Dana Dawson

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dawson.

Dana Dawson

Naissance
New York
Décès (à 36 ans)
Activité principale Chanteuse, actrice
Instruments Chant
Années actives 1988-2001

Dana Dawson, née le à New York et décédée le des suites d'un cancer était une chanteuse et comédienne américaine.

Carrière[modifier | modifier le code]

Elle fait ses débuts très tôt dans le monde du théâtre à l'âge de sept ans dans la pièce Annie, dans le rôle de l'orpheline July. C'est à treize ans qu'elle entame une carrière de chanteuse, quand elle fait la rencontre de la chanteuse française Jacqueline Taïeb, qui avait écrit le titre Ready to follow you (« Prête à te suivre »), et cherchait une adolescente talentueuse pour l'interpréter.

Jacqueline Taïeb raconte[réf. nécessaire] : « L'aventure commence en août 1986, j'étais chanteuse dans ma jeunesse, et j'avais fait le festival de Carthage en Tunisie (Jacqueline est juive tunisienne ndlr) ou j'habitais à l'époque. Plein de gens sont venus me dire que c'était très très bien. Parmi ces personnes, il y avait un gars que je connaissais très peu et qui était de passage en Tunisie et qui me dit : « C'est vraiment très très bien ce que tu fais, pourquoi ne viens-tu pas tenter ta chance aux États-Unis ? ». Et moi, je n'attendais que ça. J'arrive chez lui (à New-York ndlr) et en ouvrant la porte, dans la chambre qui est en face de la porte d'entrée il y avait un piano. Et tout de suite, je commence à composer (Ready to follow you ndlr). Je décide de mettre une annonce dans le journal qui s'appelle The village voice (pour auditionner des chanteuses qui pourraient éventuellement interpréter le titre ndrl). Et là, je reçois à peu près 50 chanteuses. Il y en a une qui sonne à la porte, je la fais entrer. Je commence à discuter avec elle, et puis je me dis « Oh la la elle est trop vieille. » Bon la pauvre, elle avait 25/27 ans, donc ce n'est pas très très vieux, mais ça n'allait pas pour le rôle. Elle était sur le point de partir quand sur le pas de la porte elle me dit : « Mais tu sais, je connais une fille qui chante très bien, une jeune black qui s'appelle Dana Dawson qui a 13 ans ». Je lui ai dit : « Ok. Qu'elle m'appelle ! ». (Jacqueline reçoit Dana, accompagnée de sa maman ndlr) : Quand elle a commencé à chanter, j'avais des frissons partout, mon cœur faisait « boum boum », donc je me suis dit : « C'est elle ! ». Je lui ai dit : « Écoute, tu es trop mignonne Dana, qu'est-ce que tu chantes bien, tu me fais battre le cœur, quel plaisir d'entendre une chanson à moi chantée par toi ! » Sa mère me disait : « C'est tellement mignon, personne ne lui a dit des choses aussi gentilles ! » Il y avait une ambiance très amicale, je dirais même familiale entre nous. Je suis retournée en France, où je me suis fait jeter de partout, et moi je suis obstinée. J'y croyais parce que cette histoire était quand même assez dingue du début à la fin. Une petite voix me disait que ça mènerait quelque part. »

Jacqueline Taïeb conclut dans une autre interview : « Le 45 tours est sorti, avec succès, quelques mois plus tard, en France, avec cette pochette sublime, illustrée d'une photo d'elle en noir et blanc, celle qu'elle m'avait donnée, lors de notre première rencontre. Le clip de la chanson est sorti en 1989 en France. Dana Dawson a fait le tour de toutes les télévisions de France. » Ce titre devint donc un tube et resta plusieurs semaines classé en tête des meilleures ventes de 45 tours. Il faudra cependant attendre environ trois ans avant que la chanteuse n'entame sérieusement sa carrière de chanteuse professionnelle.

À seize ans, elle enregistrait enfin un premier album intitulé Paris New York and Me (1991) (clin d'œil à sa ville natale, et à celle qui lui offrit sa première chance : Paris). Le single chargé de promouvoir cet opus fut Romantic World (1990). Il lui faudra néanmoins l'appui sérieux de sa maison de disques, et surtout, une nouvelle version (ainsi qu'une nouvelle pochette), pour que le single connaisse un plus grand succès.

Le tonique Tell me bonita lui succède en 1991 et, accompagné d'une belle promotion (à l'époque, la chanteuse est invitée sur tous les plateaux télévisés), permet à Dana Dawson d'obtenir un nouveau tube à son actif. Open hearts (1991) (une ballade) et Movin' On (1992) (chanson remixée pour l'occasion dans une veine plus « dance ») - tous les deux extraits eux aussi de son premier album - prennent ensuite la relève avec un succès moindre. Dana Dawson ne reviendra qu'au milieu des années 1990 avec un nouvel album, laissant une période assez longue entre son précédent et son prochain disque. En 1995, sort Black butterfly, un deuxième album prometteur qui contient le tubesque[Quoi ?] 3 is family. Le disque connaît une sortie internationale mais restera confidentiel malgré l'appui de plusieurs autres singles comme Got To Give Me Love (1995) ou encore How I wanna be Loved (1996).

En 2001, elle enregistra un titre sous le label Black Station/Universal Records Europe: Nice life, avant d'entamer une carrière à Broadway dans la pièce Rent.

Elle décède à l'âge de 36 ans, trois jours après son anniversaire, le des suites d'un cancer du côlon[1].

Discographie[modifier | modifier le code]

Albums[modifier | modifier le code]

  • 1991 : Paris New York and me (Paris, New-York et moi)
  • 1995 : Black butterfly (Papillon noir)

Simples/Singles[modifier | modifier le code]

  • 1988 : Ready to follow you (Prête à te suivre)
  • 1990 : Romantic world (Monde romantique)
  • 1991 : Tell me bonita (Dis-moi ma belle)
  • 1991 : Open hearts (Cœurs ouverts)
  • 1992 : Movin' on (Je continue ma route)
  • 1995 : 3 is family (A 3 on est une famille)
  • 1995 : Got to give me love (Tu dois me donner de l'amour)
  • 1996 : How I wanna be loved (Comment je veux être aimée)
  • 1996 : Show me (Montre-moi)
  • 2001 : Nice life (Une vie sympa)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

  • Romantic World fut notamment repris par Brenda Fassie en 1993.
  • Romantic World, en traduction portugaise Romance Bom ("Bonne Romance"), fut repris par la chanteuse brésilienne Angélica Ksyvickis (pt) en 1992.