Denyen et les Weshesh en vue d'attaquer l'Égypte.

Le dernier texte égyptien contenant leur trace est l'Onomasticon d'Aménémopé (XXe dynastie, mais le texte date de la XXIIe dynastie). Il mentionne les Dene, et Gardiner[3] suggère de les identifier aux Danuna, ou Danaoi (tribu vivant dans les plaines de l'Argos).

Comme on peut s'en apercevoir, l'origine des Dananéens est encore très incertaine.

Représentation des Dananéens[modifier | modifier le code]

Après sa guerre contre les peuples de la mer, Ramsès III souligne sa victoire par des textes au temple funéraire de Medinet-Habou. Ce temple contient aussi un grand relief (ornement d'un des murs extérieurs) détaillant une bataille navale. Des descriptions identifient clairement les différentes tribus des peuples de la mer, et le souci du détail des artistes égyptiens aidant, il est aisé de reconnaître chacun des groupes.

Les Dananéens sont les plus représentés de l'ensemble des peuples. Ils ont le visage rasé, avec le profil caractéristique des anciens habitants de la Grèce. Leur coiffe est un cimier : un bonnet adapté au crâne, retenu à la tête par un bandeau, et rehaussé de plumes dressées.

Les reliefs les représentent encore comme voyageant sur des bateaux à proue et poupe en forme de tête d'oiseau, ou sur des chariots à roues pleines traînés par des bœufs.

Pour aller plus loin[modifier | modifier le code]

Liens internes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Voir l'article Table des peuples
  2. Sandars N.K., 1978, The Sea Peoples, Warriors of the Ancient Mediterranean 1250-1150 BC., London: Thames & Hudson.
  3. 1968:125