Danané

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Danané
Administration
Pays Côte d'Ivoire Côte d'Ivoire
District Montagnes
Région Tonkpi
Maire Jacques Deli Dangbeu
Démographie
Population 58 505 hab. (2010)
Géographie
Coordonnées 7° 16′ 00″ N 8° 10′ 00″ O / 7.266667, -8.1666677° 16′ 00″ Nord 8° 10′ 00″ Ouest / 7.266667, -8.166667  
Divers
Langue(s) parlée(s) , français, Yacouba
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire

Voir la carte administrative de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Danané

Géolocalisation sur la carte : Côte d'Ivoire

Voir la carte topographique de Côte d'Ivoire
City locator 14.svg
Danané

Danané, proche du Liberia et de la Guinée, est une ville de Côte d'Ivoire, à l'ouest du pays, dans la région des Dix-Huit Montagnes. Sa population est estimée à presque 60 000 habitants en 2010.

Dans la région vivent principalement les Yacoubas, les Wés et les Touras et aussi les Malinkés.

Administration[modifier | modifier le code]

Une loi de 1978[1] a institué 27 communes de plein exercice sur le territoire du pays.

Liste des maires successifs
Date d'élection Identité Parti Qualité Statut
1960 PDCI-RDA Homme politique élu
1980 PDCI-RDA Homme politique élu
1985 PDCI-RDA Homme politique élu
1990 PDCI-RDA Homme politique élu
1995 Denis Diampleon FPI Homme politique élu
2001 Zingbé Mathias Homme politique élu

Suite au décès de Zingbé Mathias, depuis 2002, Gbato Myamain S., 1er Adjoint a été élu Maire de Danané

Une loi de 1978[1] a institué 27 communes de plein exercice sur le territoire du pays.

Liste des Présidents du Conseil Général successifs
Date d'élection Identité Parti Qualité Statut
2000 NOUTOUA Youdé Célestin Homme politique élu

Démographie[modifier | modifier le code]

Évolution démographique
1975 1998 2010
19 608 30 506 58 505


Représentation politique[modifier | modifier le code]

Députés de Danané commune
Date d'élection Identité Parti Qualité Statut
2001 Dan Ouélo Michel UDPCI homme politique élu
Députés de Danané Sous-préfecture
Date d'élection Identité Parti Qualité Statut
2001 Oule Tia Séraphin UDPCI homme politique élu

Langues[modifier | modifier le code]

Article connexe : Langues en Côte d'Ivoire.

Depuis l'indépendance, la langue officielle dans toute la Côte d'Ivoire est le français. La langue véhiculaire, parlée et comprise par la majeure partie de la population, est le dioula mais les langues vernaculaires de la région sont le et le Yacouba. Le français effectivement parlé dans la région, comme à Abidjan, est communément appelé le français populaire ivoirien ou français de dago[Note 1] qui se distingue du français standard par la prononciation et qui le rend quasi inintelligible pour un francophone non ivoirien. Une autre forme de français parlé est le nouchi, un argot parlé surtout par les jeunes et qui est aussi la langue dans laquelle sont écrits 2 magazines satiriques, Gbich! et Y a fohi. Le département accueillant de nombreux ivoiriens issus de toutes les régions du pays, toutes les langues vernaculaires du pays, environ une soixantaine, y sont pratiquées. On y pratique également beaucoup l'anglais en raison de la présence de nombreux ressortissants du Liberia et de Sierra Leone qui avaient fui les guerres civiles ayant ravagé leur pays.

Sports[modifier | modifier le code]

La ville compte un club de football, le Ban Sport, qui évolue en MTN Ligue 2.

Villes voisines[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Notes[modifier | modifier le code]

  1. Si, à Abidjan et dans le nord, on parle de francais de Moussa, dans l'ouest du pays, on parle de francais de Dago

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b Loi no 78-07 du 9 janvier 1978
  • CRADO Comité de Réflexion et d'Actions pour le Développement de l'Ouest